Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Publicité

  • Sac de couchage Ferrino Lightec SM (...)

    100 €

  • Veste de protection, en Gore-Tex - (...) PROMO

    280 € 230 €

  • Chaussures de randonnée - Femme - (...) PROMO

    110 € 100 €

  • Sac à dos de randonnée/trekking homme (...) PROMO

    260 € 230 €

Conditions météo

Nuages bas jusqu’à 1000m, dégagé au-dessus.

Récit de la sortie

Marchant toujours dans les pas de l’ami Patrice (Valverco), j’opte en cette journée annoncée comme splendide pour une virée dans le coeur du Parc des Ecrins. Je n’y suis allé que trop peu à mon goût cette année, et l’ascension du Neyrard permet un beau cheminement hors sentier sur un terrain déjà fort peu fréquenté, malgré que le sentier emprunté au départ soit un GR.

De fait, si la randonnée débute sur une large et belle piste, on se retrouve rapidement à batailler dans les herbes hautes, qui ont envahi ce chemin peu utilisé, puis à emprunter un sente serpentant entre les résineux jusqu’à sortir de la forêt, finalement, aux alentours de 2000m. L’arrivée dans le secteur des Prés de l’Aiguille est l’occasion d’observer une bonne douzaine de chamois qui paissent dans l’ombre, trop éloignés pour l’objectif de mon appareil photo. Face à moi, le massif du Grand Armet resplendit dans le soleil naissant, surplombant une épaisse mer de nuage.

Il y a encore du chemin à faire. Quittant un sentier déjà tenu, je m’engage en suivant une sente très discrète pour contourner les Clottous et atteindre le Vallon de la Vivolle. Le pierrier me semble accessible, et plutôt que de le contourner par le sud, je trace tout droit, m’aidant des quelques pentes herbeuses formant des escaliers naturels.

Le soleil et un vent fort m’accueillent simultanément au col à l’entrée dans le Vallon, qui offre un cheminement splendide jusqu’à la cabane de la Vivolle, condamnée. A partir de là, l’univers se fait plus minéral, et les 200 derniers mètres s’effectuent avec l’impression d’être sur mars. Du caillou partout à perte du vue, et ayant perdu la discrète sente, je me retrouve à tracer tout droit dans ce pierrier stable mais peu commode. Mais finalement, c’est la délivrance, après 1400m de dénivelé. Le Neyrard en lui-même n’est pas un sommet particulièrement esthétique, mais son accès, de même que sa vue sur les Ecrins et le Taillefer en font une destination de grande classe. Bien sûr, hormis quelques chamois, je ne vois strictement personne, et je prends le temps de paresser sur ce sommet où, malgré le vent violent, la température reste clémente.

Descente par le même itinéraire, sans croiser personne. Une bien belle randonnée solitaire.

Dernière modification : 21 octobre 2018

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de cette sortie :

Installé depuis 2009 en Chartreuse, je ne me lasse de ces découvertes montagnardes qui éblouissent les yeux et remplissent l'âme.

Randonnée réalisée le 21 octobre 2018

Publiée le 21 octobre 2018

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 21 octobre 2018 à 21h31

    Superbe sortie Guillaume, dans un coin peu fréquenté en effet et magnifique. Je compte aller au lac du Vallon vendredi si le temps se maintient jusque là...

  • par Le 21 octobre 2018 à 21h43

    Pour l’avoir vu d’en haut je compte bien aller le voir de plus près ce Lac du Vallon. je te souhaite que la météo se maintienne, a priori le mauvais temps devrait attendre le weekend.

  • par Le 21 octobre 2018 à 22h03

    Si tu vas au lac, pousse jusqu’au col du Rochail (ou plus si affinités !), la vue de l’autre côté est sensationnelle....

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !