Sortie du 8 février 2018 par jump38 Hameau de l’Ecot – à raquettes

Une petite boucle pour découvrir l’Arc et le hameau de l’Ecot (cadre principal du film "Belle et Sébastien") enfouis sous la neige après le terrible retour d’Est de début janvier ; avec une visite du pittoresque vieux village avant de quitter Bonneval-sur-Arc.

Vous consultez actuellement une sortie. Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, rendez-vous sur le topo de référence.

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Grand beau temps le matin … mais très froid (-18°C). Passage de nuages en mi-journée puis ciel bleu à nouveau.

Récit de la sortie

Le thermomètre de la voiture indique -18°C alors qu’il est 9H20 lorsque nous arrivons à Bonneval. Alors que nos fils s’équipent (chaudement !) pour aller skier ; on hésite à prendre les raquettes et décidons de les mettre dans le sac à dos.

Nous rejoignons le parking du haut de Tralenta et constatons très vite qu’on aurait dû laisser les raquettes à la voiture ; la trace est damée et ... bien dure.

Nous partons par la rive droite du vallon sachant que l’on trouvera plus vite le soleil que sur l’autre versant.

Il fait vraiment très froid, probablement près de -20°C. Nous côtoyons le torrent de l’Arc parfois totalement recouvert de neige. L’ambiance est magique. La neige, bien sûr, crisse à chaque pas. Claudine retire de temps en temps les moufles pour rapidement prendre une photo ; il ne fait pas bon rester les doigts nus trop longtemps !

La chute spectaculaire de neige a fait des dégâts sur la végétation : que d’arbres cassés !

Après la longue traversée qui nous fait prendre un peu de dénivelé, nous ‘touchons’ enfin le soleil et il n’y a pas à dire ça change tout.

Nous voilà à l’Ecot. Des tonnes de neige recouvrent les toits de ces vieilles maisons. Et dire que jusqu’en 1960 il y avait des gens qui vivaient ici toute l’année !

Pour nous qui avons connu Bonneval-sur-Arc en 1969, et y avons passé de nombreuses semaines de vacances en famille, c’est un peu un pèlerinage. Et maintenant il y a même deux restaurants (dont l’un est ouvert) à l’Ecot  : que de changements !

L’endroit est, malgré tout, toujours aussi beau et propice à de nombreuses photos dont celles bien sûr de la chapelle Ste Marguerite.

On va changer de versant, la rive gauche est maintenant également au soleil.

Pas besoin de passer sur le Pont St Clair ; on passe directement sur l’Arc. Le pont de neige n’est pas près de fondre !

On fait un long arrêt (il fait ‘chaud’) au Pont de la Lama ; quand on connait l’endroit en été, on a peine à croire ce que l’on a sous les yeux !

Retour tranquille à Bonneval pour un petit repas au chaud près du feu !

En début d’après-midi, nous retournons jusqu’au Pont du Vallonnet avec nos fils (qui n’ont skié que le matin sur des pistes quasi désertes) qui veulent profiter de ces paysages qui leur rappellent leurs débuts à ski et plein de souvenirs.

Puis nous rendons visite au vieux village dont certains toits de maisons adjacentes sont soudés par la neige !

Nous aurons l’occasion de discuter avec des gens habitants Bonneval depuis plusieurs dizaines d’années ; ils nous diront avoir déjà connu de telles quantités de neige mais n’avoir jamais connu une chute d’une telle intensité pendant près de 48 heures.

Bonneval-sur-Arc ... on adore !

Dernière modification : 11 février 2018

A propos

Auteur de cette sortie :

Dauphinois depuis ma naissance et ayant toujours habité en région grenobloise, j'ai fait ma première rando à 10 ans (c'était le col de l'Alpe en Chartreuse) et n'ai pas passé une seule année sans randonner avec des objectifs locaux ou lointains. Etant depuis 2010 en CVDI (Contrat de Vacances à Durée Indéterminée = à la retraite), j'ai maintenant plaisir à choisir des objectifs pour un groupe d'ami(e)s (...)

Randonnée réalisée le 8 février

Publiée le 11 février

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (3).
  • par Le 11 février à 10h34

    Un vrai document sur l’épisode neigeux exceptionnel qui a touché la vallée.

  • par Le 11 février à 11h40

    Superbe et impressionnant ! Je me demande si ça été encore plus impressionnant à Saint-Véran dans le Queyras ?
    Dans le genre étonnant, j’aime bien la cabane sur la photo #38.

  • par Le 11 février à 13h53

    Ce jour, c moins impressionnant à St Véran
    https://youtu.be/j1EHFzD5Y98

  • par Le 11 février à 15h22

    J’ai de la famille dans le Guillestrois qui à l’époque du retour d’Est m’avait dit, confirmant ce que disaient les médias (mais les médias ...), que c’était le secteur d’Abriès/Ristolas qui avait été le plus ’arrosé’. Mais je pense dans des proportions un peu moindres que la partie frontalière (avec l’Italie bien sûr) de la Haute-Maurienne.

  • par Le 11 février à 20h31

    Impressionnantes et magnifiques photos, merci pour le témoignage.
    Mais gare quand les toits vont décharger......sauve qui peut !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !