Sommet de Cousson (1516m) Sortie du 3 janvier 2009

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

J'en suis à 62 Coussons ;-))

Conditions météo

En été, en hiver, en toutes saisons, d’Entrages, de Digne...c’est le sommet idéal.

Récit de la sortie

Ma première montée date de 1986, depuis, je vais au Cousson de 1 à 5 fois par an, pour prendre l’air, tester du matériel... Je préfère le sommet sud que je trouve le plus sympa, en général je reste là et je monte par Entrages.

Pour moi ce sommet est unique car il me fait changer de dimensions plusieurs fois au cours de la montée.

D’Entrages, c’est d’abord la ruralité avec un chemin large marqué par les tracteurs, puis la colline de Provence avec ses pentes caillouteuses, ses buis, son thym et sa lavande.

Arrivé au col, un paysage plus montagneux, avec la vue attendrissante du village et au loin les crêtes des Préalpes.

Arrivent successivement la pinède de Sylvestres, puis le Mélézin vert tendre au printemps et jaune profond à l’automne.

Enfin le replat avant la montée au plateau avec déjà quelques bouses de vaches, sa vue somptueuse sur les sommets du Verdon (Channier, etc.),

La prairie alpine, ses bruits de cloches, le bétail d’altitude et la chapelle avec le tour au ras de la falaise.

Les dernières pentes du sommet, la vue plongeante sur Digne et les Alpes, l’Estrop, le Ventoux, le vent et le ciel...

Par Digne la montée en hiver est assez sympa en raquettes.

Une vidéo qui exprime un peu ce que je ressens là-haut :


Lumière d'hiver dans les basses alpes par jymets

Bref, un amour de Cousson !

Dernière modification : 19 juillet 2011

Photos « Sommet de Cousson (1516m) »

en automne Les robines sous Entrages Entrages en octobre vallée de l'Asse dans la brume en hiver Les vaches en mai le pas de Boudillon au pas de Boudillon en Janvier en janvier sur la crête