Le Pilat Sortie du 14 novembre 2011

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Conditions météo

Très beau et lumineux, vent violent et forcément (et férocement) froid.

Récit de la sortie

Accès

De la Grand-Croix, village de la Vallée du Gier, on remonte la petite vallée du Dorlay. On passe à St-Paul-en-Jarez et on continue jusqu’à la Terrasse-sur-Dorlay.

Dans le village, prendre une route droite en direction de Doizieux et de la Croix du Collet (panneau). On passe sous la digue du Barrage du Dorlay. Au niveau du barrage, prendre à gauche la direction de la Croix du Collet (panneau). On traverse St-Just-en-Doizieux. La route monte, redescend et passe devant une scierie. Se garer dans le virage en épingle, 300m plus loin, avant le pont qui franchit le ruisseau. Panneau les Scies sur le mur du gîte rural, au-delà du pont.

Carnet de route

  • Carte  : IGN TOP25 2933ET
  • Tracé IGN
  • Distance : 11 Km
  • Dénivelée : 646m
  • Départ : 745m
  • Crêt de Botte (ou de Bote)  : 1391m
  • Horaire de montée  : 1h45
  • Horaire de descente : 1h30

Le versant nord-ouest du Pilat

Ce versant du Pilat est particulièrement sauvage. Dans l’ombre une grande partie de la journée, surtout entre le solstice d’hiver et celui d’été, il est austère.

La grande tempête de décembre 1999, a gravement endommagé la forêt. Aujourd’hui, tout est replanté. Mais pour évacuer le chablis, moult pistes ont été tracées (voir la photo satellite), mais peu sont pratiques pour les randonneurs. Beaucoup ne sont pas ou mal représentées sur la carte IGN. Toutefois, cette carte est indispensable.

Aucun balisage sur cet itinéraire. Ce n’est pas du terrain d’aventure, on ne peut pas se perdre véritablement, il suffit de monter pour atteindre la coursière de crête, mais la randonnée possède un certain piquant.

Pour tout dire, je suis monté quatre fois, avec le même point de départ, et j’ai atteint la crête en quatre endroits différents !

Descriptif

Du parking dans le virage, prendre la petite route qui part au Sud-Est en passant entre les bâtiments du hameau. On passe devant un scierie, la Scie Granjean. Après la dernière habitation, qui est sur la gauche, la route n’est plus asphaltée. Tout de suite, un chemin (photo) monte raide sur la droite, en rive droite d’un ruisseau.

A la première intersection, prendre à gauche (photo), la branche supérieure. A la seconde, prendre la branche inférieure. On doit passer devant un séquoia géant, planté en 1900.

Le chemin va franchir à gué le ruisseau et continuer dans une haute futaie de résineux, comme on en trouve beaucoup dans le Pilat. Par moment un ancien pavement apparaît : une voie romaine.

Le chemin, passe dans un autre petit vallon, pour monter en rive droite d’un ruisseau plus important. Il va presque le rejoindre, au point où on atteint une large piste d’exploitation forestière. (photo)

Prendre cette piste à gauche, au Nord-Ouest. Des chemins vont partir sur la droite. Tous mènent vers la crête, plus ou moins facilement.

Prendre (photo) le quatrième chemin à droite. Il va monter raide, croiser d’anciens chemin et sentes. Mais il faut garder le même cap.

On arrive vers la ferme ruinée de Botte. Passer sous la source, et rejoindre dans un lacet (photo), le sentier qui vient de la Jasserie, vers 1332m d’altitude.

Prendre au Sud-Ouest la branche montante, pour arriver au Col de Botte, à 1342m d’altitude, sur la grande coursière qui longe les Crêtes du Pilat. (panneau)

Prendre le sentier évident qui monte au Crêt de Botte.

On peut aussi (plus long) gagner le Crêt de l’Oeillon au Nord, ou (beaucoup plus long) le Crêt de la Perdrix au Sud.

Descente : par le même itinéraire. Les bons connaisseurs du massif pourront évidemment prendre des variantes et elles sont nombreuses.

Dernière modification : 20 novembre 2011