Lacs du Glacier d’Arsine (2465m) Sortie du 4 octobre 2014

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Réou d’Arsine… Une rando et un bivouac d’altitude qui datent de l’automne 2014 mais dont le souvenir est toujours intact… Comme souvent avec les paysages des Hautes-Alpes, cette randonnée fait partie de mes coups de cœur parmi toutes celles que j’ai pu réaliser dans les Alpes ces dernières années.

Conditions météo

  • Beau puis couvert le soir
  • Nuit froide et orageuse
  • Matin ensoleillé

Récit de la sortie

J’ai fait cette sortie au cours d’un séjour de 4 jours/3 nuits en solo dans la région au tout début du mois d’octobre : Bivouac 1 dans les Cerces, Bivouac 2 à Arsine, Bivouac 3 dans les Muandes au-dessus de la Clarée. Un beau programme, fatigant quand on vient de Normandie pour l’occasion !

En soi, cette randonnée ne présente pas de difficultés particulières, mais elle s’avère assez longue et présente un beau dénivelé : 700m jusqu’au chalets d’alpage d’Arsine, 250m de plus pour les lacs glaciaires. Compter presque 4h de montée totale avec le gros paquetage…

Le départ se fait au petit hameau du Casset près de Le Monêtier-les-Bains (1512m), situé avant Briançon quand on vient du col du Lautaret ou du Galibier. Après un départ tranquille dans une forêt de mélèzes dans laquelle le sentier longe un classique torrent de montagne, la pente s’accentue pour nous faire monter plus de 390m jusqu’à la sortie de la zone forestière et l’arrivée sur un des petits trésors des Écrins  : le lac de la Douche.

Un bel endroit pour faire une pause, manger, s’hydrater et profiter de la végétation locale. C’est aussi le point final de quelques randonneurs croisés ici et là. Si le bleu turquoise du lac ne change pas à priori au fil des saisons, début octobre, les mélèzes qui l’entourent n’étaient de leur côté pas encore bien dorés. Les prémices de leur future explosion étaient toutefois bien visibles avec ces épines dont le vert tirait vers le jaune…

Après le lac, les choses sérieuses reprennent avec une belle grimpette qui rappelle que bivouaquer et faire de la photo ne font pas toujours bon ménage… Le sac se fait lourd, et la rando comme le long trajet de la veille se font sentir. Pour en rajouter un peu, la météo commence par se gâter et c’est sous un ciel de plus en plus chargé que je suis arrivé du côté des chalets d’Alpage d’Arsine un peu plus tard. À cette époque, les troupeaux sont partis, les marmottes sont déjà passées à autre chose, et j’avais donc le loisir de planter ma tente où bon me semblait sur le plateau.

Sur le moment je n’ai pas pensé à aller vérifier si la cabane des bergers était ouverte, et j’ai donc naturellement planté ma tente et… suis tombé comme une masse pour une bonne heure ! L’orage en montagne n’étant pas trop ma tasse de thé, après quelques grondements j’ai quand même été voir à tout hasard si la cabane était ouverte et… miracle, une partie hors-saison était bien disponible. Démontage de la tente en express, installation, et vrai plaisir de passer la nuit « au chaud » alors que dehors la montagne grondait…

Auparavant, j’aurai eu le temps de faire quelques photos de la zone des Alpages et d’aller voir le lac glaciaire pour lequel je n’ai malheureusement pas de photo potable. La faute à la brume qui m’est tombé dessus une fois arrivé là-bas…

Le lendemain matin, j’ai pu profiter d’un beau lever de soleil sous un ciel d’abord nuageux puis rapidement bleu. Au final, cette rando fait partie de mon top 3 de celles que je connais aujourd’hui. Peut-être l’impression d’avoir eu ces montagnes pour moi seul change un peu le ressenti, mais dans tous les cas, elle mérite vraiment l’effort !

Dernière modification : 26 janvier 2018

Photos « Lacs du Glacier d’Arsine (2465m) »

Le lac de la Douche L’orage arrive sur le plateau d’Arsine Même à la tombée de la nuit les couleurs sont magnifiques Le jour se lève vers le Lac de la Douche Premières lumières sur le cirque Joli miroir des cimes Ma cabane pour une nuit