Sortie du 1er décembre 2018 par Rapha06 L’Albaron (3637m) par le Glacier du Grand Fond

Une longue et sublime hivernale en plein cœur de la Haute-Maurienne pour rallier un des plus beaux sommets du massif ! Le départ en conditions hivernales se situant à Bessans, cela rajoute du dénivelé ainsi que de la distance !

Vous consultez actuellement une sortie. Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, rendez-vous sur le topo de référence.

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Tempête de ciel bleu, pas de vent et neige parfaite...

Récit de la sortie

Introduction

Que dire de cette sortie… Deux semaines auparavant, Julien me dit qu’il passerait en Savoie pour le WE avec Marcel. Ils voulaient faire une grosse ascension pour marquer le coup… Les bonnes conditions de la semaine ont bien stabilisé le manteau neigeux et le beau temps est prévu pour ce samedi 1er décembre 2018 ! Nous partons donc pour cette ascension sans certitudes d’arriver au sommet au vu de la longueur et du D+ : 1950m et 19km !!

Description de la sortie du 1er décembre 2018

Le samedi à 7h15, nous débarquons à Bessans pleins de fraîcheur et prêts à en découdre avec ce monstre !

On découvre avec surprise que la route d’accès à Avérole a été empruntée, nous décidons donc de nous approcher un minimum en voiture...

Nous nous arrêterons à la Goulaz, cela nous fera donc deux kilomètres de plat de gagnés A/R et tant mieux !

Nous démarrons sur les coups de 7h20... Sur la route d’Avérole, des collègues de montagne passent en 4x4, nous tapons la discute 5 minutes héhé... Cela n’est peut-être pas la meilleure idée mais on n’a qu’une vie...

Bon fini de rigoler, le temps presse et l’ascension promet d’être très longue !

Nous entamons l’ascension vers l’Alpage de la Buffaz (2250m) vers 7h35.

Le rythme entrepris est correct, régulier et la montée s’effectue sous les meilleurs auspices...

Le soleil ne tarde pas à éclairer les sommets vers la Pointe du Claret et les Crêtes du Châtelard ! Déjà de magnifiques couleurs et une belle journée en perspective !

L’Alpage de la Buffaz sera atteint sur les coups de 8h30 avec en prime le soleil venant nous réchauffer... En effet il fait -8°C avec une petite bisoule du matin bien fraîche !

Pour le coup on immortalise l’instant puis nous enlevons une couche.

Tranquillement, on remonte le Vallon du Grand Fond qui porte du coup bien son nom...

Nous passons les Chalets des Pécherses, les Rochers de l’Âne Rouge en suivant la trace de ski de rando (voir carte IGN).

Ensuite nous décidons d’emprunter les grandes moraines au lieu de suivre la trace de ski de rando suivant le fond du vallon...

Petite erreur de notre part puisque les pentes sont assez soutenues (30-35° en neige dure en raquettes) et en forme de bosses (pas très confortable pour les jambes).

On continue cette configuration jusqu’à atteindre une croix que l’on appellera la Croix du Grand Fond (3025m), qui fait office de promontoire entre le Glacier du Grand Fond et la vallée !

Malheureusement il nous faut maintenant passer des dévers assez raides et quelques plats pour rattraper le vallon quitté auparavant ! Cela nous fera perdre environ 30 minutes bêtement mais on ne peut pas faire machine arrière.

PS : pour les prochains, suivez bien la trace de ski de rando, c’est le plus rapide et le plus confortable !

Vers 12h15 nous prenons enfin pied sur le glacier et nous encordons par sécurité même s’il est bien bouché, on ne sait jamais...

La montée s’avère maintenant plus régulière et effectivement nous prenons de l’altitude rapidement, en une heure environ nous rejoignons la calotte sous le sommet !

Là encore c’est vraiment très long on n’en voit plus la fin et en plus la fatigue se fait bien sentir !

Nous ne pouvons pas abandonner et même cela ne nous est pas venu à l’esprit ! Les conditions sont parfaites c’est le moment où jamais ! On n’a qu’une vie et il ne faut rien regretter, on y va donc au courage et vers 14h00 nous atteignons enfin le pied du ressaut sommital !

Nous n’avons plus de jus et décidons de faire la pause déjeuner une centaine de mètres sous le sommet au niveau d’une dalle rocheuse bien sèche...

Eh bien, qu’elle aura été bénéfique cette pause ! Nous enfilons les crampons plus motivés que jamais à en découdre ! Les jambes semblent avoir retrouvé pas mal de fraîcheur et ici la lucidité est importante car le final est plus alpinisme que rando.

Sous les rochers sommitaux, deux passages se profilent : un couloir à droite semblant bien en conditions (50° bien enneigé avec très court rétrécissement sur le haut) ainsi que la rampe avec les câbles à gauche qui semble en conditions elle aussi !

Je décide d’aller à droite (c’est le passage semblant le plus simple) et après une dizaine de mètres dans de la poudreuse dense assez profonde je tombe sur des rochers et je comprends bien qu’avec un seul piolet et un bâton cela ne va pas être possible d’autant plus que la neige est trop molle pour espérer un quelconque assurage au piolet...

La retraite s’annonce donc sur du bon 50° mixte (heureusement pas exposé), encore 20 bonnes minutes de perdues mais nous ne lâcherons rien tant que nous ne prenons pas de risques inconsidérés !

J’ouvre le passage sur la rampe câblée avec les pédales du début faisant office de courte échelle... Quelques mètres plus haut, je rejoins la rampe menant au sommet et surprise : le câble est enfoui sous une cinquantaine de cm de neige !

Encore une épreuve à réaliser sans assurage commode... La pression monte d’un cran d’autant plus que le vent commence à se lever !
Heureusement la rampe est assez courte (10-15m) et le sommet est juste au-dessus de nos têtes !

Après 15 bonnes minutes à creuser des tranchées pour déneiger le câble je sors sous une petite corniche de deux mètres qu’il faut bien sûr creuser et là le vent se renforce (40-50km/h) et vient me fouetter le visage et la neige également au passage. Autant dire que c’est pas facile...

Une minute plus tard je finis de creuser sous deux mètres de poudreuse puis je rejoins enfin la table sommitale après presque 8h00 de montée !

J’assure les coéquipiers au piolet depuis le sommet puis ils arrivent quelques minutes plus tard certainement plus facilement.

15h15, nous voilà réunis au sommet ! Bien entamés mais tellement contents d’avoir atteint le sommet. L’émotion grandit face aux couleurs et paysages tout autour de nous avec la vue à 360° sur tous les massifs alpins. Même le Mercantour adoré se dévoila au fond, un moment inoubliable !

Mais il nous faut encore descendre les rochers sommitaux... Cela est quand même rendu plus simple quand c’est déneigé, on se pose moins de questions et en une quinzaine de minutes, le tour est joué !

Nous descendons retrouver les affaires laissées à la dalle rocheuse en contrebas. Il est alors 16h00 !

Un petit thé bien réchauffant puis remise en place des esprits avant de tout remettre dans les sacs et de s’en aller.

C’est alors qu’arrive ce coucher de soleil de toute beauté, l’émotion grandit et nous sommes comme scotchés ici à 3500m d’altitude !

On immortalise le moment avant de s’en aller. De toute façon nous allons rentrer à la frontale donc il nous faut profiter de l’instant présent !

Le jour tombe alors et nous décidons de partir sérieusement des images plein la tête...

La descente est bien longue mais bizarrement plus agréable de nuit que de jour !

Il est alors 19h30 lorsque nous atteignons la Goulaz et la voiture !

Une incroyable sortie en haute montagne comme on en rêve ! La saison d’alpinisme est lancée ! Des projets pleins la tête pour l’hiver...

Dernière modification : 4 décembre 2018

A propos

Auteur de cette sortie :

Site web : Altitude Sans Frontière

Jeune passionné de 18 ans, à 1000% de sports montagne & nature ! J'ai découvert la montagne à 14 ans, avec mon père. "La Montagne ça vous gagne" se confirme pour mon cas puisque je suis de plus en plus mordu… Arpentant tous les terrains en toutes saisons, on ne peut plus s'en passer. Une belle addiction ! Je suis un amateur de sommets oubliés ou très peu fréquentés (tout ce qui touche au (...)

Randonnée réalisée le 1er décembre

Publiée le 4 décembre

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (4).
  • par royclaLe 4 décembre à 18h35

    Magnifique tes photos ! continue à nous enchanter

  • par Le 4 décembre à 20h55

    Terrible !!
    Je vois que t’as retenu la leçon du repas sous le sommet quand la machine ne suit plus ;-)
    Superbes couleurs ce coucher de soleil...

  • par JulienLe 4 décembre à 21h28

    Vraiment Magnifique, une superbe course dans ces conditions, bravo à vous.
    Pour info je suis alpiniste et raquettiste expérimenté, ça serait sympa de se faire une sortie à l’occasion suivant les disponibilités si ça vous dit.

    Au plaisir, et continué comme ça...

  • par Le 5 décembre à 07h02

    Très belle course et superbes photos

  • par Le 5 décembre à 07h14

    Hello tout le monde merci pour vos retours sympatoches ^^

    Julien, ouais avec plaisir ! On en discute en privé !

    Den’s, hé hé et ouais ça fait trop du bien !!

  • par Le 5 décembre à 07h23

    Julien, mon mail : raphaelblanc4061@gmail.com
    Au plaisir !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !