Abonnez-vous à notre newsletter !

Sortie du 14 mars 2018 par Pascal Montagne de Sous Dîne (2004m) par les Cheneviers – à raquettes

Un grand classique avec des raquettes pour une belle vue alpine, sans pour autant devoir s'exposer dans les pentes raides...

Vous consultez actuellement une sortie. Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, rendez-vous sur le topo de référence.

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Publicité

  • Tentes de rando
  • Sacs de couchage
  • Chaussures de rando
  • Sacs à dos

Conditions météo

Petite fenêtre de beau temps avant l’arrivée de nuages en soirée. Assez doux mais venteux sur les crêtes.

Récit de la sortie

Risque fort d’avalanches, 4/5... Certes, ce n’est pas le manque de neige qui va perturber cette fin d’hiver, mais en attendant, il faut gérer l’abondance sans prendre de risques. D’ailleurs, n’en déplaise aux théoriciens, le triptyque pelle-sonde-arva n’est guère utile pour une balade en solo à une heure où on a la montagne pour soi tout seul... La seule vraie sécurité est finalement d’éviter de s’approcher des pentes pouvant présenter le moindre risque. La pointe de Sous-Dine est un des rares sommets permettant cela sans pour autant sacrifier une spectaculaire vue alpine au sommet...

Ayant rapidement cédé à la tentation de profiter d’une petite fenêtre météo, départ des Chenevriers vers 15h dans une ambiance fraîchement saupoudrée, fondant rapidement dans la douceur déjà printanière... Mais plus haut, la neige est bien là, abondante... On monte rapidement à pied sur le chemin bien damé par les prédécesseurs ayant voulu profiter de la journée, puis en raquettes dès que cela se fait nécessaire...

Montée rapide et tranquille... La douceur a déjà fait fondre la neige sur les sapins, mais plus haut sur le plateau sommital, le givre poussé par le vent donne encore une sympathique ambiance hivernale, avec pour toile de fond les sommets des Aravis et du Mont Blanc d’une blancheur rare...

Sommet vers 17h, on poursuit un peu plus loin sur la crête pour la vue... Le vent souffle finalement assez fort et contribue à l’ambiance visuellement sibérienne, sans pour autant qu’il fasse très froid... En revanche, attention aux abominables corniches tout le long de la crête tellement débonnaire vue du plateau, mais qui exhibent leurs impressionnantes formes dès qu’on peut jeter un coup d’œil sur la falaise de l’abominable face nord...

18h, retour au sommet, puis descente tranquille. Hélas, pas de coucher de soleil coloré cette fois, les voiles nuageux prémices de la perturbation du lendemain ayant prématurément occulté le soleil... Fin de la balade vers 19h30.

Dernière modification : 20 mars 2018

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de cette sortie :

Des paysages sauvages, même si il faut marcher loin... Des panoramas grandioses, même si il faut grimper haut... Des couchers de soleil colorés, même si il faut redescendre tard...

Randonnée réalisée le 14 mars 2018

Publiée le 17 mars 2018

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 19 mars 2018 à 00h09

    Photo 17 : c’est quoi ce monstre ???....C’est vrai qu’il y a le paquet ! Entre les bordures et les trous, il faut bien regarder où on met les pieds.........Mais quelles photos ça donne, tout ce blanc ! Magnifiques.......

  • par Le 19 mars 2018 à 01h48

    C’est vrai que cette année, attention aux avalanches, et aussi attention aux corniches... Hélas, il y a encore quelques inconscients qui s’aventurent près du bord pour voir la vue, il suffit de voir les traces dans la neige...

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !