Abonnez-vous à notre newsletter !

Sortie du 2 novembre 2019 par Jicépé Pic de l’Œillette par le pont Saint-Bruno

Court circuit de découverte du Guiers Mort, avec parcours d'interprétation, compatible avec une disponibilité limitée en temps.

Vous consultez actuellement une sortie. Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, rendez-vous sur le topo de référence.

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Publicité

  • Sac de couchage - Gala 0 - Husky PROMO

    60 € 54 €

  • Doudoune à capuche - Homme - Arc’Teryx -

    250 €

  • Chaussures de Randonnée - Homme - (...) PROMO

    269 € 249 €

  • Sac à dos polyvalent 20L Ski/Snowboard - PROMO

    90 € 70 €

Conditions météo

Petite fenêtre de quelques heures sans pluie ce samedi au milieu d’un week-end de Toussaint exécrable : terrain humide et glissant, bon débit du Guiers Mort et Gué évidemment impraticable.

Récit de la sortie

Je n’étais pas retourné sous le Pont St Bruno depuis quelques 60 ans, quand enfants nous descendions voir ce que l’on appelait les "Pertes du Guiers".

Aujourd’hui, le parcours est aménagé pour remonter par le fond jusqu’au Pic de l’Œillette, balisé de petits poissons bleus et illustré de panneaux d’interprétation sur le Désert de Chartreuse.

Dès la première descente, on passe le torrent de la Petite Vache par une passerelle récente, les restes du Pont ayant disparu. On traverse le Pont Peyrant. C’est le secteur où par endroit la rivière disparaît sous les rochers qui relient les deux rives.

Plus haut, l’itinéraire repasse rive gauche par une triple passerelle. La remontée parfois un peu chaotique atteint le Gué permettant de remonter à la route : impraticable aujourd’hui.

Je poursuis jusqu’à la passerelle sous le Pic de l’Œillette et vais visiter la grotte rive gauche : elle est transformée en résurgence vive.

Après un petit détour à la route, retour par le chemin puis en restant à niveau : la traversée du torrent de Tenaison n’est pas possible à pied sec vu le débit : il faut se mouiller les pieds si on veut continuer.

Descente agréable par la forêt, en faisant attention toutefois de ne pas glisser sur les feuilles morts humides.

Un bol d’oxygène apprécié dans ces journées enfermé.

Dernière modification : 4 novembre 2019

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de cette sortie :

Ayant parcouru pas mal de sommets à pied ou à ski dans les années 60 et 70, je profite de mon retour dans les Alpes pour ma retraite pour parcourir à nouveau certains itinéraires et en découvrir de nouveaux.

Randonnée réalisée le 2 novembre

Publiée le 4 novembre

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par tomLe 6 novembre à 21h04

    avec toute cette eau les truites doivent etre bien calée derriere les rochers ce n’est plus la sécheresse

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !