Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Départ de nuit, au clair de lune. Puis, ciel se couvrant et quelques gouttes de pluie au Col du Chaberton. Petite amélioration au sommet malgré quelques gouttes. A la descente, grosse et brève averse au Col du Chaberton. Puis, ciel se découvrant rapidement pendant ma descente et retour au parking avec un grand beau temps.

Récit de la sortie

Depuis des années je voulais faire ce superbe belvédère. La météo annonçant du beau temps, je pars donc très tôt. Dans cette partie des Alpes, la chaleur vient très vite. La distance et la dénivelée sont déjà importantes.

L’ascension est longue mais les pistes et les sentiers aménagés par les militaires facilitent la progression.

Je suis parti de nuit à 4h50, le clair de Lune, rend la frontale inutile. Dans la grisaille du petit jour, le ciel commence à se couvrir.

Du Col du Chaberton au sommet, le sentier taillé par les soldats italiens est large. Mais ils ont laissé des traces : barbelés rouillés et autres ferrailles dans le même état se voient ici et là.

Le sommet que j’atteins à 8h00, à été défiguré, arasé, creusé pour mettre en place des batteries à longue portée, menaçant Briançon. Les batteries ont évidement été démontées, plus exactement les restes des batteries mises à mal par les mortiers du Lt Miguet.
Reste des bâtiments en grande partie ruinés et plein de gravas et de ferrailles. Il est au moins possible de trouver un abri sec pour un bivouac permettant d’assister au lever du Soleil qui est réputé exceptionnel.

A mon arrivée au sommet, un groupe d’Italiens est en plein réveil. Pour le lever du Soleil, c’est raté !

Avec la couverture nuageuse, seule un partie du panorama se révèle. Je vois très bien le parking de départ, le Mont Viso, le Pic de Rochebrune, Briançon au Soleil comme d’habitude. Mais les plus hauts sommets des Ecrins sont accrochés.

Froid et vent au sommet avec quelques gouttes de pluie. Le temps de prendre quelques photos et je me gèle les doigts.

A la descente, je prends une grosse averse au Col du Chaberton. Puis, grosse frustration car le ciel se découvre rapidement pour laisser la place à un grand Soleil.
Pour une fois il valait mieux partir tard.

Seule journée en partie nuageuse d’une semaine caniculaire.

Pour l’histoire du Chaberton, suivre ce lien.

Dernière modification : 23 avril 2011

A propos

Auteur de cette sortie :

Randonnée réalisée le 24 juillet 2005

Publiée le 23 avril 2011

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 10 décembre 2016 à 14h17

    salut Alain,
    le lien historique me semble particulièrement bienvenu pour ce sommet chargé d’une histoire unique et récente. Je pense que l’auteur du topo pourrait inclure un résumé dans son libellé.
    A+
    P
    Paul

  • par Le 10 décembre 2016 à 17h02

    Salut Paul,
    J’ai mis le lien dans le topo.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !