Sortie du 29 janvier 2019 par BA42 Le Pilat

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Départ à 10h00, sous le soleil, pas de vent et -7°C.
Quelques voiles nuageux discontinus de 13 à 14h00.
À partir de 14h00, voile continu s’épaississant mais sans masquer le soleil, jusqu’au retour à 15h20.

Récit de la sortie

Le Pilat est recouvert de neige depuis plusieurs jours. mais il est aussi soit enveloppé de brouillard, soit sous une couche nuageuse opaque.

Ce 29 janvier, enfin, une embellie est prévue jusqu’en début d’après-midi. cela vaut la peine de faire les 40km qui me séparent de la Jasserie.

Jusqu’à la Croix de Chaubouret, les routes sont dégagées. Mais entre ce col et la Jasserie, le route est blanche. Ni salée, ni traitée à la pouzzolane.

La première route enneigée de la saison est un peu stressante, il faut les habitudes reviennent. Mais "quand faut y aller, faut y aller".

Départ du parking à 10h00, sans détour par un fossé. Le soleil brille sur la neige tombée la veille, il fait -7°C. Pas de vent ! J’enlève très vite l’équipement grand froid : anorak, seconde paire de gants, chapka sibérienne.

La neige de la nuit, le vent ont effacé les traces et les premiers mètres sont pénibles, les jambes sont habituées aux chaussures basses et non au poids des raquettes et des chaussures à tige haute.

Les crêts vont s’enchaîner : Perdrix, Chèvre, Arnica, Rachat, Étançon, Botte et enfin, à 12h30, l’Œillon dont la croix monumentale est entièrement givrée. Les Alpes sont visibles, mais sans être d’une netteté de carte postale.

Quelques voiles nuageux commencent à passer devant le soleil, sans atténuer l’impression de beau temps.

De retour au col de Botte, je descends en versant nord pour revenir par le Sentier Claude Berthier. Après les crêtes, la forêt.
À la sortie de celle-ci, un voile nuageux continu est arrivé laissant apercevoir un soleil fantomatique planant au-dessus du grand silence blanc.

Si le soleil est parti, le vent est arrivé et je ressors l’équipement grand froid.

Je refais un passage par le crêt de la Perdrix pour voir les Alpes. Le mont Blanc s’est éteint, les Grandes Rousses et les Écrins brillent au soleil.

À l’ouest les monts du Forez ont disparu, la neige est annoncée, il en tombera très peu.

Fin de la balade de 13km à 15h20.

Dernière modification : 30 janvier 2019

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de cette sortie :

Randonnée réalisée le 29 janvier

Publiée le 30 janvier

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (5).
  • par Le 30 janvier à 22h02

    Merci Alain pour cette belle balade et les superbes photos (notamment la 90).
    Toujours plaisants ces crêts du Pilat dans leurs parures hivernales.

    De bons souvenirs d’interventions techniques en haut de la tour du crêt de Botte !

  • par Le 1er février à 07h27

    Salut Alain,
    Ce devait être une belle journée, tu as fais des photos géniales.
    Ça me rappelle le Pilat de mon enfance...
    Merci pour la balade !
    Bien à toi
    Patrick

  • par Le 2 février à 14h24

    Whoa la photo 85 !!! Superbe.
    Celle du Mont Pourri est pas mal aussi.

  • par Le 19 mars à 11h12

    WHAAA !!!! trop beau toute belle !!!
    Chelmi

  • par Le 19 mars à 22h30

    Un paysage d’hiver comme on en aimerait plus souvent...ou plus longtemps !
    Magnifiques photos, Alain.

  • par Le 19 mars à 23h40

    Merci à tous pour les commentaires :)

  • par Le 20 mars à 00h44

    Le paysage est féérique, les photos superbes ! Et rafraichissant tous ça !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !