Sortie du 15 août 2018 par Antoine Pic du Grand Doménon (2802m) par le Col du Bâton

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Publicité

  • Tentes de rando
  • Sacs de couchage
  • Chaussures de rando
  • Sacs à dos

Conditions météo

Stratus au matin, qui remontent l’après midi.

Récit de la sortie

Mercredi 15 Août, 4h du matin, l’insomnie règne depuis près d’une heure. C’est loupé pour la grasse matinée. Je saute du lit, mange un morceau, bois un thé et enfile mes chaussures. Ha tu n’arrives pas à dormir hein ? Hé bien ce soir je peux t’assurer que tu auras une bonne raison de dormir !
Direction le Pic du Grand Doménon en partant de Freydière. Environ 1600m de dénivelé pour 17 Km.

Il fait frais ce matin, 14°C dans la forêt. A 6h il y a déjà beaucoup de voitures sur le parking, mais encore peu de monde sur le sentier. La lumière de l’aube est très belle ce matin. Des bancs de stratus se forment peu à peu dans la vallée du Grésivaudan. Sur les forêts de Belledonne, l’humidité stagne bien et quelques îlots émergent de cet univers fantomatique. D’ici une heure, lorsque le soleil inondera la surface de cette mer morcelée, le tableau sera parfait. Instant rare dédié à ceux qui ne dorment pas ou prennent la peine de se lever avant le soleil.

Je passe le lac du Crozet, encore endormi et m’avance dans le vallon du Mercier et commence à attendre les bêlements des moutons un peu plus loin. Ouvrir l’oeil, localiser les patous et ne plus les lâcher du regard en cas d’entourloupe. Fort heureusement pour nous randonneurs, les patous de la Pra sont d’une gentillesse presque à toute épreuve. J’en croise justement un petit qui ne doit pas avoir 2 ans, il accepte sa gratouille avec grand plaisir. Malheureusement pour le berger, ils sont un peu trop gentils face au Loup. Je le croise justement et il me reconnaît, alors nous discutons quelques minutes. Il m’explique qu’en ce moment, il a quelques quelques spécimens de loups solitaires qui rodent, et qu’en une semaine, il y a eu 4 attaques. Il pense à des jeunes loups car ils ne savent pas faire et ne finissent pas toujours le travail.

Je poursuis en direction des lacs des Doménons, il commence à y avoir du monde. Beaucoup sont en baskets/pipette en ultime préparation pour l’UT4M.
Quand j’en vois un derrière, je force l’allure pour rigoler un peu. Mais comme ils sont sacrément affutés, je ne rigole pas longtemps. Chacun son affaire !
Me voilà au pied du névé de la grande pente, que je n’avais jamais vu hors neige. C’est impressionnant tous ces cailloux.
Une traversée de névé plus loin, je débouche sur le Col du Bâton, l’arête menant au sommet du pic du Grand Doménon est bien visible et me semble aisée à parcourir. A mi-chemin, je dérange 2 bouquetins et ils me le font savoir en sifflant. Ils finissent par comprendre que de toute façon je vais monter, alors ils s’engagent dans les raides pentes Ouest du pic.

Seul au sommet, j’imagine la foule sur l’itinéraire de la Croix de Belledonne et me félicite pour mon choix. Malheureusement, il va falloir descendre et il y aura beaucoup de monde. Une fois les raides pierriers passés et les lacs de Doménons atteints, je décide de courir « trottiner » jusqu’au parking histoire de me finir correctement.

Dernière modification : 15 août 2018

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de cette sortie :

Windsurfeur vendéen expatrié depuis quelques années aux portes des Alpes. Je suis arrivé ici à la suite d’une PUB « Vivez la montagne » et je dois dire que je ne suis pas déçu du voyage. Le coin avait l'air joli et propre alors j'y ai posé ma valise. Le monde parait beaucoup moins impressionnant vu d’en haut (...)

Randonnée réalisée le 15 août 2018

Publiée le 15 août 2018

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 20 août 2018 à 19h53

    J’adore le concept : je n’arrive pas à dormir, hop, je pars faire une grosse rando ! :)

  • par Le 20 août 2018 à 21h08

    Malheureusement, ça m’arrive assez souvent. Réveillé à 4h, je sais que je ne m’endormirais pas avant 7h alors plutôt que de gâcher 3h à faire des largeurs de lit, j’ai le choix entre ouvrir un livre ou aller randonner. C’est la météo qui décide. Alors je me lève, monte à Chamrousse, et branche le palpitant pour aller faire quelques photos à la Croix ou aux lacs.
    C’est assez paradoxal d’arriver détendu et à peu près à l’heure au travail alors que 5h plus tôt ce même travail bloquait le sommeil.
    En général, la nuit suivante est complète :)

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !