Sortie du 11 juillet 2018 par fanfan Le Piolit (2464m) en boucle, par l’Aiguille (2367m), la Petite Aiguille (2366m) et le Clot du Rocher (2360m) [arête ouest]

C'est une randonnée sauvage, moins difficile qu'on pourrait le croire et qui offre un splendide panorama tant sur le Champsaur que sur le lac de Savine.

Vous consultez actuellement une sortie. Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, rendez-vous sur le topo de référence.

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Publicité

  • Sac de couchage 2 saisons Ferrino, (...) PROMO

    75 € 60 €

  • Doudoune sans manches - Homme - (...)

    200 €

  • Chaussures de Randonnée - Homme - (...) PROMO

    239 € 215 €

  • Sac à dos de randonnée - Daylite Plus (...) PROMO

    65 € 52 €

Conditions météo

Météo : Grand soleil, un peu chaud pour la montée.
Terrain : rochers instables sous l’aiguille un bloc d’une vingtaine de kilos est parti sous mes mains, heureusement que personne ne suivait !

Récit de la sortie

Adepte des approches à vélo, la montée du col de Moissière depuis la Bâtie Neuve m’avait déjà bien échauffé dans tous les sens du terme vu le soleil de plomb qui brille dans le ciel.

Le chemin forestier est bien appréciable : on serpente dans la fraîcheur des sapins auxquels succèdent bientôt les mélèzes et pins cembros. Ces derniers répandent sous la chaleur une odeur de résine qui m’évoque un parfum d’ananas !

La forêt s’ouvre vite en de petites clairières qui laissent apercevoir les sommets locaux : Petite Autane, Pic de Bure, Céüse, Vieux Chaillol...

Au collet de Clot Tourci on sort complétement de la sylve. Ici l’on fait face à l’Arche, navire de rocher échoué sur la crête dont on contourne la poupe pour atteindre l’arrête par une sente en lacets. L’herbe et même certains arbres s’accrochent aux dalles de rochers malgré la pente impressionnante.

Ici commencent les choses sérieuses, on quitte définitivement le sentier, le terrain devient plus exposé, plus caillouteux. Des cairns réguliers indiquent cependant assez bien le tracé et il n’y a aucune difficulté jusque sous l’Aiguille.

Là l’arête se redresse et les mains sont nécessaires pour gravir un petit couloir d’éboulis instables qui mène au sommet. La suite est encore longue mais débonnaire, aucun risque de se perdre il n’y a qu’à suivre la crête jusqu’au Piolit.
A cet endroit contrairement au Topo je suis redescendu par le col de la Pourrachière.

Cette boucle me semble plus logique pour éviter le long retour par la route. Il est possible du suivre la petite crête de Bonaparré jusqu’au col ou de prendre un chemin tracé par intermittence.

Le retour se fait ensuite par le sentier balcon de la Rouanne qui par sa largeur est une petite autoroute.

Dernière modification : 18 juillet 2018

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de cette sortie :

J'aime arpenter mes Alpes natales, les redécouvrir sans cesse. J'ai un faible pour les itinéraires dérobés, sauvages ainsi que pour les décors vertigineux, grandioses. La montagne n'est pas seulement un lieu pour moi, c'est une manière de vivre.

Randonnée réalisée le 11 juillet 2018

Publiée le 18 juillet 2018

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (4).
  • par Le 18 juillet 2018 à 11h18

    Bonjour Fanfan, et bravo pour cette randonnée. Effectivement, tu as su éviter la portion de route du Col de Moissière, et tu pourrais donc, éventuellement rédiger un TOPO, à voir avec les administrateurs...

  • par Le 18 juillet 2018 à 15h16

    "Là l’arrête se redresse...""
    Qu’est ce que c’est que ce 2ème R à arête ?
    En effet, on peut faire un nouveau topo, la variante est importante.

  • par Le 18 juillet 2018 à 22h12

    Je veux bien refaire un topo et supprimer ma sortie. Mais est-ce la peine de multiplier les topos ? Surtout que l’itinéraire emprunté à la descente reprend en partie l’itinéraire de descente d’un autre topo : "le Piolit par Rouanne haute". Le cœur de la rando c’est le parcours par les crêtes, je vois plutôt les deux options de descente comme des variantes.

  • par Le 18 juillet 2018 à 22h29

    C pas une obligation.
    Cyril peut très bien rajouter un paragraphe sur sont top "Variante de descente par ...."
    avec le lien de la sortie.

  • par Le 19 juillet 2018 à 07h05

    Oui, ok ! pas de soucis, je te mets co-auteur, et tu modifies

  • par Le 19 juillet 2018 à 13h28

    Ca marche

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !