Sortie du 4 juin 2018 par Stephilisme Kjeragbolten (984m)

Première randonnée de notre roadtrip en Norvège, Kjeragbolten est restée jusqu'au bout notre coup de cœur de nos deux semaines de vacances, pourtant ponctuées d'autres magnifiques endroits. Entre le rocher le plus esthétique au monde et la vue à couper le souffle, on reste au sommet dans un état second, perdu entre rêves et réalité.

Vous consultez actuellement une sortie. Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, rendez-vous sur le topo de référence.

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Publicité

  • Sac de couchage - Mixte - Swing 500 (...)

    319 €

  • Doudoune de ski imper-respirante - (...)

    200 €

  • Chaussures de Randonnée - Homme - (...) PROMO

    259 € 245 €

  • Sac à dos Freeride - Mixte - Fr Pro (...) PROMO

    180 € 126 €

Conditions météo

Exceptionnelles ! Terrain sec, grand soleil avec coucher de soleil sur le Lysefjord ... ce qui en plus d’être excellent à le mérite d’être rare dans le coin !

Récit de la sortie

Après 48h passées à l’aéroport à attendre nos bagages (merci Air France), nous partons d’Oslo en voiture à 9h direction plein ouest, en profitant de la route pour visiter le magnifique hôtel Dalen et profiter de la somptueuse route 45 qui joint Dalen à Lyseboth.

Nous roulons 10h de temps prêts à en découdre avec notre roadtrip de 3300km retardé déjà de 2 jours et arrivons au parking à 19h. Première surprise c’est 200 nok (environ 22€) et le parking, bien qu’entièrement vide à cette heure ci, est tout bonnement énorme ... on ose imaginer la cohue que ça doit être les journées d’été ! Apparemment, les fraudeurs de parking sont accueillis par une dépanneuse donc pas le choix on paye, on charge les sacs avec notre tente, sac de couchage et bouffe achetée sur la route et on part admirer le coucher de soleil et planter notre bivouac sur les plateaux rocheux du Kjerag.

Nous croisons quelques personnes redescendant et nous sommes vraisemblablement les seuls avec un autre couple à monter à cette heure-ci, chouette !

Nous montons en 2h30 jusqu’à Kjeragbolten en succédant des montées et descentes très raides sur des dalles rocheuses bien casse-pattes avant d’arriver sur le plateau du Kjerag où les montées / descentes relèvent plus du faux-plat qu’autre chose. Moi dont les chaussures de rando sont restés bloquées à Charles De Gaulle et qui monte en chaussure de running, je suis bien content que le terrain soit sec, j’imagine combien la montée doit être casse-gueule par temps pluvieux. Le chemin est bien indiqué avec des T rouges tout le long et les passages difficiles sont équipés de chaines

Arrivé, au Kjeragbolten, la vue est à couper le souffle : le ciel est en feu et une cascade de 900m de haut se jette directement dans le fjord le long d’une falaise, et seulement deux autres personnes sont sur place : impeccable pour faire une petite session photo ! La montée sur le rocher est plate et stable, en revanche, le gaz est impressionnant !

En revenant nous passons à Nesatind, qui pour moi est autant quelque chose à voir que le kjeragbolten en soit. Il s’agit du point de vue sur le Lysefjord d’où l’on peut apercevoir toutes les falaises et la quasi-totalité du fjord. Il serait d’ailleurs peut-être bon d’indiquer ce lieu de passage dans le topo car certains randonneurs pensent que seul le rocher de Kjeragbolten vaut le détour dans cette randonnée alors que c’est loin d’être le cas.

A proximité de Nesatind, nous trouvons un endroit idéal pour bivouaquer ; il est bientôt minuit et le ciel est encore clair ... cela restera ainsi toute la nuit, mais heureusement nous avions pris nos masques pour les yeux, accessoire indispensable en Scandinavie pendant l’été !

La redescente le lendemain matin nous confirme notre belle idée de monter la veille au soir : nous croisons en effet des personnes par centaines, appareils photos à la mains, plus souvent touristes que randonneurs à en juger par l’équipement et la difficulté dont beaucoup font preuve dans la montée. Pour Kjeragbolten tout comme Preikestolen et Trolltunga, le meilleur conseil est d’y aller le soir quitte a redescendre (très) tard puisque la nuit noire n’existe pas à cette saison, ou à dormir en haut.

Un des rares "moments parfaits" que j’ai vécu jusque là dans ma vie de randonneur et qui envoie directement sur le podium de mes plus belles randos, cette petite perle norvégienne.

Dernière modification : 19 juin 2018

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de cette sortie :

Randonnée réalisée le 4 juin 2018

Publiée le 19 juin 2018

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !