Merkur (668m), Altes Schloss, Battert (568m) par Nachtigall ‒ Nordschwarzwald Sortie du 18 novembre 2017

Sortie réalisée le 18 novembre 2017.

ACCÈS et ITINÉRAIRE : Consulter le topo

Ma randonnée inaugurale dans ce secteur, à la découverte du Merkur et du Battert. Malgré la météo mitigée, j'ai été tellement conquis par le Battert que j'y suis retourné le lendemain, en compagnie de ma femme, qui a accepté de chambouler son programme et de braver le froid, tellement je lui avais parlé de cette découverte avec les yeux remplis d'étoiles !

  • Allemagne
  • Histoire, châteaux - Accès en Bus/Train

Conditions météo

Températures proches de 0°C. Vent d’ouest soutenu et glacial. J’avais les doigts gelés (pieds et mains) au sommet du Merkur ...
Je n’ai pas reçu directement de rayon de soleil de toute la journée. Mais il y a eu des apparitions furtives du disque du soleil derrière le brouillard ou la couverture nuageuse.
Il y a aussi eu une percée des rayons du soleil sur un bout de vallée quand j’approchais du sommet du Merkur, à travers une trouée éphémère dans les nuages.
Et surtout, même s’il n’a pas réussi à sortir pour de bon au moment du coucher, il a quand même réussi à illuminer le ciel de quelques belles couleurs, notamment une belle portion de ciel bleu, agrémentée de jolis et fins cirrus.

Récit de la sortie

Ça y est ! J’ai enfin décidé d’aller découvrir ce secteur du Battert et du Merkur, tant de fois mis en lumière avantageusement par Alexandre, au fil de ses topos et sorties dans les environs.
Au lieu de me contenter d’aller explorer le Battert, j’ai décidé de faire coup double en rendant également visite au Merkur.
Mais plutôt que de faire le long parcours de 19,5km décrit par ce topo, au départ de Nachtigall, je vais me garer entre le Battert et le Merkur, vers Ebersteinburg.
J’ai failli choisir de me garer au parking du col (Wanderparkplatz Wolfsschlucht).
Mais finalement, le parking nommé "Battert Felsen Parkplatz" par Google Maps (à l’extrémité ouest d’Ebersteinburg) m’a paru être une meilleure solution.

Me voici donc garé sur ce parking, qui est effectivement très grand.
Je me mets en route vers 11h. Direction le Merkur, en passant par le col où se situe le parking Wanderparkplatz Wolfsschlucht.

Je commence par emprunter un sentier en forêt vers le sud, qui contourne le quartier résidentiel à l’ouest d’Ebersteinburg, jusqu’à rejoindre la route principale de la commune au niveau de la rue d’accès à la clinique.
Dans cette portion de forêt, il y a quelques beaux blocs rocheux et les arbres sont ornés de belles couleurs d’automne. Je comprends pourquoi Alexandre se rend souvent dans ce secteur au mois de novembre.
Il y a aussi un belvédère avec une belle vue sur Baden-Baden et le Fremersberg. Mais sans soleil, le charme opère moins ...

Dans la descente qui mène au col depuis les environs de la clinique, je suis face au Merkur qui bataille avec les nuages et le brouillard.
Dans le ciel, le vent d’ouest soutenu fait défiler les nuages d’altitude, au point de laisser apparaître parfois le disque solaire pendant de très brèves secondes.

Dans la montée au Merkur, sur le flanc nord-est, je traverse à un moment donné une nappe de brouillard, qui m’offre une ambiance mystérieuse comme je les affectionne assez, d’autant plus avec le soleil que j’arrive à deviner derrière pendant quelques instants.
Ce n’est pas du franc soleil mais c’est du soleil quand même. On fait avec ce qu’on a. C’est toujours mieux que pas de soleil du tout ...

Toujours dans la montée au Merkur, sur le flanc ouest cette fois, le sentier passe sur un pont au-dessus de la voie du funiculaire du Merkurbahn.
Le sillon creusé dans la forêt par la voie du funiculaire offre une très belle vue dégagée en direction de Baden-Baden et du Fremersberg.
Juste après le pont, on peut même voir le Battert (avec ses falaises et l’Altes Schloss) en direction du nord-ouest.

Dans la montée finale sur le flanc ouest du Merkur, le vent d’ouest est glacial.
Et tout le temps que je passerai au sommet du Merkur sans en être à l’abri du vent, j’aurai les doigts gelés.
J’arrive à la gare d’arrivée du Merkurbahn vers 13h.

Je suis impressionné par les aménagements de la Tour du Merkur.
Déjà il y a un ascenseur pour ceux qui auraient du mal à monter les escaliers.
Et en plus, au sommet, on peut tranquillement admirer le panorama à l’abri du vent et des intempéries, derrière des vitres !
Mais si on veut prendre des photos sans tâches et sans reflets, on peut aussi monter un peu plus haut et jouir de la vue panoramique sans vitre interposée.
C’est ce que je fais. Mais le vent est tellement glacial que je ne m’y éternise pas ... De toute façon l’horizon est bouché de toutes parts par les nuages donc je n’ai aucun intérêt à rester exposé.

Vers 13h45, j’entame la redescente du Merkur jusqu’au col du Wolfsschlucht, en empruntant le même chemin qu’à la montée.
Comme la forêt du Battert, la forêt du Merkur est magnifiquement colorée en cette mi-novembre. Mais ça serait tellement plus beau avec quelques rayons de soleil de temps en temps. Tant pis.

Je suis de retour au col vers 14h30. Et c’est parti pour la montée dans la forêt du Battert !
Là aussi il y a de magnifiques ingrédients. Non seulement les couleurs magnifiques des différentes essences de feuillus. Mais aussi les blocs rocheux. Il ne manque qu’une chose pour magnifier ces ingrédients, c’est le soleil ...
Mais aujourd’hui je ne le verrai pas pendant ma montée au Battert. Heureusement, j’aurai une séance de rattrapage le lendemain (cf. ma sortie du 19 novembre).
En revanche, même sans soleil, ces œuvres de pierre (falaises, colonnes, etc ...), sont vraiment impressionnantes. Quel bonheur de me trouver là et de pouvoir les admirer en vrai !

J’arrive à 15h20 au carrefour de l’Untere Batterthütte, où je fais une pause d’environ 10 minutes.
Je procède au changement forcé d’appareil photo (batterie épuisée) et je réfléchis à la suite du parcours compte-tenu de l’heure déjà avancée. Le soleil se couchera dans moins d’une heure et demi et il reste à enchaîner les 3 plus beaux objectifs sur le papier :

  • Unterer Felsenweg
  • Altes Schloss
  • Oberer Felsenweg
    S’il le faut, je presserai le pas pour revenir au parking, en zappant l’Oberer Felsenweg (et c’est effectivement ce que je ferai).

Je repars donc vers 15h30 et je prends mon temps sur l’Unterer Felsenweg pour admirer ces géants de pierre. Mais comme déjà dit, le soleil manque cruellement et les photos s’en ressentent.
J’arrive vers 16h10 au pied de l’Altes Schloss. Il reste donc encore une demi-heure environ avant le coucher du soleil.

L’Altes Schloss est une vraie révélation pour moi !
Il est labyrinthique à souhait avec des étages et des recoins à n’en plus finir. Et il offre une vue quasi-panoramique, qui est particulièrement belle du Fremersberg (au sud-ouest) au Merkur (au sud-est), avec Baden-Baden qui s’étale à leur pied !
Et c’est quand je me trouve à l’Altes Schloss que je suis le plus gâté de toute la journée en matière de ciel bleu et de lumière.
Je repars du château 40 minutes plus tard, vers 16h50, après l’avoir arpenté en tous sens et avoir pris d’innombrables clichés (le 2ème appareil photo n’aura pas chômé ...)

Le soleil est donc couché à présent. Je prends la direction du belvédère de Ritterplatte et de là, je regagnerai le carrefour de la Batterthütte par l’Unterer Felsenweg comme à l’aller. L’Oberer Felsenweg, ce sera pour une autre fois (en l’occurrence le lendemain ...).

Je suis également particulièrement séduit par le belvédère de Ritterplatte.
Dès l’arrivée, j’avais déjà trouvé le kiosque très beau sur son promontoire. Et puis je trouve l’endroit lui-même plein de charme, entre rochers et végétation.
Et enfin, il offre une superbe vue sur Baden-Baden et le Fremersberg, ainsi que vers le Merkur.
Quand j’y suis, je peux voir Baden-Baden commencer à s’illuminer, avec la nuit qui tombe. Joli spectacle !

Je repars de Ritterplatte vers 17h. Maintenant, il n’est plus question de papillonner en chemin. Pour regagner le parking, il reste au moins 1,5 km à parcourir, complètement en forêt, avec une obscurité déjà bien prononcée ...
On va donc terminer la journée par une petite course d’orientation !...
Jusqu’au carrefour de la Batterthütte, ça va encore car j’emprunte à nouveau le l’Unterer Felsenweg comme à l’aller.
Ceci dit, à l’approche du carrefour, je rattrape des gens dont j’arrive tout juste à apercevoir les silhouettes, à part une personne avec un haut blanc. En fait c’est en les entendant que je les ai d’abord repérés et seulement ensuite, j’ai essayé de les voir ...

Au carrefour de la Batterthütte, j’ai beau avoir regardé ma carte à l’aide d’une lampe de poche, je prends le mauvais chemin !... Au lieu de prendre le chemin qui mène droit au parking, je prends le chemin à sa gauche (plus au nord) ...
Heureusement, grâce à la carte et à la boussole (merci la lampe aussi, sinon carte et boussole ne servent plus à rien ...), je me rends compte de mon erreur et plutôt que de revenir sur mes pas, je mets au point un itinéraire bis convenable.
Cet itinéraire bis me faire sortir de la forêt en rejoignant Ebersteinburg, puis emprunter la rue nommée Battertweg, en bordure d’Ebersteinburg.
Je regagne enfin le parking vers 17h30. Il fait nuit noire ...

Conclusion

Malgré le peu de soleil, cette randonnée m’a fait découvrir un secteur à la hauteur des espérances que j’avais.
C’est aussi beau que le laissaient supposer les nombreuses publications d’Alexandre.
D’ailleurs, en rentrant, je regarde sans tarder les prévisions météo et comme elles laissent entrevoir un meilleur ensoleillement, je me réjouis déjà d’y retourner le lendemain, notamment pour explorer l’Oberer Felsenweg sur lequel j’ai fait l’impasse aujourd’hui.
Et devant tant d’entrain de ma part, ma femme accepte volontiers de se joindre à moi pour cette 2ème exploration du Battert.
Je pense que ce n’est que le début d’une longue série de visites dans ces lieux magiques ...

Variations par rapport au topo

L’itinéraire que j’ai suivi ce jour se trouve sur un fond de carte OpenTopoMap à la fin de l’album photos.

Sinon, voici les grandes étapes suivies :

  • Parking nommé "Battert Felsen Parkplatz" par Google Maps,
  • Sommet du Merkur en aller-retour,
  • Carrefour de l’Untere Batterthütte
  • Sentier Unterer Felsenweg
  • Château Altes Schloss
  • Belvédère de Ritterplatte
  • Sentier Unterer Felsenweg
  • Carrefour de l’Untere Batterthütte
  • Parking nommé "Battert Felsen Parkplatz" par Google Maps,

La Rando en chiffres

  • Participants : 1 personne (moi seul)
  • Distance : environ 13km
  • Dénivelé : environ 570m cumulés
  • Pente moyenne : environ 9%
  • Altitude au départ : 460m (Parking Battert Felsen Parkplatz)
  • Altitude point bas : 371m (Parking Wanderparkplatz Wolfsschlucht)
  • Altitude point haut : 668m (Merkur)
  • Durée de ce jour : 6h30 pauses comprises (de 11h à 17h30), avec de nombreuses pauses contemplation.
Dernière modification : 12 février 2018

Photos « Merkur (668m), Altes Schloss, Battert (568m) par Nachtigall ‒ Nordschwarzwald »

Un aperçu du Parking Battert Felsen Parkplatz, à l'extrémité ouest d'Ebersteinburg. Il est d'une assez grande capacité. Pour la météo, ce n'est pas très gai pour l'instant : léger brouillard sans soleil ... Sur le sentier en forêt qui contourne le quartier résidentiel à l'ouest d'Ebersteinburg. Beau bloc rocheux et beau feuillage d'automne. Idem sous un autre angle. Toujours en forêt, peu avant de rejoindre la route principale d'Ebersteinburg au niveau de l'accès à la clinique. Ici les feuilles sont encore assez vertes. Panneau intéressant au niveau du col et du Parking Wanderparkplatz Wolfsschlucht. Dans la montée au Merkur, sur le flanc nord-est, je tombe soudainement sur une nappe de brouillard, avec le soleil juste derrière. Nappe de brouillard et soleil : belle ambiance ! Nappe de brouillard et soleil : belle ambiance ! Dans la montée au Merkur, zoom sur l'Altes Schloss depuis un point de vue dégagé au nord du Merkur. Vu comme ça, il a l'air petit. Mais c'est parce qu'on ne le voit pas sur toute sa hauteur. Depuis un pont au-dessus de la voie du Merkurbahn, belle vue sur le Fremersberg avec de belles couleurs d'automne au 1er plan. Le second plan profite d'un ensoleillement passager. Léger zoom sur la voie au moment du passage du Merkurbahn. Juste après le pont au-dessus de la voie du Merkurbahn, vue arrière sur l'Altes Schloss et les falaises du Battert. Balisage que je trouve beau, dans la montée au Merkur. Toujours dans la montée au Merkur, petite sortie du soleil pour braquer les projecteurs sur un petit coin de vallée. Encore une façon d'indirecte d'avoir une petite dose de soleil. Et de bien belle manière ! En arrivant près de la gare d'arrivée du Merkurbahn, belle vue dégagée vers le sud-ouest, avec Baden-Baden qui s'étire à droite en contrebas. On voit encore quelques rayons de soleil à gauche. Au même endroit, vue vers le nord-ouest, avec Baden-Baden au pied du Fremersberg à gauche et du Battert à droite. La manche à air est horizontale. C'est le vent d'ouest glacial qui souffle. Brrrrrrr ... Panneau d'information intéressant. L'entrée de la Tour du Merkur permettant de monter à son sommet. Depuis le sommet de la Merkurturm, vue au nord-ouest sur la gare d'arrivée du Merkurbahn, devant le Battert, Ebersteinburg et le château Alt Eberstein. Vue sur le Fremersberg depuis les jardins sommitaux du Merkur. En redescendant des jardins sommitaux du Merkur, vue sur la gare d'arrivée du Merkurbahn devant le Battert. Féérie automnale en redescendant du Merkur. J'aurais adoré avoir un petit zest de soleil en plus pour magnifier tout ça ! Symphonie automnale au début de la montée au Battert, juste avant le belvédère d'Engelskanzel. Le belvédère d'Engelskanzel avec sa croix et ses bancs. Premier bloc rocheux au début de l'Unterer Felsenweg, peu après le carrefour de l'Untere Batterthütte. Le soleil manque. Les photos que je prendrai le lendemain au même endroit seront bien plus belles. Depuis l'l'Unterer Felsenweg, zoom sur 2 grimpeurs en train d'escalader l'une des falaises du Battert. Autre point de vue. Enfin du ciel bleu ! Dommage qu'il n'y ait pas le soleil en plus. Mais c'est déjà une amélioration notable ! Un véritable château naturel se dresse sur ce pierrier ! L'Altes Schloss est tout proche. On le voit un peu à droite, derrière les arbres. L'Altes Schloss qui trône de toute sa hauteur, derrière un rideau de feuilles aux teintes automnales ! L'Altes Schloss vu depuis les environs de l'entrée secondaire. Et il y a du ciel bleu ! L'Altes Schloss en contre-jour, au niveau de son entrée secondaire, avec du ciel bleu et une lumière du soleil qui tombent à point nommé. Idem peu après avoir franchi l'entrée secondaire. Idem. Depuis l'intérieur de l'Altes Schloss. Vue sur Baden-Baden depuis l'Altes Schloss avec le ciel qui s'illumine et des cirrus qui embellissent le tableau ! Vue vers le Merkur depuis l'Altes Schloss. Zoom sur le Merkur et sa tour depuis l'Altes Schloss. Depuis l'Altes Schloss, vue sur le Merkur et le Kleiner Staufenberg, derrière la belle forêt tricolore du Battert. Zoom sur le Merkur et le Kleiner Staufenberg. Le soleil n'est pas encore couché mais caché par les nuages. Malgré tout il distille joliment sa lumière dans le ciel au-dessus de Baden-Baden. Joli spectacle. Zoom vers l'Yberg et le Fremersberg. Zoom sur le seul Fremersberg. Dernière vue depuis l'Altes Schloss, vers le Fremersberg, qui domine majestueusement Baden-Baden. Les gros nuages ont investi le ciel qu'occupaient les cirrus et ont interrompu le coucher de soleil ... Arrivée au belvédère de Ritterplatte avec la nuit tombante. J'adore la façon dont ce kiosque trône sur son promontoire ! Depuis le belvédère de Ritterplatte, vue sur Baden-Baden et le Fremersberg, ainsi que l'Altes Schloss à droite. Baden-Baden commence à s'illuminer. Une dernière vue entre les arbres sur Baden-Baden et le Fremersberg, depuis l'endroit que je trouve le mieux placé au belvédère de Ritterplatte. Vue d'ensemble du parcours suivi ce jour, sur fond de carte OpenTopoMap, à l'échelle 15 (sur 17).