Dent d’Arclusaz (2041m) par le Col du Frêne Sortie du 27 juin 2018

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

C'est beau les Bauges, c'est comme sur les photos !

Conditions météo

Beau temps, un peu de brume au sommet après midi mais sans gêne.
Terrain bien sec.

Récit de la sortie

Pour une fois je vais sortir vers le Noooord ! Direction la Dent d’Arclusaz dans les Bauges.
Je ne connais pas du tout la région et je vais me laisser guider, avec une belle journée en perspective et 2 amis pour m’accompagner...

Du parking près du plan d’eau de St-Pierre d’Albigny où nous nous sommes donnés rendez-vous, l’objectif du jour est bien visible et imposant ! Départ du Col du Frêne à 8h45, il fait déjà chaud.

La montée dans le bois est longue mais agréable, sur un sentier très bien tracé.
De belles vues se dégagent avec au loin la Chaîne de Belledonne, la Chartreuse et même jusqu’au Mont-Aiguille tout au fond dans la brume ! Même pas dépaysée !

On va arriver au Col du Potat, et après une autre traversée en sous-bois, les choses sérieuses vont commencer.
Le sentier serpente dans la pente herbeuse, puis devient un peu plus caillouteux et se redresse pour finir par une étroite cheminée d’où on émerge sur la crête et là.....quelle vue !

Tout en bas les chalets des Arbets et l’alpage, le Col d’Arclusaz, puis le Mont Blanc, la Grande Casse, les glaciers de la Vanoise dont on aperçoit la calotte, et aussi Belledonne, les Aiguilles d’Arves dans le lointain, bref, c’est un émerveillement......

C’est pas tout ça, mais il faut monter jusqu’au sommet et ça n’est pas gagné !
La pente est rude, bien en dévers et la vue jusqu’en bas peut impressionner certaines personnes de ma connaissance !

Bon, on s’aide des câbles, pas trop parce que je n’ai pas plus confiance que ça, on s’accroche par ci par là, on se débarrasse de ses bâtons (Merci les copains !) et finalement nous voilà au sommet, sous l’énorme croix visible de loin.

Photos à gogo, plaisir des yeux et satisfaction du sommet accompli.....

Nous décidons de redescendre pour manger plus bas, le ciel se couvre et j’appréhende un peu la descente, qui se fera finalement très bien.

Une bonne pause pique-nique plus tard, nous revoilà dans la pente en sens inverse.
A mesure qu’on descend on retrouve la chaleur, et nous sommes contents de retrouver l’ombre des bois.

Le retour nous semble un peu longuet, les jambes sont un peu lourdes mais la tête est remplie d’horizon, de fleurs, de sommets, de prairies........
En fait, on est resté un peu là-haut !

Dernière modification : 30 juin 2018