Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Grand beau au-dessus de la brume. Brise mordante sur la Plaine de la Queyrie.

Récit de la sortie

Les webcams installées depuis quelques années dans les différentes stations de ski de la région sont tout de même une formidable avancée qui permettent, les fesses vissées sur sa chaise de bureau, d’observer en direct les conditions dans les secteurs où l’on prévoie d’aller faire un tour pour se dégourdir les jambes. La contrepartie, c’est que l’on peut se retrouver coincé au boulot, en train d’observer avec envie ces images, dont la qualité est de plus en plus belle, et à nourrir l’immense frustration de pas être la-bas, en train d’arpenter ces grands espaces et ces sommets attirants qui se matérialisent devant notre écran.

Cette webcam du Col de Rousset, je la guette depuis de nombreuses semaines. Ayant arpenté à plusieurs reprises le secteurs à l’été ou à l’automne, j’avais envie d’aller rendre visite à la Plaine de la Queyrie et à son emblématique arbre taillé en hivernale. La météo peu engageante de décembre et janvier n’ayant pas aidé, ce n’est finalement que ces derniers jours que les conditions se sont révélées vraiment favorables pour entreprendre cette sortie conséquente pour la saison (6h30 en aller/retour).

Je chausse les raquettes vers 8h, avant l’arrivée des skieurs, et je rejoins bien vite le plateau à l’écart de la station. La trace faite par les randonneurs de la veille rend plus confortable le cheminement, mais la succession de buttes se fait tout de même plus exigeante en hiver ! La vue complète sur le secteur du Grand Veymont et les contreforts est du Vercors, complètement enneigés, rend néanmoins le cheminement fort sympathique. Une petite pause à la Cabane de Pré Peyret, et j’attaque le cheminement moins fréquenté qui mène jusqu’à la Plaine de la Queyrie. L’arrivée est, comme d’habitude, une splendeur, avec cet arbre taillé qui trône au centre telle une vigie. Le vent est glacial, je m’abrite donc près d’un ressaut rocheux pour profiter d’une longue pause avec vue. Seuls quelques randonneurs à ski observés au loin témoigneront d’une fréquentation humaine des lieux.

Le retour se fait plus fréquenté, mais reste enchanteur. La magie des lieux a encore opéré.

Dernière modification : 29 janvier 2018

A propos

Auteur de cette sortie :

Installé depuis 2009 en Chartreuse, je ne me lasse de ces découvertes montagnardes qui éblouissent les yeux et remplissent l'âme.

Randonnée réalisée le 28 janvier

Publiée le 29 janvier

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 29 janvier à 23h00

    Merci Guillaume d’alimenter mon envie d’aller voir ces Hauts Plateaux en hiver !
    Superbes paysages....

  • par hadrienLe 30 janvier à 10h16

    bonjour beaux paysages , c’est enneigé pas de risque d’avalanche sur ces plateaux
    la carriere est cachée par la neige il parait qu’il y a encore une colonne taillee restée sur place ,en ce moment il n’y a pas les patous il y a deux ans je suis passé dans le coin ils etaient vers le sommet d’un teleski ils aboyaient et semblaient peu sociables je me suis vite éloigné

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !