Sortie du 14 juin 2018 par Dyn’s Montagne d’Aujour (1834m) en traversée, par le Saix et le Lac de Peyssier

Retour à la Montagne d'Aujour pour l'exploration du versant sud aux pieds des barres rocheuses de la crête sommitale afin de tenter de rejoindre directement la grande faille, puis le sommet...

Vous consultez actuellement une sortie. Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, rendez-vous sur le topo de référence.

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Publicité

  • Sac de couchage 3 saisons - Homme - (...) PROMO

    120 € 96 €

  • Veste de protection freeride - (...) PROMO

    350 € 105 €

  • Chaussures de Randonnée - Homme - (...) PROMO

    289 € 279 €

  • Sac à dos polyvalent - Enfant - Pico (...)

    29 €

Conditions météo

Beau temps.

Récit de la sortie

La Montagne d’Aujour, je l’avais déjà visité en avril 2017, j’avais effectué la boucle du topo en sens inverse. Soit la montée par le col de l’Armande et le retour par le lac de Peyssier. Du col, j’avais emprunté le sentier passant sous les falaises, même après la selle herbeuse mentionnée dans le topo. J’avais rejoins la crête par un pas d’escalade facile par une faiblesse dans la barre rocheuse. Du sommet, j’étais descendu exploré la faille. En la traversant, j’avais remarqué la vire en versant sud aux pieds des parois sous la crête sommitale... La question : est-il possible de rallier la faille en restant intégralement au pied de la ceinture rocheuse ?

Retour ce 14 juin 2018 pour trouver la réponse à cette question ! Départ 7h30 du parking à l’entrée du Gouravour, j’enquille l’approche par le splendide amphithéâtre du Fay. Au carrefour de jonction avec le retour, je suis l’ancien GR 94D qui n’est plus balisé sur la nouvelle version de l’IGN. Puis, une belle et longue piste mène au col de l’Armande.

Je quitte la piste et rejoins le petit sentier joignant le versant sud sous les premières barres rocheuses. Après la selle herbeuse, je poursuis au pied de la falaise dont les surplombs font penser à la vire de la Montagne de Paille dominant le vallon de la Jarjatte. Je retrouve le passage que j’avais emprunté pour rejoindre la crête lors de ma première ascension. C’est à partir de là que mon exploration commence...

La progression reste relativement facile au début. C’est vers la fin de la traversée que l’on chemine véritablement sur une vire. Le raide dévers herbeux (à éviter par temps humide !) demande de l’attention. Un court passage en terrain délité est bien exposé, vigilance totale ! Le final est marqué par un gros rocher... La faille est juste sur la gauche... C’est gagné !

Je franchis la grande faille sur fond de sommets dévoluards émergeant des nuages... Je rejoins le passage câblé, puis les pentes herbeuses sommitales. Large panorama, les Alpes du Sud, exceptés les Écrins, sont en proie aux nuages.

Après une heure et demi passé au sommet, j’entame la descente. Retour au passage câblé. Je poursuis par le sentier parmi les superbes formations rocheuses, puis l’agréable sous-bois. J’arrive, plus bas, sur les rives du lac de Peyssier. Ne reste que la longue piste de retour !

Dernière modification : 14 juin 2018

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de cette sortie :

Randonnée réalisée le 14 juin 2018

Publiée le 14 juin 2018

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !