Traversée des Rochers de la Peyrouse (2011m) du Pas de Serre-Brion au Pas Morta Sortie du 9 octobre 2018

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Conditions météo

Beau temps automnal.

Récit de la sortie

Ce fameux pas de Serre Brion, je l’avais en vue depuis quelques temps grâce au topo et aux belles photos de Pascal Sombardier. Après la récente traversée de la Grande Moucherolle, j’avais bien été enthousiasmé de cette partie orientale du Vercors. L’envie d’aller visiter le pas le plus beaux du Vercors, pour beaucoup, n’en fut que plus grande.

Je propose l’aventure à un ami et nous partons la veille dormir à l’abri de la Peyrouse. La cabane est en bon état. Deux lits superposés et sans matelas, une table, deux bancs, l’essentiel en somme ! Besoin de quoi de plus ?

Réveil 6h30, puis départ à l’aube lorsque la lumière est suffisante pour voir sans frontale. Le sentier bien marqué effectue une traversée ascendante aux pieds d’impressionnantes falaises. Nous prenons une première vire, puis quelques lacets nous mène au départ la vire principale.

Le soleil sort illuminant la partie la plus spectaculaire du cheminement... Incommensurable... Comme toujours ! Être là, simplement là, au bon moment pour profiter du spectacle des éléments...

Le couloir du pas de Serre Brion ne laisse pas reste... Loin de là ! Flanqué d’aiguilles acérés, le corridor étriqué réserve une remontée des plus épiques.

La traversée des rochers du Ranc Traversier et de la Peyrouse donne l’impression de surfer sur une grande vague !

Initialement, nous avions prévu de descendre par le pas Morta, mais nous coupons court par le pas Étoupe, que je savais déconseillé car délicat... Bon... Allons voir ! En effet, c’est avec la plus grande prudence que nous désescaladons le premier ressaut. Le terrain est terreux et glissant, mais les prises sont bonnes sur les rochers apparents. Le couloir délité est bien étroit et comporte toute une multitude de petits ressauts qu’il faut gérer au mieux. Puis, nous finissons sur une langue d’éboulis ramenant au sentier balcon.

Nous récupérons nos affaires laissées à la cabane, puis entamons le retour à Bourgmenu dans de belles couleurs automnales.

Je pense déjà aux prochains pas... Mais lequel sera le prochain...?

Dernière modification : 10 octobre 2018

Photos « Traversée des Rochers de la Peyrouse (2011m) du Pas de Serre-Brion au Pas Morta »

À l’aube, du Mont Blanc à l’Obiou. À l’aube, de l’Obiou au Mont Aiguille. Début des vires. Début des vires. Vers les Écrins au centre. La vire principale est au-dessus... Lever de soleil sur la vire principale. Lever de soleil. Sur la vire au lever du soleil. Dans le rétro. Petite digression... Une belle vire en contrebas... Le pas de Serre Brion monte sur la droite. Couloir du pas de Serre Brion. Dans le couloir. Dans le rétro. La sortie. L’aiguille caractéristique du pas de Serre Brion... Les rochers du Ranc Traversier au sud. Les rochers du Ranc Traversier au nord. Rochers du Ranc Traversier. Rochers du Ranc Traversier. Rochers de la Peyrouse. L’arche des rochers du Ranc Traversier. L’arche des rochers du Ranc Traversier. Des rochers de la Peyrouse, vue au nord sur la grande barrière. Au fond, mer de nuages sur la vallée du Rhône. Traversée des crêtes. Le pas Étoupe, c’est par là ! Désescalade délicate dans le rétro. C’est bien délité ! Quelques ressauts plus bas. Fin du couloir. Fin du couloir dans le rétro. Du pierrier, le couloir du pas Étoupe. Du pierrier, le couloir du pas Étoupe. Retour sur le sentier balcon, dans le rétro. L’abri de la Peyrouse. L’abri de la Peyrouse. Belles couleurs d’automne... Belles couleurs d’automne... Belles couleurs d’automne... Au retour avant Bourgmenu.