Sortie du 6 juillet 2018 par Jipé Pic des Têtes (2662m) par la Cabane des Mulets

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Beau temps au matin, le ciel se couvrira à mi-journée, températures fraîche pour la saison : 9,5° au départ - maximum 20° en fin d’après-midi.

Récit de la sortie

Me revoici au pied de La Grande Montagne, et cette fois-ci avec l’envie d’aller voir ce qui se passe au-dessus du pierrier infâme.

Au beau milieu du pierrier je croise non pas des bouquetins mais un bipède, en short, torse nu et petites baskets, à le voir descendre comme un chamois je pense qu’il doit avoir le même adn, ou des parents proches, étonnant ! Il sera hors de vue avant que je ne sois arrivé en haut du pierrier.

Au col déjà la vue est somptueuse sur le Massif de L’Estrop, sous cet angle la crête de Roche Close offre un autre visage, et laisse deviner que sa traversée n’est pas à la portée de tous, l’arête parait étroite. Bravo à ceux et celles qui l’on fait...

Je me dirige vers le sommet, la trace est bien marquée, les pierres sont omniprésentes, à croire que des générations de Petit Poucet ce sont perdues ici... Mais aucune difficulté jusqu’au sommet.

Je m’installe sous le sommet, à l’abri du vent frais, pour casser la croûte, le panorama est superbe. Et j’ai bien fait de profiter du spectacle avant d’aller plus haut. À l’heure du café un gros nuage est venu engloutir Le Puy de La Sêche, L’Estrop et presque tout le paysage, j’en aurais profité un bonne 1h30 environ.

Malgré tout je monte au sommet, la vue est quasi bouchée, ceux qui se sont levé tard pour aller à L’Estrop ont dû le regretter un peu... Au Nord Roche Close est menacée d’être submergée aussi et ça ne ce dégagera qu’un instant.

Donc je reprends la direction du col et retour dans les pâturages, tranquillement je profite des marmottes et des petits qui font leurs premières escapades. Les vaches ont pris leur quartier d’été, des noires, des blanches, des marrons, des crèmes, des tachetées... plusieurs variétés... une sorte de salon de la vache en plein air. Et pas un chien pour aboyer après tout ce joli monde.

Je reviendrais pour monter à la Moutière qui, vu sous cet angle me paraît plus abordable.

Dernière modification : 7 juillet 2018

A propos

Auteur de cette sortie :

Site web : Sculptures

Randonnée réalisée le 6 juillet

Publiée le 7 juillet

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !