Abonnez-vous à notre newsletter !

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Publicité

  • Tentes de rando
  • Sacs de couchage
  • Chaussures de rando
  • Sacs à dos

Conditions météo

Journée ensoleillée puis plus nuageux.

Récit de la sortie

Voilà, comme chaque année le week-end organisé par le Club Sarras Randonnées qui arrive. Nous nous mettons d’accord pour un rendez-vous devant le Refuge du Plan de la Lai à 12h00. Je sais approximativement les randos qui seront effectuées pendant ce séjour. A savoir la Via Ferrata du Rocher du Vent le samedi après-midi proposé par Jacques qui recrute des volontaires, et la Tête Nord des Fours le dimanche.

8h45 je prends la route d’Albertville seul, et remonte en direction de Beaufort. Je franchis le Col de Méraillet sur la rive nord-ouest du lac de Roselend. D’entrée, je suis envouté par la beauté des paysages du Beaufortain. J’aperçois cette masse au nord dominant le lac, ah le voilà ce fameux Roc du Vent, c’est là-haut que je vais effectuer ma première rando dans ce somptueux massif du Beaufortain qui débute, par une Via Ferrata s’il vous plait. Je poursuis ma route, et arrive devant le Refuge du Plan de la Lai, sa terrasse est bondée, plus loin les différents parkings aussi. Je continue en direction du Cormet de Roselend et me gare sur le bord de la route peu avant le point IGN 1897 il est 11h30.

Je redescends à pieds vers le refuge, et tombe sur les premiers adhérents qui eux arrivent de Vienne. Il est 12h30 quand le plus gros de la troupe arrive, le parking en face du refuge est réservé aux personnes prenant pension, c’est notre cas, nous avons pris la totalité des couches donc réservé le refuge, nous sommes 25. Je remonte donc chercher mon véhicule est me gare sur la place qui m’est du. Nous prenons notre repas sorti du sac en face dans l’alpage, l’après-midi est déjà bien entamée, je commence à m’impatienter des prochains participants qui ne se sont toujours pas faits connaître pour le moment.

15h00 voilà les volontaires, avec Jacques et ses 78 printemps toujours partant pour n’importe quelle destination, et 3 autres membres. Jacques s’est procuré des baudriers et tout le nécessaire pour la via, le temps de s’équiper, nous voilà sur le chemin d’alpage en direction du Rocher du Vent où nous bifurquons à gauche pour l’itinéraire de sa via.

16h15 nous sommes équipés au pied de la voie. Jacques en premier de cordée, parce qu’il a tenu à nous encordés des fois que l’on est envie de s’échapper. Je serais le deuxième de cordée, suivis de Tristan, puis la seconde cordée constituée de Gérard et Yvon. Je prends quelques photos au départ, puis range l’appareil dans la poche ventrale du sac en espérant pouvoir le sortir de temps en temps. Nous nous assurons, nous voilà partis. D’entrée je trouve la corde gênante, elle s’emmêle entre mes jambes et se mélange avec les longes. Nous arrivons sous la crête, un faux plat permet de respirer un peu, nous attendons la deuxième cordée qui peine un peu. Bref tout le monde est réuni, quelques photos puis l’APN retrouve sa cachette habituelle. Nous gagnons la crête, l’escalade est plus courte, mais pas si facile. Nous passons au-dessus du canyon, pour distinguer en face la Tour et le Pont Népalais à peine visible, c’est la suite qui nous tend les bras. Je continu mon reportage photos, puis nous gagnons l’extrémité de la crête, qui marque je crois le point culminant du Rocher du Vent. L’arête s’effile, mon brave Jacques toujours devant, qui me répète à chaque fois la corde est tendue elle est accrochée. Nous dés escaladons l’arête, puis sautons à gauche dans le Canyon.

17h30 environ, je prends une photo dans le canyon, voilà qu’un message m’annonce CARTE NON RÉINITIALISER. Plus moyen de prendre des photos, et je n’ai qu’une carte sur moi les autres sont restées à la maison. Donc plus de photo de ma part.

Nous escaladons la Tour, en la contournant par sa face ouest, j’aperçois le lac de la Gittaz à mes pieds, c’est l’impression que j’avais. Je butte le casque dans les marches en ferraille, et peste sur la corde qui s’emmêle. Nous voilà sur la crête de la Tour, que nous longeons pour dominer plus bas le fameux Pont Népalais. Waouh c’est chaud, nous passons dans l’ordre de départ, j’ai constamment regardé mes pieds, donc le vide dessous aussi c’est cool même super cool. La fin c’est le couloir raide, où les mousquetons sont vraiment peu nécessaires, bref je m’accrocherais quand même dans la vire.

Nous sortons nos frontales pour franchir le Tunnel qui sort dans la face est du Rocher du Vent.

19h30, nous nous mettons à table, puis je gagne la yourte derrière le refuge pour passer la nuit, nous sommes répartis à plusieurs endroits.

Voilà, ma deuxième Via Ferrata, il y a 20 ans, accompagné de Marc collègue du Dauphiné Libéré, qui m’avait proposé la Via des Prises de la Bastille à Grenoble, et qui m’avait fourni le matériel adéquat. Bref content de l’avoir réalisé, demain sera une autre journée dans ce superbe massif du Beaufortain.

Dernière modification : 31 août 2019

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de cette sortie :

"va avec confiance dans la direction de tes rêves, vis la vie que tu as imaginé". "Laisse ton esprit s’évader et tes pieds suivre tes rêves".

Crédits :

Merci à Sarah et Gérard de St-Barthélémy-de-Vals, de m’avoir prêté des photos cela m’a permis de rentrer cette sortie.

Randonnée réalisée le 24 août

Publiée le 29 août

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (3).
  • par Le 29 août à 21h26

    Hello Patrice
    Alors le Beau...fortain, pas mal hein ?
    Vous avez eu du bol, la via ferrata est fermée depuis quelques jours pour risques d’éboulements...
    A+
    Jean-Claude

  • par Le 29 août à 21h43

    Hello Jean-Claude alors on a eu chaud, à quel niveau l’éboulement ? en tout cas j’ai adoré le coin et j’y reviendrai sûrement !
    @+
    patrice

  • par Le 29 août à 22h00

    Je n’ai pas plus de détails sur l’endroit, apparemment il n’y a pas eu d’éboulement mais c’est juste par précaution..
    JC

  • par Le 31 août à 10h05

    En me relisant je me suis aperçus que j’avais erroné le nom de ce beau massif du Beaufortain et non Beaufortin. Je pense que la descente vers le tunnel est propice aux chutes de pierres et autres, faut pas trainer ici merci Jean-Claude.

    patrice

  • par Le 31 août à 18h45

    Tu es pardonné Patrice tu n’es pas le seul à faire l’erreur sur le Beaufort(a)in, certains sites et médias se trompent encore souvent...

    C’est la deuxième fois que je fais cette via ferrata, le mois dernier avec ma fille...
    Pour moi, c’est la plus belle que j’ai pu faire jusqu’à présent.

    JC

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !