Sortie du 29 mai 2018 par fanfan Petite Autane (2519m) par l’arête ouest

D'en bas la neige semblait avoir déserté ce sommet en laissant l'itinéraire praticable. Je profite donc d'une courte fenêtre entre deux orages pour tenter une sortie. Au final, les conditions se sont révélées bonnes et je ne regrette rien !

Vous consultez actuellement une sortie. Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, rendez-vous sur le topo de référence.

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Publicité

  • Tentes de rando
  • Sacs de couchage
  • Chaussures de rando
  • Sacs à dos

Conditions météo

La neige a complètement fondu. Quelques restes de grêle témoignent de la virulence des orages.
Aucun problème sur l’arête. Les orages ont éclaté vers 15h. Heureusement, j’étais déjà en bas.

Récit de la sortie

N’ayant pas de voiture je fais l’approche à VTT.
Grâce au canal providentiel qui me permet de passer de la Vallée du Buëch au Champsaur, sans avoir à redescendre sur Gap, puis à la piste de la Vallée de la Rouanne, le trajet est agréable au milieu des cytises en fleurs. Un peu boueux mais avec le temps de ces jours-ci...

Je suis monté par la Masse pour rejoindre l’itinéraire du topo au niveau du Cuchon. Sur cette première partie je suis impressionné par l’amas d’éboulis charriés par le ruisseau, ou descendus directement du sommet. Quelque chose sur ce versant pelé et minéral me rappelle un peu le Dévoluy voisin.

La partie intéressante commence sur l’arête avec le passage des dents. On se faufile entre les lames de rocher tandis que le panorama commence à s’ouvrir sur le Champsaur et le Gapençais. Visiblement les orages des jours précédents ont été forts si j’en juge par la quantité de grêle qui reste au sol. La partie finale se présente comme une pyramide qui se gravit assez vite.

À l’arrivée au sommet, je suis frôlé par quelques vautours qui profitent des courants ascendants. La vue est bouchée sur les Écrins et au sud les premières pluies semblent tomber sur la Vallée de l’Avance. Il est temps de redescendre.

Pour la descente je vise droit l’alpage de la Masse. Les éboulis permettent (si l’on sait marcher dans ces terrains) de descendre les 700m de dénivelée en une demi-heure. De là, je reprends le chemin en lacet jusqu’au départ.
Grêle sur la route après Ancelle, à vélo ce n’est pas drôle...

Dernière modification : 1er juin 2018

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de cette sortie :

J'aime arpenter mes Alpes natales, les redécouvrir sans cesse. J'ai un faible pour les itinéraires dérobés, sauvages ainsi que pour les décors vertigineux, grandioses. La montagne n'est pas seulement un lieu pour moi, c'est une manière de vivre.

Randonnée réalisée le 29 mai 2018

Publiée le 1er juin 2018

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !