Pointe du Grand Vallon (3136m) en boucle Sortie du 2 août 2018

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Conditions météo

Itinéraire réalisé dans le sens inverse de celui proposé par le topo.

Grand beau temps frais le matin puis très chaud dès midi passé.

Itinéraire sec, quelques restes d’un glacier moribond au pied de la grande pente Nord de la Pointe du Grand Vallon. La pente est sèche (nous rêvions de la sortir en neige !)

Parking de Bellecombe 6h45 => Col de Lanserlia 8h15
Col de Lanserlia 8h30 => Fond du vallon "des Coins" (3000m) 10h
Remontée de la pente N jusqu’au sommet 10h=> 10h30
Début de descente 11h => Ferme de la Femma 13h
Ferme de la Femma => Parking de Bellecombe 14h.

Récit de la sortie

Pointe du Grand Vallon, Traversée N-SW, par le col et lac de Lanserlia, vallon des Coins, Crête de la Turra depuis Bellecombe, le 2 Aôut 2018.

Les yeux dans les yeux !

Silence absolu, dense et lourd, presque oppressant.

Seul, par intermittence, apporté par de légers souffles d’air, j’entends le bruit cristallin de l’eau d’un improbable ruisselet qui s’écoule entre les rochers.

Parfois le tintement métallique d’une ardoise qui éclate et ricoche sur les rives de la grande paroi résonne à l’infini.

La face est noire, raide, brillante des milles reflets des schistes. Une poussière fine et âcre m’enveloppe quand je remonte la raide pente.

Comme dans du sable, ou peut être même de la neige compacte, je tape le bout de mes souliers pour faire une trace. Un pas en avant, un pas en arrière... Heureusement la pente n’est pas longue.

Souffle court je m’arrête pour évaluer ce qu’il reste encore à grimper, ce ne sera pas long.

Soudain, surgissant de nulle part un grand rapace. Un aigle, puis deux... Ils tournoient au-dessus de moi.

Dans une longue ronde, porté par le flux chaud qui remonte du versant au soleil, le couple de d’oiseau s’élève jusqu’à disparaître derrière la crête.

Dans un bruissement d’aile, comme tombé du ciel, l’un des majestueux voiliers vient à me frôler. Ce n’est pas un aigle, c’est LE Gypaète !

Vite, il me faut trouver l’équilibre et me positionner pour photographier l’oiseau. Appuis improbables, coucher sur un bâton, calé comme je peux contre un gros rocher instable, l’appareil photo rivé aux yeux, je suis le ballet du Gypaète, cherchant dans le viseur les meilleurs angles, les lumières les plus belles, les plus beaux contrastes.

A tourner sans cesse, encore et encore, j’ai l’impression de me vriller à chacun de ses passages.

Tendu à l’extrême mon pied ripe. Je pars dans une courte glissade avec mon rocher qui semblait pourtant si bien me caler. Bruit de caillasse, poussière âcre je perds l’équilibre.

Et l’improbable se produisit.

Iintrigué peut être par le vacarme, dans un virage serré et un léger piqué les yeux dans les yeux, mon Gypaète curieux me frôle à une ou deux dizaines de mètres au-dessus de moi.

Et par chance aussi, je l’immortaliserai sur fond de quelques milliers de pixels !

Emporté par la brume soudainement sortie de derrière la crête, dans une sublime volute l’oiseau tournoie jusqu’à retrouver son compagnon et plonge dans l’abîme sans fond !

Dernière modification : 10 août 2018

Photos « Pointe du Grand Vallon (3136m) en boucle »

Lac sous le Col de Lanserlia. La Maurienne vue du Col de Lanserlia. Parrachée, Labby, Génépy, vus du col de Lanserlia. Lac de Lanserlia. Lac de Lanserlia et la Grande Casse au dessus de la pointe homonyme. Glacier rocheux ? Moi j’adore... Tours détritiques de la crête de Côte Chaude. Grand Bec, Glière, Grande Casse, Grande Motte... La pente N qu’on rêvait en neige ! Un reste de glacier ? La grande pente terminale en schiste. Sortie au col 3101m. La courte arête sommitale. Un Gypaëte barbu. Ah non c’est un vautour fauve ! Panorama depuis le sommet. Tiens le voilà, c’est bien un Gypaëte... L’étrange petit lac sommital. La crête de Côte Chaude. Charbo’ Crête de la Turra. «y a» plus qu’a...400m de pierrier ! Trop beau ! La plus belle vallée du monde !!!