Abonnez-vous à notre newsletter !

Sortie du 4 août 2019 par Dyn’s Vieux Chaillol (3163m) par le Col de la Pisse et le Col de Côte Longue

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Publicité

  • Sac de couchage 2 saisons - Homme - (...) PROMO

    90 € 70 €

  • Doudoune de ski féminine et chaude - (...)

    350 €

  • Chaussures de randonnée - Femme - (...) PROMO

    175 € 88 €

  • Sac à dos léger et polyvalent, 35L, (...)

    180 €

Conditions météo

Beau temps le 04/08 à la montée, quelques nuages de passages le 05/08 à la descente.

Récit de la sortie

Le Vieux Chaillol, un sommet immanquable du Champsaur, le 3000 le plus proche de la maison, et pourtant, je n’y suis encore jamais monté. Faut y remédier !

En partant pour son ascension au cœur de l’été, je risque fort probablement d’y croiser la foule des grands jours. Je prévois alors de bivouaquer au sommet, d’autant plus que le panorama est grandiose de là-haut...

Départ de l’épingle du Lou Devés, au-dessus de la station de Chaillol 1600. Bon, j’avais initialement prévu de monter par le Champoléon et le vallon du Tourond, mais j’aurais mis une plombe pour atteindre le sommet chargé de mon gros sac. Je garde l’occasion de le découvrir plus tard pour des ascensions plus sauvages...

Belle surprise à la montée par ce versant sud sous le col de la Pisse. Le sentier bordé d’épilobes traverse un charmant bois de mélèzes. Le cirque du Grand Sellar est remarquable avec ses belles formations gréseuses. Le torrent de la Pisse coule sur de grandes dalles polies. Le ciel est d’une limpidité digne de l’automne...

Je rejoins le col de la Pisse en 1h45, le socle cristallin du Vieux Chaillol s’impose et contraste magnifiquement avec la couverture sédimentaire des grès. La montée au col de Côte Longue me parait plus longue que je ne l’avais imaginé, un poil longuette.

J’enchaîne vers le col de Riou Beyrou. Le vallon de Mal Cros et le Puy des Pourroys, derrière, arborent un panel de couleurs saisissantes. Un regard à l’ancien canal et à la cabane des Parisiens, et je poursuis mon ascension.

Je croise les dernières personnes du jour, c’est une gentille dame qui me l’a confirmé peu avant. Je vais avoir le sommet pour moi tout seul, comme je l’espérais ! Allez, un ultime effort, et je m’élève sur la cime. Il est 18h45, 4h20 de montée, en comptant les quelques arrêts bavardages avec certains randonneurs rencontrés en route !

Pfiou, la claque ! Le sommet est panoramique à souhait ! À partir de l’ouest dans le sens des aiguilles d’une montre : "mon" cher Dévoluy, le Vercors, le Taillefer, un bout des Grandes Rousses, les Écrins dans toute leur splendeur, le Queyras avec le secteur calcaire du Grand Rochebrune dépassé par celui des schistes lustrés avec le Bric Froid et le Grand Glaiza, plus à droite : la Taillante, l’Asti, le Pain de Sucre, le colossal Viso... La Haute-Ubaye : Rubren, Malacoste, Péouvou... Suivent la Font Sancte, le Panestrel, les Houerts, la Mortice dépassée par l’Aiguille de Chambeyron... Le Brec et ses crêtes, Rocca Blanca, Sautron, Moïse... Le chaînon du Parpaillon, le massif de l’Estrop... Les pré-alpes de Digne, Lure, le Ventoux, le Grand Delmas et les Trois Becs, les crêtes lointaines du massif central...

Je fais chauffer la popotte et mange aux dernières couleurs orangées du soir, le soleil disparaîtra derrière les nuages... Pas de bouquet final rougeoyant ! Mais bon, on est content d’être là ! Je prépare le bivouac, un emplacement avec un muret est déjà installé, parfait ! Je déballe la bâche et gonfle le matelas. Mon lit est prêt ! Bonne nuit !

Réveil, bien entendu, à l’aube. J’attends le lever de soleil en sirotant mon café. L’astre bataille avec quelques bandes nuageuses. Quelques timides embrasements et couleurs pâlottes, ci et là, offrent un dégradé plutôt captivant.

Je remballe mes affaires et entame la descente vers 8h. Je croiserais toute une ribambelle de prétendants avant le col de la Pisse, c’est la cohue au Vieux Chaillol ! Plus bas, j’opère la boucle par le rocher du Chevalet. Retour final dans une belle forêt de mélèzes courbés, je reviendrai dans le secteur pour le Queyron à l’automne !

Dernière modification : 5 août 2019

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de cette sortie :

Randonnée réalisée le 4 août

Publiée le 5 août

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 6 août à 00h02

    Encore une nuit 4 étoiles ?
    Non, il y en a beaucoup plus que ça dans la voie lactée !

  • par Le 6 août à 12h51

    La photo 29 (lever de soleil), superbe !

  • par Le 6 août à 17h20

    Ouah !!! Genial, belles photos !...

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !