Sortie du 6 mai 2018 par Lord of the peaks Lacs de Bastan (2141m, 2246m, 2260m) par le Lac de l’Oule (1819m)

Un début de mois de mai à l'enneigement exceptionnel qui m'a offert de belles photos de la zone des lacs de Bastan, même si la progression s'en est trouvée nettement ralentie.

Vous consultez actuellement une sortie. Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, rendez-vous sur le topo de référence.

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Publicité

  • Tentes de rando
  • Sacs de couchage
  • Chaussures de rando
  • Sacs à dos

Conditions météo

Jusqu’au lac de l’Oule et un peu au-dessus, conditions normales. Ensuite (à partir de la cabane de Bastan) enneigement important (1m et plus). Progression parfois difficile sans raquettes. Cependant le piolet et les crampons n’étaient pas nécessaires (les guêtres si !).
Évidemment le marquage n’était pas visible, donc navigation un peu plus difficile (pas de trace avant moi).
Beau temps.

Récit de la sortie

Parti pour une série de randos dans le Néouvielle, je vais devoir changer mes plans à cause de l’enneigement tardif cette année. À priori impossible de progresser sans raquettes au niveau des lacs d’Oredon et Aumar, donc je me rabats sur le refuge de Bastan car le lac de l’Oule est dégagé de toute neige.

Départ tôt le matin car la météo est censée se dégrader dès 14h. En attendant il fait grand beau. La montée vers le lac de l’Oule est vite avalée. Le lac est en partie vide. Je le contourne par la droite, je prendrai l’autre rive au retour.

Après quelques lacets dans la forêt, le chemin m’amène juste sous la cabane de Bastan, et là çà se corse : la neige est omniprésente, et épaisse. Je profite que la montée jusqu’au lac inférieur soit encore à l’ombre pour grimper sur une neige encore dure, plus facile.
Le lac inférieur est presque entièrement recouvert, seule une petite partie d’eau est libre.

Le chemin passe maintenant par 2 laquets (d’après la carte), au fond d’une cuvette. Fatigué de m’enfoncer dans la neige (qui est au soleil maintenant), je coupe par un ressaut rocheux et boisé, où la progression est à peine meilleure. Je finis néanmoins par atteindre un petit col et le lac du milieu, totalement invisible sous la neige. Seule la platitude des lieux laisse deviner l’emplacement du lac.

Je n’irai pas plus loin car j’enfonce trop dans la neige profonde. À la descente je tente de passer par les laquets : mauvaise option car la neige est très profonde et molle à cet endroit ; j’en suis quitte à plonger 2 ou 3 fois jusqu’à la taille, bien trempé. La suite est en descente et donc plus facile.

Sur le retour je croise une famille bien équipée avec raquettes et tout, mais aussi quelques téméraires en baskets et sans même un bâton. Certains seront assez sages pour faire demi-tour quand je leur décrirai les conditions un peu plus haut.

Une bien belle journée (ou demi-journée en fait), grâce à un soleil radieux. Et le plaisir de fouler une neige immaculée.

Dernière modification : 12 mai 2018

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de cette sortie :

Randonnée réalisée le 6 mai 2018

Publiée le 12 mai 2018

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !