Sortie du 21 juillet 2018 par Mick1018 Les Rouies (3589m) par le Valgaudemar et le refuge du Pigeonnier

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

J1 : ciel couvert, quelques gouttes de pluie.
J2 : brume disparaissant au fil de l’ascension révélant toute la splendeur du site. Mer de nuage dans les environs, un peu de vent au sommet. T° globale douce.
Enneigement : important pour la saison.
Gigantesques restes d’avalanches bouchant les torrents avec des ponts de neiges XXL.

Récit de la sortie

Jour 1

Les orages sont annoncés pour la toute fin d’après-midi. Malgré un ciel bouché, les nuages ne semblent pas menaçant.

Nous décidons de passer voir le lac du Lauzon avant de monter au refuge du Pigeonnier. Ce petit lac est assez sombre aujourd’hui à cause du manque de luminosité.

Les avalanches du printemps ont été d’une rare violence cette année. Plusieurs sentiers sont déviés, d’autres déconseillés (ceux qui tentent de traverser le font à leurs risques et périls).

Il est obligatoire de traverser une immense masse de neige bouchant un torrent. Mieux vaut ne pas regarder les trous béants que le torrent creuse sous le névé...

Une pluie fine nous prend de court, nous devons nous équiper en conséquence pour rester au sec.

Le refuge du Pigeonnier est atteint en moins de 2h30. Un refuge très confortable avec l’accueil très chaleureux d’Olivier, le gardien.

Jour 2

Départ 4h30. L’obscurité est encore bien présente mais on peut deviner que nous sommes au-dessus d’une mer de nuage qui enveloppe la vallée.

Nous doublons rapidement les premiers partis, Jonathan un guide très amical et son client. Nous garderons la pôle position jusqu’au bout.

Le jour permet d’éteindre la frontale au début du large couloir. Les premières lueurs rosées apparaissent vers la Pointe Duhamel.

Le petit couloir en variante est encore en condition. La neige est dure, il y a un court passage en mixte. Une seule cordée le tentera aujourd’hui. Nous arrivons sur le Glacier des Rouies par la voie normale.

La brume nous laissera entrevoir l’itinéraire de rares instants... Comme un cadeau que l’on se doit de déballer lentement pour mieux l’apprécier. Arrivé au pied de la rimaye, tout se dégage, spectacle !

La rimaye est encore fermée. Une langue de neige permet de rejoindre le sommet en ne marchant que quelques dizaines de mètres sur le rocher.

Marine sera la première alpiniste à fouler le sommet aujourd’hui après 3h10 d’ascension. Nouveau record d’altitude au passage.

La vue de là-haut : majestueuse. Une mer de nuage à 360°, enfin presque ! La Meije, la Barre, Le Sirac, l’Olan... plus loin encore avec Céüse et même la chaîne du Vercors...

Vidéo

Dernière modification : 23 juillet 2018

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de cette sortie :

Site web : https://www.youtube.com/channel/UCJ...

"La montagne nous offre le décor... à nous d'inventer l'histoire qui va avec."

Randonnée réalisée le 21 juillet 2018

Publiée le 22 juillet 2018

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 28 juillet 2018 à 23h05

    Bravo pour cette course et merci pour les images.
    La photo du logo est assez impressionnante, il faut pas se louper !
    Sur la vidéo, super également cette mer du nuages qui coule comme une cascade entre les rochers...

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !