Sortie du 4 janvier 2019 par vermatoiz Traversée de la Crête de la Ferrière (1508m) versant est

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Assez beau temps, pour une fois sans vent !
Pas de neige mais terrain bien gelé, ce qui nous a évité la boue des chemins.

Récit de la sortie

La crête de la Ferrière ne m’est pas inconnue mais j’y suis toujours allée par le col de l’Arzelier ou Prélenfrey, versant Ouest, donc.

Aussi, ce jour-là, je décide d’aller découvrir avec une amie son versant Est, au départ de Miribel-Lanchâtre.

Je découvrirai plus tard que nous avons suivi le topo en sens inverse.

Le départ est très facile à trouver, nous remontons une rue du village puis nous nous engageons sur un beau chemin en balcon, à peine gelé sur une petite partie.

Il fait beau ce matin, froid sans plus, mais le sol est dur et craque sous nos pieds. L’avantage c’est qu’on ne se crottera pas dans les parties boueuses !

Vu l’enneigement, nous n’avons pas pris les raquettes et les crampons sont restés au fond du sac.

Le chemin traverse deux ravines sans danger, s’élève en sous-bois et prend des allures de midi dans les pins, où nous trouverons une belle ammonite.

La montée est rude, et nous atteignons bientôt la combe Ravier.

Nous allons suivre un moment un superbe chemin presque horizontal, avec une première vue sur les Deux-Soeurs, puis ça recommence à grimper pour atteindre la crête de la Ferrière et le Pré du Playnet.

En suivant la ligne de crête, on a des vues magnifiques sur le versant Est, de la Chartreuse au Dévoluy, en passant par Belledonne et les Grandes Rousses, le Taillefer et les Ecrins, et ensuite sur la Barrière Est du Vercors.

Nous pique-niquons sur la crête au soleil (un peu pâle...), puis nous rejoignons le col de Solliet pour entamer la descente vers Miribel.

Le sentier est superbe, d’abord en douceur puis en pente plus drue (il faut bien descendre ce qu’on a monté le matin !), dans un beau sous-bois.

Nous débouchons ensuite dans un espace ouvert, avec encore de très belles vues sur les sommets et sur la plaine.

Une table d’orientation va nous occuper un moment, à tester nos connaissances façon quizz, et à combler nos manques.....ce qui va nous prendre encore plus de temps !

Le retour est fort agréable, entre petits sentiers coupant la route et un bout de route quand même, mais ce n’est pas la circulation qui gêne !

J’ai trouvé cette descente très belle, plus agréable que le versant ouest, mais c’est juste un avis personnel....

Belle journée, en tout cas, combinant un objectif déjà connu avec un accès nouveau, ce qui me réjouit toujours !

Dernière modification : 7 janvier 2019

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de cette sortie :

"Les vraies merveilles ne coûtent pas un centime. La marche nettoie la cervelle et rend gai". SAMIVEL (Le Grand Oisans Sauvage)

Randonnée réalisée le 4 janvier

Publiée le 7 janvier

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (4).
Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !