Abonnez-vous à notre newsletter !

Sortie du 14 juillet 2018 par vermatoiz Le Grand Van (2448m) par Casserousse

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Publicité

  • Sac de couchage 4 saisons - Mixte - (...) PROMO

    200 € 160 €

  • Veste de protection en Gore-Tex - (...)

    300 €

  • Chaussures de randonnée/trail polyvalente PROMO

    145 € 101 €

  • Sac de Randonnée/Trekking Femme - (...)

    260 €

Conditions météo

Beau temps au départ, se couvrant au sommet mais sans pluie.
Bonne visibilité. Terrain sec.
Restes de névés importants mais pas gênants.

Récit de la sortie

Petite sortie à faire ce 14 juillet, pas loin, pas trop de route ? Destination évidente près de la maison, Chamrousse. Je verrai là-haut ce que j’ai envie de refaire...
En ce jour de vacances et férié en plus, je pense que le lac Achard va être bondé, donc arrivée à la station, je prends la direction de Recoin pour aller aux lacs Robert par le lac des Pourettes.
Je ne pars donc pas de Casserousse, contrairement au topo.

Départ 9h, montée tranquille par le col de l’Aiguille, le vallon derrière est toujours aussi beau, la grotte toujours là, je continue...

Arrivée au lac des Pourettes, qui ne méritera bientôt plus le nom de lac tellement il est comblé, je décide de prendre l’ancien sentier de la Brèche Sud, sentier "débalisé" au profit de la Brèche Nord pour cause de nouveau GR.

Je monte en me faisant un petit discours sur ces sentiers sur lesquels on envoie tout le monde par sécurité et puis du coup tous ces vieux sentiers qui disparaissent, etc etc... ça m’occupe et me défoule !

Par contre, je finis bien vite de soliloquer vu l’état du chemin où je m’engage...
J’ai besoin de toute ma concentration pour trouver la trace, déjà presque disparue ! Plus de cairn, plus de traits, ça grimpe sec dans la végétation envahissante.
Tous les 10 pas je dois m’arrêter pour chercher mon chemin et ne pas me retrouver en galère...

Je fais bien de persister, car la 2ème partie est beaucoup plus agréable, je retrouve des cairns et même des anciennes marques bleues par endroit.
Je me dis qu’il est décidément bien dommage de laisser perdre ce sentier, une fois passées les difficultés du début dues à l’abandon, il est magnifique !

J’arrive à 10h45 en vue des lacs Robert, découverte toujours magique, et là je commence à voir un peu de monde. On est à la jonction avec le GR 549 de la Brèche Sud.

A 11h je suis au col des Lessines, c’est encore tôt, je décide d’aller aux Vans.
La montée est bien raide, dans un terrain délité et casse-pattes, c’est bon ça !

Au col entre les 2 Vans, il est midi, je tire à droite vers le Petit (ou le Grand, je n’ai jamais bien su...), car c’est là que j’ai toujours vu les bouquetins.

En montant je vois descendre vers moi une personne affublée de choses étranges dans le dos... un skieur ! Je rêve !
On se salue et je ne peux m’empêcher de lui demander où il compte skier...
"Sur le névé en dessous" me répond-il, et nous commençons à discuter.
Il a fait la descente plusieurs fois, mais cette année c’est vraiment pauvre en neige, assez étonnamment d’ailleurs vu la quantité qu’il est tombé cette année.
Je lui souhaite bonne chance et je pars errer sur la crête, à la recherche de mes bouquetins. Pas de chance, ils sont sur l’autre Van !

Je me pose au pied du grand cairn sommital pour casser la croûte, un petit vent se lève (normal, ici !) et bientôt je constate que ça se charge sévère, et même qu’il pleut sur le Vercors. Pas bon ça...
J’abrège mon repas et repars fissa pour ne pas risquer de me trouver dans la descente sous l’orage. Au moins arriver aux lacs, après c’est moins gênant.

Dans la descente, je prends le temps de regarder du côté du grand névé, voir si le skieur est passé... et oui, je le vois en dessous qui range ses skis, et la trace est ma foi bien jolie, courte, mais jolie. Bravo monsieur !

En 30min je suis au col des Lessines, le temps se maintient, je vais rentrer tranquillement par la Brèche Nord. On peut pas toujours bouder !

Avant de remonter au col de l’Aiguille, je vais errer du côté de la crête des Ramettes, et revenir par dessous l’aire d’envol des ULM.

Retour à 16h à la voiture, les 1ères gouttes de pluies tombent sur le pare-brise alors que je prends la route... Bon timing !

Dernière modification : 23 juillet 2018

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de cette sortie :

"Les vraies merveilles ne coûtent pas un centime. La marche nettoie la cervelle et rend gai". SAMIVEL (Le Grand Oisans Sauvage)

Randonnée réalisée le 14 juillet 2018

Publiée le 23 juillet 2018

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 28 juillet 2018 à 14h18

    Vérâtre blanc, en effet ;-)

  • par Le 28 juillet 2018 à 21h57

    Merci Nature et montagne.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !