Abonnez-vous à notre newsletter !

Sortie du 16 août 2019 par Dyn’s Grand Pinier ou Pic Brun (3117m) par Freissinières - Lacs Palluel et Faravel

Une journée de montagne fabuleuse... Le lever de soleil dans la forêt de mélèzes, les belles couleurs matinales sur le lac Palluel, un sommet de plus de 3000m avec un panorama grandiose... Descente par le lac Faravel, puis le merveilleux vallon du Pont de Fer, hors des sentiers battus, jusqu'au lac de Fangeas... Retour final avec les spectaculaires cascades...

Vous consultez actuellement une sortie. Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, rendez-vous sur le topo de référence.

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Beau temps.

Récit de la sortie

Me voilà dans la belle vallée de Freissinières que je découvre pour la première fois. Je reviens tout juste de mon ascension de la pointe de l’Aiglière, et prévois d’enchaîner le Grand Pinier sur deux jours avec un bivouac au lac Palluel. Dans la soirée, je décide finalement de partir léger à la journée.

Réveil 5h30, il fait encore nuit, je fais chauffer la cafetière, mange un morceau. Des phares percent l’obscurité. Je ne serais pas le premier à partir ! Je me mets en marche à l’aube. Je monte de bon train. la fraîcheur est revigorante. Je rattrape les deux pêcheurs partis un poil plus tôt. Le soleil se lève et embrase le mélézin. La magie commence à opérer... Plus haut, les alpages baignent dans les belles couleurs matinales. Je poursuis vigoureusement.

L’arrivée au lac est magique. Le Grand Pinier s’y reflète nettement, la symétrie est parfaite. Des tentes. Des gens flânent, d’autres remballent leurs affaires, des derniers dorment encore... Je ne m’arrête pas et longe la rive pour rejoindre le haut de la cuvette. Une marmotte, perchée sur son rocher, siffle l’alerte. Elle est peu farouche. Je retire mon sac à dos, j’ai le temps de dégainer le gros objectif et de prendre une photo. Ma première au 70/200mm et elle est plutôt réussi ! Je remballe et attaque le raide. Puis, j’arrive au pied de l’arête finale. Mis à part quelques courts passages en pierriers, son parcours s’effectue sur une sente bien tracée. Je croise un gars seul. Il est parti également du parking, mais à 4h30 du mat’ ! Il m’annonce qu’il n’y avait que lui au sommet. Je vais l’avoir pour moi tout seul ! J’enquille rapidement vers le sommet, j’ai avalé les quasi 1700m en 3h ! Belle pointe pour le plaisir !

Le temps est splendide, le soleil règne en maître. Je reste plus de deux heures au sommet, le panorama est grandiose. Deux jeunes me rejoignent, ils ont bivouaqué au lac Palluel. Ils ont été inspirés par le topo d’Altituderando d’Alain et connaissent le site. Je les invite à lire ma future sortie. Ils redescendront avant moi. Je tiens à profiter encore un peu !

De retour au lac Palluel, je prends la direction du lac Faravel. Je traverse un champ de cairns, les lieux voient passer du monde. Le vent souffle fort, des vaguelettes viennent s’échouer sur les rives du lac. Je ne m’attarde pas. J’entame la descente du verrou, et bifurque sur le sentier rejoignant le vallon du Pont de Fer. Je traverse une grande pelouse, le décor pittoresque se prête idéalement au flânage. Pause à l’ombre d’un mélèze. J’aperçois des gens sur le chemin balisé, mais personne dans ce vallon hors des sentiers battus. Ce dernier s’encaisse le long du torrent où des cascades trépident. C’est merveilleux !

Plus bas, le torrent s’infléchit à angle droit après avoir dévalé une grande dalle. Je la franchis et poursuis hors sentier le long de la rive gauche. Une centaine de mètres plus loin, après avoir traversé un petit bois de mélèzes, l’impétueux cours d’eau plonge vertigineusement. Je regagne le sentier après une petite sieste à l’ombre. Le lac de Fangeas ne laisse pas en reste au pied du cirque de la Barre Noire. L’endroit est bondé tel un plan d’eau. Je ne reste pas.

Le sentier de retour s’encaisse dans le ravin des Oules, puis débouche face aux cascades spectaculaires dominées par le hameau de Dormillouse. Des trombes d’eau dégringolent dans une vasque propulsant une des cascades à l’horizontale. C’est époustouflant ! Je croise beaucoup de monde sur la dernière portion. Plein de voitures s’agglutinent sur le parking, une bonne centaine ! Voilà pourquoi je préconise les départs à l’aube. On ne va pas en montagne, pour tomber sur des autoroutes ! Enfin, je trouve une auberge fort sympathique à Pallon, cette fois-ci, la bonne mousse ne passera pas à la trappe !

Dernière modification : 8 septembre 2019

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de cette sortie :

Randonnée réalisée le 16 août

Publiée le 19 août

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !