Abonnez-vous à notre newsletter !

Sortie du 16 octobre 2019 par Pascal Tour de la Pointe de la Terrasse (2734m)

Un trek franco-suisse à la journée, réunissant dans une seule boucle le meilleur de ce que peut nous offrir la montagne automnale.

Vous consultez actuellement une sortie. Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, rendez-vous sur le topo de référence.

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Grand beau automnal, doux.

Récit de la sortie

On pouvait en douter au vu des intempéries de la veille et des "passages nuageux" prédits par la météo, mais en ouvrant le fenêtre le matin, il fallait se rendre à l’évidence : Le grand beau était bien là. Une journée de disponible pour profiter à fond de la fenêtre optimale de l’automne, sans parler du beau saupoudrage du front froid de la veille...

Direction Chamonix, et les Aiguilles Rouges, un des meilleurs spots de la région en ce qui concerne les paysages, d’autant plus que les roches cristallines du coin sont appréciées des mélèzes et des myrtilliers, garantissant une débauche de couleurs à leur période optimum. Et de pouvoir monter suffisamment haut pour apprécier le saupoudrage autour des lacs...

Hésitations de dernière minute en chemin. Carlaveyron ? Chéserys ? Ce sera finalement le vallon de Tré-les-Eaux qui sera choisi, histoire d’admirer se magnifique vallon en mode automne au moins une fois. Donc, départ du Couteray vers 9h.

C’est parti dans le vallon. Sitôt dépassé les premières pentes forestières, c’est l’explosion de couleurs, avec les myrtilliers rouge vif et mélèzes dorés à point, entre l’herbe orange et les sapins verts, alors qu’en haut, les sommets étincellent de blancheur toute fraîche. Ce vallon apporte toujours l’admiration, mais ce jour-là le décor est vraiment exceptionnel...

Parcours d’émerveillement dans le vallon, ponctué d’innombrables pauses photo. Puis on poursuit sur le sentier en direction du col des Corbeaux, alors que la neige fondante se fait de plus en plus présente. Le décor change radicalement... Il faut maintenant faire un peu attention, les rochers moutonnés recouverts de neige sont glissants, heureusement les passages les plus exposés sont secs. Les traces de deux personnes passées avant moi sont visibles. On les croisera d’ailleurs redescendant, ayant buté peu avant le col à cause de leurs chaussures de trail pas adaptées aux conditions.

Montée tranquille agrémentée de petits détours photo au gré des bosses et des diverses gouilles le long du chemin. Et surtout, un peu sous le col, on n’oubliera pas d’aller visiter un magnifique lac entouré de rochers moutonnés, qui sera aussi l’excuse pour un peu de tourisme photographique.

13h30, voilà le col des Corbeaux, dans la solitude et la blancheur renouvelée. Juste derrière, le lac Vert contraste avec sa teinte sombre. On poursuit vers la Pointe de la Terrasse qui, malgré l’abominable pylône planté sur son antécime, offre un panorama incomparable plongeant sur la vallée avec le nord de la chaîne du Mont Blanc derrière, et au loin les montagnes du Valais suisse et de l’Oberland bernois. Grosse pause casse-croûte et photo.

15h30, il faut penser au retour. Le saupoudrage interdisant de plonger dans les raides pentes scabreuses descendant du col de la Terrasse sur les chalets de la Loriaz, on va faire la grande boucle en descendant vers le barrage d’Emosson pour ensuite revenir vers Loriaz par le sentier balcon. Parcours certes beaucoup plus long, mais aussi vraiment plus esthétique.

C’est parti dans la descente des dalles rocheuses parsemées de gouilles en direction du lac du Vieux Emosson, pour ensuite plonger dans la combe de la Veudale. Cette combe est plongée dans l’ombre habituellement assez tôt l’après-midi, mais en cette saison le soleil descendant parfaitement aligné dans la combe permet de profiter d’un superbe éclairement tout au long de la descente. Retour aux couleurs dans l’herbe et les bruyères en feu...

Voilà enfin le lac d’Emosson, grand plat turquoise entouré de ses sommets brun-orange... Quelques gros bouquetins placides montant la garde se prêtent à la séance photo. Après une tranquille marche dans une débauche de couleurs, on finit par rejoindre la route du lac d’Emosson qui, à l’ombre et complètement recouverte de verglas, s’avèrera être la partie la plus glissante et casse-figure de la rando.

Alors que la proximité du barrage annonce la fin de la rando pour la plupart, pour moi la boucle n’est pas encore bouclée. C’est donc parti sur le long sentier balcon en direction de Loriaz. Celui-ci commence bien brutalement par une belle petite remontée parsemée de quelques passages un peu techniques, il faut maintenant expliquer aux jambes que la journée n’est pas encore finie.

Le sentier est à l’ombre, cependant en face les aiguilles du Tour, du Chardonnet, Verte bientôt aussi le Mont Blanc resplendissent dans les couleurs du soir. Cela motive cette longue traversée. Hélas, des voiles à l’horizon mettront fin prématurément aux couleurs, ce n’est pas grave, on en a déjà tellement vu durant cette journée.

19h, les chalets de Loriaz s’endorment alors que la nuit tombe sur la vallée, puis les sommets. Il ne reste plus que cette longue descente en forêt, qui devra se terminer à la frontale... Fin de la balade un peu après 20h.

Dernière modification : 21 octobre 2019

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de cette sortie :

Des paysages sauvages, même si il faut marcher loin... Des panoramas grandioses, même si il faut grimper haut... Des couchers de soleil colorés, même si il faut redescendre tard...

Randonnée réalisée le 16 octobre

Publiée le 20 octobre

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 21 octobre à 22h34

    Magnifiques photos comme d’habitude ! Chapeau Pascal !

  • par Le 21 octobre à 23h41

    Des photos, j’en ai ramené plus de 400 ! C’était tellement beau ce jour là... Ça doit être mon record personnel pour une sortie à la journée. Et encore, j’ai dû m’économiser sur la fin car j’arrivais au bout de ma batterie. C’est clair que si je ne prenais pas de photos, j’aurais peut-être bouclé la boucle en 2h de moins...

    Bon, je n’ai pas tout publié ici !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !