Sortie du 2 septembre 2018 par Alextrem04/05 et Stef04 Grande Tête de l’Obiou (2789m), par la voie normale de la Vire de la Cravate

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Beau temps après la dissipation des brumes matinales !
Un peu plus couvert dans l’après-midi.

Récit de la sortie

Infos pratiques : (Mesure GPS)

  • Temps de montée : 3h50
  • Temps de descente : 3h30
  • Distance : 17km
  • Dénivelé positif cumulé : 1253m

Me voilà face à un de mes objectifs majeurs de l’année !
Et ce n’est pas le plus sereinement que j’entame cette ascension.

L’Obiou : j’ai tellement lu de récits, vu de photos, que j’ai l’impression de rechercher mes limites en randonnée. Vais-je y être confrontées aujourd’hui ?

On ne vient que trop rarement dans ce Massif du Dévoluy, et pourtant qu’est-ce qu’il est beau !

Départ à 7h dans une brume épaisse qui ne fait qu’accroître mes inquiétudes.

Mais une fois sur la crête des Faïsses, le majestueux Obiou apparaît, il en impose ! Et là un spectacle de toute beauté, nous sommes au-dessus d’une mer de nuage incroyable. Seul les sommets la percent ; La Montagne d’Aurouze semble flotter.....

Et même si ce spectacle est sublime, il faut continuer.... Et rejoindre le bas de la Combe !
Les festivités commencent : la montée jusqu’au couloir est raide et pénible ; je n’aime pas ces marches "casse-pattes"....

Puis vient le couloir redouté, on met les casques et en avant. Et comme bien souvent, une fois dans le vif du sujet, ça passe sans difficultés !
La vue arrière est impressionnante : "Je viens de monter ça ? "

On se lance à l’assaut du bastion sommital, et c’est finalement avant de rejoindre la vire que ce sera le plus difficile pour moi. Les passages rocheux exposés seront éprouvants : je ne suis pas bien grande, mon sac est lourd mais heureusement mes compagnons m’encourageront pour atteindre le sommet.

Le sommet est atteint entre soulagement, fierté mais encore de l’inquiétude pour la descente.

L’esprit d’équipe sera plus fort que mes craintes et la descente se fera sans encombres.

Un détour au Cairn - 2464m pour faire la pause déjeuner, puis on entame la descente du couloir.

Un petit coucou à la "Grotte du Petit Obiou", et on décide ensuite de descendre par le pierrier, notre terrain de prédilection, pour rejoindre rapidement le Pas du Vallon et le point de départ.

La voiture retrouvée, les jambes en compote, une seule envie : se poser !
Mais une quantité incroyable de guêpes surexcitées en décidera autrement : on jette les sacs dans le coffre et on s’arrache sans tarder.

Cette ascension restera pour longtemps (ou pas !) la plus difficile pour moi, mais l’une des plus belles, des plus incroyables.... Et n’ayant toujours pas été confrontée à mes limites, je suis bien décidée à en découdre avec d’autres sommets plus exigeants !

Dernière modification : 2 octobre 2018

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteurs de cette sortie : ,

Randonnée réalisée le 2 septembre 2018

Publiée le 3 septembre 2018

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (13).
  • par Le 3 septembre 2018 à 22h49

    Bravo Stef ! Et superbes photos !
    Fait l’Obiou il y a bien des années, j’en garde un gros souvenir.......

  • par Le 4 septembre 2018 à 08h34

    Toujours aussi beau le Dévoluy, pas essayé les Chattières ? Pas plus compliqué que la voie normale et largement moins de monde.

  • par Le 4 septembre 2018 à 10h02

    Non non, la voie normale c’était très bien, et malgré le beau temps, il n’y a pas eu d’embouteillage ;)

  • par alainLe 4 septembre 2018 à 15h38

    Ben si, quand même, les Chattières c’est un peu plus compliqué et surtout plus physique. C’est mon impression après avoir fait les 2.

  • par Le 8 septembre 2018 à 17h42

    Du même avis qu’Alain, les Chatières sont bien plus athlétiques de part quelques bons pas d’escalade facile qu’on ne retrouve pas sur la vire de la Cravate.

    Mais où il y a le moins de monde c’est la Cheminée du Petit Obiou, ça c’est sûr ! J’ai refais l’enchaînement avec des amis aujourd’hui. Une bonne quarantaine (voire plus !) de personnes croisés (au sommet et à la descente) mais absolument personne sur l’itinéraire de la Cheminée. Les Chatières sont fréquentées tout de même, en vue des personnes débarquées au sommet par ce côté !

    Au passage, bravo Steph, car c’est une ascension loin d’être donnée à tout le monde ! Nous aussi, nous nous sommes fait attaqués par les guêpes au retour !

  • par Le 8 septembre 2018 à 20h51

    Quelle chouette balade ! A voir les belles images ça n’a pas l’air facile et pas pour toutes les chaussures ! Bravo Stéphanie ! Et à tes camarades aussi.

  • par Le 8 septembre 2018 à 22h09

    Bravo Steph, c une ascension qui marque.
    Une question aux spécialistes. Personne ne prends jamais la variante de la cheminée du bloc coincé ?

  • par Le 8 septembre 2018 à 22h13

    Celle qui se situe à partir de la vire de la Cravate ?

  • par Le 8 septembre 2018 à 22h19

    C ça. A gauche tu as un couloir vertigineux avec un bloc coincé et à droite un couloir qui se divise de suite en 2 branches. Je crois que c celle gauche. Mais ça fait longtemps. C assez ludique.

  • par Le 8 septembre 2018 à 22h49

    Non jamais tenté. Si j’ai l’occasion de remonter par la vire de la Cravate, j’irai jeter un coup d’œil. Mais je pense que pour la prochaine à l’Obiou, la voie normale ne servira qu’à la descente !

  • par Le 8 septembre 2018 à 22h56

    Il y a une voie à faire en v couché...

  • par Le 8 septembre 2018 à 22h59

    Pour Michel, celle-là... Pour ma part, ce sera par le Malpasset.

  • par Le 9 septembre 2018 à 21h56

    Bravo Stéphanie ! Uniquement gravie par sa voie normale, il y a de ça 6 ans, la Grande Tête de L’OBIOU restera pour moi une de mes plus marquantes ascensions.

  • par Le 9 septembre 2018 à 22h29

    Incroyable ces guêpes Arnaud !!
    L’Obiou n’a pas finit de nous faire rêver...

    Merci à tous pour vos messages.

  • par Le 10 septembre 2018 à 08h35

    OK, si vous le dites. Ça date un peu il est vrai mais j’avais trouvé les Chattières bien plus commode à la montée, et la descente par la cravate un peu plus engagée. Moins athlétique c’est sûr mais bon. Du toute façon dans les deux cas faut monter le grand escalier et c’est là que j’ai déjà vu des personnes renoncer.

    A refaire pour mieux juger.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !