Abonnez-vous à notre newsletter !

Sortie du 26 mars 2019 par Pascal Lacs de la Belle Etoile et col de la Vache en boucle

Une belle boucle qui, au dessus des vallées printanières, offre un magnifique décor alpin en mode hiver. Une trace à faire dans un environnement sauvage où les seules présences sont celles des bouquetins...

Vous consultez actuellement une sortie. Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, rendez-vous sur le topo de référence.

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Publicité

  • Sac de couchage Grasshopper 400 - (...) PROMO

    260 € 230 €

  • Doudoune en Primaloft - Homme - (...)

    180 €

  • Chaussures de Randonnée Militaire - (...) PROMO

    315 € 283 €

  • Sac à dos de Randonnée - Femme - (...) PROMO

    165 € 135 €

Conditions météo

Beau malgré la présence de petits cumulus bas poussés par un vent du nord bien frais accrochant les crêtes, se dissipant en fin d’après-midi.

Récit de la sortie

Le printemps n’est pas la saison idéale pour les longues sorties en altitude se terminant en soirée, car la chaleur entame rapidement la neige, ce qui oblige à terminer la sortie bien tôt avant que la chaleur ne la rende trop molle et instable. Aussi, lorsque la météo annonce un petit coup de froid bétonnant les pentes après quelques semaines de météo printanière ayant transformé la neige, il faut en profiter...

On se choisit donc un bel objectif, le Pic de la Belle Etoile, et on verra bien jusque où on pourra pousser la balade. La dernière tentative dans le lieu avait eu lieu mi-mai, et la neige trop présente et trop molle avait interrompu la balade au niveau du plateau des lacs.

13h, c’est parti depuis le Rivier d’Allemont. Matos complet : Raquettes, crampons, piolet... On ne sait pas vraiment ce qu’on va trouver là-haut.

Après un rapide échauffement sur le plat de la route fermée pour l’hiver, on attaque le raide sentier en direction de la combe montant aux lacs. Celle-ci est plutôt sèche, mais quand même barrée de quelques coulées qu’il faut traverser, sans trop de problèmes. Aucune trace humaine, seuls les bouquetins se donnent à coeur joie pour fêter le retour des beaux jours.

Ce n’est que dans la dernière partie raide en haut de la combe qu’on trouve la première vraie difficulté : Un grand dévers de neige recouvrant complètement le sentier. Il faut chausser les crampons et monter droit sur la neige dure à peine moquettisée.

Et voilà enfin le plateau. retour dans un décor vraiment hivernal, d’autant plus que les nuages recouvraient une bonne partie des étendues blanches. Inutile de s’y diriger, on va plutôt remonter la croupe vers l’ouest, semblant beaucoup plus ensoleillée. La neige est bien dure, transformée et pas vraiment dégelée, agréable à monter en crampons...

Et c’est parti pour une longue traversée dans la blancheur vallonée dominant le plateau des lacs, parcourue par las nuées. On ne s’en lasse pas, ces nuées discontinues offrent une ambiance ayant beaucoup plus de caractère qu’un tout bête "grand beau"... On poursuit en préférant les versants sud, dont na neige transformée et regelée est plus agréable à parcourir en crampons.

On atteint la combe montant vers le col de la Vache. On poursuit en direction des crêtes. Un gros nuage encapuchonnait toujours le Pic de la Belle Etoile, dont on est encore séparé par un long faux-plat de neige molle. Inutile d’y aller, on va se contenter de l’antécime 2700m de la crête, maintenant bien dégagée.

Et voilà le sommet. 17h, la vue est magnifique, d’autant plus que les nuées se dissipent petit à petit, libérant le magnifique panorama de blancheur alpine... D’ailleurs, voilà le Pic de la Belle Etoile qui se dégage, presque à portée de main. Hélas la crête est impraticable, il faudrait en redescendre pour y monter plus loin, plus vraiment le temps pour cela étant donné la longueur et l’incertitude sur l’itinéraire de descente, qu’il ne faudrait pas terminer à la nuit noire...

Retour au col de la Vache. La combe ouest en plein soleil est magnifique et la neige est excellente, on va descendre par là. On dévale les belles pentes de la combe, tellement plus agréables ainsi que dans les caillasses de la version estivale. On poursuit plus bas droit dans la pente, en se laissant inspirer par les traces des skieurs. Mon royaume pour une paire de skis, d’autant plus que la neige est juste revenue à point.

On plonge vers l’ombre et le bas de la combe, dont il ne faut pas oublier d’en sortir au bon moment pour rejoindre le sentier en forêt. La neige se fait plus rare, on enlève les crampons qui vont rejoindre les raquettes qui auront pris l’air toute la journée sur le sac. Retour au Rivier d’Allemont, 19h, la boucle est bouclée.

Dernière modification : 28 mars 2019

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de cette sortie :

Des paysages sauvages, même si il faut marcher loin... Des panoramas grandioses, même si il faut grimper haut... Des couchers de soleil colorés, même si il faut redescendre tard...

Randonnée réalisée le 26 mars

Publiée le 28 mars

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !