Abonnez-vous à notre newsletter !

Sortie du 21 avril 2018 par gegers Tour et sommet de Pravouta (1760m)

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Publicité

  • Tentes de rando
  • Sacs de couchage
  • Chaussures de rando
  • Sacs à dos

Conditions météo

Conditions estivales.

Récit de la sortie

Au Col du Coq, on part encore du parking d’hiver, à 1200m. Le réchauffement brutal des derniers jours (il fait déjà 12° à 8h) fait fondre la neige vitesse grand v, mais il en reste encore un paquet. Aux abords du Col des Ayes, le printemps bat son plein. Les crocus sont de sortie et commencent à tapisser le sol. Un peu plus haut, les jonquilles commencent à s’ouvrir. A 1500m, il ne reste quasiment plus de neige, même si quelques névés persistent. De fait, les chamois sont de sortie. Après avoir débouché de la forêt j’en rencontre trois, qui semblent naturellement apeurés par le premier randonneur du jour, mais prennent néanmoins leur temps pour aller chercher, quelques dizaines de mètres plus bas, la sécurité relative des bois.

Passées les ruines du habert des Ayes, c’est une harde que je trouve en train de paître tranquillement dans les pentes sous la Dent de Crolles. Je passe un long moment à les observer mener leur vie de chamois, puis reprends ma route en direction de Pravouta. Des névés bloquant encore le sentier estival, il faut monter droit dans la pente, ce qui rend un peu plus sportive l’ascension de ce modeste sommet panoramique. Au sommet, et sur ses flancs ouest, c’est une autre histoire : la neige est encore très présente, molle et lourde, abrasive sur les mollets de celui qui a eu trop tôt l’idée de partir en short.

Je redescends jusqu’au petit col permettant d’accéder au Roc d’Arguille. Je m’arrêterai néanmoins avant d’atteindre ce deuxième sommet, les scialets ne se découvrant qu’au dernier moment. Je vise plein ouest est descends, neige à mi-mollet, jusqu’au Habert de Pravouta, puis emprunte le cheminement pour retourner au Col du coq. Par le sentier d’été, je rejoins de nouveau les ruines du Habert des Ayes, puis replonge dans la forêt. Au final, une randonnée variée pour près de 4h de marche, dans la tranquillité savoureuse de ce bien sympathique secteur.

Dernière modification : 21 avril 2018

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de cette sortie :

Installé depuis 2009 en Chartreuse, je ne me lasse de ces découvertes montagnardes qui éblouissent les yeux et remplissent l'âme.

Randonnée réalisée le 21 avril 2018

Publiée le 21 avril 2018

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 10 mai 2018 à 18h51

    Quelle ambiance !! :D

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !