Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Beau temps automnal.

Récit de la sortie

Ce fameux pas de Serre Brion, je l’avais en vue depuis quelques temps grâce au topo et aux belles photos de Pascal Sombardier. Après la récente traversée de la Grande Moucherolle, j’avais bien été enthousiasmé de cette partie orientale du Vercors. L’envie d’aller visiter le pas le plus beaux du Vercors, pour beaucoup, n’en fut que plus grande.

Je propose l’aventure à un ami et nous partons la veille dormir à l’abri de la Peyrouse. La cabane est en bon état. Deux lits superposés et sans matelas, une table, deux bancs, l’essentiel en somme ! Besoin de quoi de plus ?

Réveil 6h30, puis départ à l’aube lorsque la lumière est suffisante pour voir sans frontale. Le sentier bien marqué effectue une traversée ascendante aux pieds d’impressionnantes falaises. Nous prenons une première vire, puis quelques lacets nous mène au départ la vire principale.

Le soleil sort illuminant la partie la plus spectaculaire du cheminement... Incommensurable... Comme toujours ! Être là, simplement là, au bon moment pour profiter du spectacle des éléments...

Le couloir du pas de Serre Brion ne laisse pas reste... Loin de là ! Flanqué d’aiguilles acérés, le corridor étriqué réserve une remontée des plus épiques.

La traversée des rochers du Ranc Traversier et de la Peyrouse donne l’impression de surfer sur une grande vague !

Initialement, nous avions prévu de descendre par le pas Morta, mais nous coupons court par le pas Étoupe, que je savais déconseillé car délicat... Bon... Allons voir ! En effet, c’est avec la plus grande prudence que nous désescaladons le premier ressaut. Le terrain est terreux et glissant, mais les prises sont bonnes sur les rochers apparents. Le couloir délité est bien étroit et comporte toute une multitude de petits ressauts qu’il faut gérer au mieux. Puis, nous finissons sur une langue d’éboulis ramenant au sentier balcon.

Nous récupérons nos affaires laissées à la cabane, puis entamons le retour à Bourgmenu dans de belles couleurs automnales.

Je pense déjà aux prochains pas... Mais lequel sera le prochain...?

Dernière modification : 10 octobre 2018

A propos

Auteur de cette sortie :

Randonnée réalisée le 9 octobre

Publiée le 9 octobre

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (10).
  • par Le 9 octobre à 17h45

    Bravo pour ta sortie et tes photos sublimes. Le Pas Ernadant avec les crêtes du Rocher du Playnet et avec une descente du Pas Morta devrait te convenir Arnaud...

    patrice

  • par Le 9 octobre à 18h08

    Merci Patrice.

    Le pas Ernadant à l’air bien épique pour en avoir lu la description (ressauts, vires, sortie sous une arche, ...) dans les 100 Pas du Vercors de Bernard Jalliffier-Ardent. Bien tentant, c’est sûr !
    L’as-tu déjà arpenté ?

  • par Le 9 octobre à 18h11

    Non Arnaud, à une époque c’était une idée mais elle m’est sortie de l’esprit...

  • par Le 9 octobre à 21h24

    Faut le faire la traversée depuis le centre du massif alors. Le Pas Ernadant depuis Corrençon c’est facile et super sauvage. Très très fleuri en Juin, j’ai rarement vu une flore pareil.

    Puis descente par le Pas Morta... Bon il parait que le Purgatoire porte bien son nom. Mais il y aussi des sentiers ramenant à Darbounouse. Pas mal de km en revanche.

  • par Le 10 octobre à 04h12

    On parlait plutôt d’un départ de St-Andéol pour le couloir est du Pas Ernadant, mais sur le plateau n’est pas mal non plus Yann...

    patrice

  • par Le 10 octobre à 12h23

    En effet, le sujet portait sur la traversée Est-Ouest du pas en question, qui est bien engagée.

    Le Goulot (qui n’est pas un "pas"), un peu plus au nord, à l’air dantesque également...

  • par Le 10 octobre à 14h53

    Euh tu veux dire Arnaud le goulot juste au sud de la Tête des Chaudières ?, je ne l’ai jamais testé, que passé dessus pour la traversée...

  • par Le 10 octobre à 15h16

    Exact...
    https://www.visugpx.com/wkZ7WjRpar (Deux autres liens dans la partie "Détails")

  • par Le 10 octobre à 15h19

    Ah ok super parcours, mais il fait descendre par le Pas Ernadant, l’un ou l’autre ce doit être une partie de plaisir !

  • par Le 10 octobre à 15h25

    Rien n’empêche de boucler le Goulot par le pas de la Balme, étant donné le commentaire de Yougs sur la descente du pas Ernadant... Très très délicate !

  • par Le 10 octobre à 16h27

    Alors monte par le Pas Ernadant c’est mieux, et redescends par le Pas de la Balme...

  • par Le 10 octobre à 18h43

    Il faudra plusieurs visites pour tout tenter !
    Pour la prochaine, je pense essayer la boucle pas Ernadant - pas Morta comme tu l’as évoqué.
    Le Goulot méritera quelques repérages au préalable avant de se lancer, avec descente par le pas de la Balme si j’arrive à passer !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !