Sortie du 2 février 2019 par gegers Émeindras de dessus (1420m)

Un chemin à tracer, de la neige jusqu'au genoux après une grosse chute de neige, et un soleil généreux. La Chartreuse sait comment nous séduire !

Vous consultez actuellement une sortie. Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, rendez-vous sur le topo de référence.

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Après le fort gel de la nuit, les températures sont clémentes à 8h du matin au Sappey (-1°).
La neige est présente en grosse quantité dès de départ. Au retour, neige mouillée plus lourde.

Récit de la sortie

8h au Sappey. C’est après avoir pris mille précautions que j’atteins le parking du Club de ski de fond, les précipitations de la veille suivies d’un regel nocturne ayant transformé la route de Chartreuse en patinoire à partir du Col de Vence. Néanmoins, j’arrive en même temps que le matin daigne pointer le bout de son nez, et la vue de ces quelques nuages rosés qui surplombent l’Ecoutoux et le Saint-Eynard laissent augurer une belle matinée.

Les raquettes s’avèrent nécessaires dès le début de la randonnée. La neige est tombée en quantité, et l’absence de froid (0° au départ) la rend déjà lourde et humide. L’avantage d’un départ pas trop tardif est ainsi de tracer son chemin dans une neige vierge de tout passage humain (on s’amuse à repérer ci et là quelques traces d’animaux). Rapidement, et malgré les raquettes, on s’enfonce jusqu’aux chevilles, tandis que les arbres plient sous le poids de la fraîche. Tant et si bien qu’en certains passages étroits il faut aider les branches à se purger de la neige pour pouvoir passer.

A mi-chemin, faire la trace devient de plus en plus pénible, puisqu’on s’enfonce cette fois jusqu’aux genoux, et que la neige n’est pas vraiment légère. Néanmoins, et alors qu’aucune brise ne vient déranger la quiétude des lieux, le silence à peine rompu par quelques timides chants d’oiseau, on se prend à imaginer être seul au monde, sous l’autorité de Chamechaude, dans ces lieux à la fois débonnaires et inhospitaliers.

Après 2h30 d’effort, j’atteins finalement la bergerie en même temps que le temps commence à changer. Je profite quelques instants de la vue sur la Dent de Crolles, Chamechaude et, au loin, sur le Vercors, J’entame la descente vers 11h, et décide de couper par le Ravin de Vence. Alors que je rejoins finalement l’itinéraire de montée, les randonneurs nombreux qui ont suivi mes traces ont rendu le cheminement bien plus commode. Retour au parking à midi. Chartreuse dans toute sa splendeur.

Dernière modification : 2 février 2019

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de cette sortie :

Installé depuis 2009 en Chartreuse, je ne me lasse de ces découvertes montagnardes qui éblouissent les yeux et remplissent l'âme.

Randonnée réalisée le 2 février

Publiée le 2 février

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 2 février à 23h08

    Chamechaude est magnifique dans ces drapés....
    Belles photos aussi de la forêt enneigée (enfin !) et de l’Emeindras. Merci Guillaume !

  • par Le 3 février à 15h32

    Hello Guillaume !

    De biens belles photos en cette ’quinzaine du blanc’ !
    J’aime beaucoup la N° 27 !
    Ah ... vive la neige ...!!!

    Jean-Marc

  • par balouLe 3 février à 17h03

    belles photos avec de la peuf, j’ai decouvert l’alpage cet été, parti du col du coq retour fastidieux sur une sente boueuse en foret entre st hugues et le col du coq

  • par Le 3 février à 18h05

    Merci Guillaume pour ces superbes photos. Mention spéciale pour la Pinéa où je l’ai rarement vu avec autant de neige !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !