Abonnez-vous à notre newsletter !

Sortie du 18 février 2018 par Pascal Tête de Bostan (2406m)

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Publicité

  • Tentes de rando
  • Sacs de couchage
  • Chaussures de rando
  • Sacs à dos

Conditions météo

Beau au-dessus de deux couches de nuages bas, une culminant vers 1700m, l’autre plus discontinue jusque vers 2400m, poussée par en vent du nord glacial.

Récit de la sortie

Qui croire ? La météo suisse annonçait du stratus jusque vers 1500m environ, alors que la météo française annonçait des nuages bas au plafond beaucoup plus haut bien au-delà de 2500m, se morcelant dans la journée... Dans tous les cas, pour voir le soleil il va falloir monter, d’autant plus que la webcam des Grandes Platières émergeait à peine de la grisaille...

14h30 au départ des Allamands en direction de la Tête de Bostan, une des rares options de la région hors station de ski permettant de monter suffisamment haut sur des pentes tranquilles et surtout sans risque en ces jours de risque d’avalanche marqué...

Montée à skis en direction du refuge de Bostan. Foule des grands jours sur le chemin damé, dans une ambiance bien saupoudrée et ouatée en forêt, sympa... Une petite bruine de neige laisse supposer un stratus assez épais. L’ambiance se fait plus austère à la sortie de la forêt, on n’y voit pas grand chose, on suit la piste bien tracée et jalonnée...

Hésitations sur la suite... Continuer plus haut dans le brouillard dont on ne connait pas le sommet ? Il y a une bonne trace, allons voir un peu plus haut... Finalement, on en sort juste un peu plus haut, quoiqu’une couche plus élevée masque encore les sommets plus haut. Mais à la faveur de quelques belles éclaircies et trouées de bleu ensoleillé, la motivation revient, on poursuit...

Sommet vers 17h30. L’air est glacial dans le vent qui pousse cette couche de nuages masquant encore la vue... Mais le temps de se préparer pour la descente, la marée se décide à baisser un peu et révéler le paysage tout en couleurs face au soleil couchant...

Quelques photos, et puis il faut descendre dans des couleurs de rêve... Cela ne dure pas et on se retrouve rapidement dans l’ombre. Heureusement l’atmosphère est encore claire entre les deux couches de nuages, et on peut tranquillement se laisser glisser en direction du col de la Golèse...

On plonge dans le brouillard épais du stratus inférieur un peu au-dessus du col. Cette fois on n’y voit plus grand chose, et on poursuit prudemment en suivant les traces permettant de casser l’uniformité du blanc, en tirant à droite pour viser le refuge... La descente se poursuit dans une petite combe... Quelques doutes, renforcés par des vernes sur la gauche, signes d’une humide face nord... On est clairement en train de descendre dans le versant Morzine... Stop, 100m à remonter péniblement dans la neige molle pour ressortir de la combe...

Retour sur un grand replat, certainement celui du col de la Golèse, dans le brouillard à couper au couteau particulièrement oppressant. Le refuge doit être juste à côté, mais il est impossible à voir. Malgré la nuit qui tombe, il ne faut pas vouloir aller au plus rapide sur l’itinéraire habituel du chemin en flanc droit, mais prendre le cheminement permettant d’une manière certaine de retrouver le chemin de descente. Donc, descente dans la pente en flanc gauche de manière à se rapprocher du lit du ruisseau, qu’on pourra ensuite suivre jusqu’à rencontrer des traces de montée, qu’on croisera forcément... La descente est lente dans l’épais brouillard de la nuit tombante et la frontale ne permet pas de voir à plus de quelques mètres devant les spatules. On trouve finalement les traces, offrant une direction de progression, et surtout des repères visuels cassant l’uniformité oppressante du lieu...

Descente prudente en chasse-neige sur le chemin, délaissant les champs de neige qui habituellement rendent la descente agréable. Attention aussi à certains pièges, tels que ces ruisseaux traversant le chemin après y avoir entaillé des canyons de profondeur assez conséquente... Plus bas, la descente est plus tranquille, mais le chemin est parfois déneigé par le ruissellement de fonte du redoux des jours précédents... Fin de la balade vers 19h30.

Dernière modification : 19 février 2018

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de cette sortie :

Des paysages sauvages, même si il faut marcher loin... Des panoramas grandioses, même si il faut grimper haut... Des couchers de soleil colorés, même si il faut redescendre tard...

Randonnée réalisée le 18 février 2018

Publiée le 21 février 2018

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 23 février 2018 à 13h32

    Belle sortie malgré une descente sur la retenue au vu des conditions, et jolies photos, comme d’habitude =)

  • par Le 24 février 2018 à 02h28

    La descente ? le premier tiers au top pour le décor même si la neige était un peu croutée, le second moins joli mais du ski sympa en bonne neige, le troisième aurait été mieux en raquettes... Mais la montagne, c’est tout ça !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !