Sortie du 24 juin 2011 par Les "risque le coup" Col et Pic de Madaméte (2657m)

Circuit en boucle, dans le parc de Néouvielle, depuis le pont de la Gaubie, entre Luz-Saint-Sauveur et le Col du Tourmalet.

Vous consultez actuellement une sortie. Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, rendez-vous sur le topo de référence.

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Temps clair après une montée dans la brume.

Récit de la sortie

Départ depuis le parking du pont de la Gaubie (1538m).

Emprunter le GR10, en direction du parc de Néouvielle et du col de Madaméte. Un chemin carrossable prend cette même direction, peut être plus long mais plus confortable. Arrivé au Pountou (1741m), prendre la direction de la Hourquette d’Aubert (la boucle est possible en continuant l’ascension vers Madaméte, mais la dernière portion pour atteindre la Hourquette est assez pentue et ravinée, d’où le choix de l’effectuer dans ce sens).

La montée s’accentue sérieusement. Les lacets s’enchainent (sous un épais brouillard dans notre cas). 300 mètres plus haut, on arrive en vue du Lac Dets Coubous et de son barrage (2041m).

Poursuivre son chemin entre rochers, lacs et rhododendrons (selon la saison). Très belle portion avec peu de dénivelé. Passer tour à tour les Lacs de la Jonquère, Lac Blanc, Lac Nère, Lac Estagnol.

Dernier effort ensuite, pour rejoindre la Hourquette d’Aubert (2498m) et le magnifique panorama sur la Réserve Naturelle de Néouvielle, ses lacs et son Pic.

Descendre tranquillement ensuite jusqu’aux lacs d’Aubert et d’Aumar pour retrouver le GR10 (2189m).

Après avoir profité des lieux, suivre le marquage blanc et rouge du GR en direction du Col de Madaméte. Passer plusieurs laouchets et enfin le Gourguet de Madaméte avant d’atteindre le col (2509m).

Dernier coup d’œil sur la Réserne Naturelle, puis amorcer la descente. Passer le Laquet, Les lacs de Madaméte et enfin rejoindre la cabane d’Aygues Cluse (2150m). Descendre la vallée, le long du torrent, en poursuivant sur le GR10. La boucle est bouclée ! Emprunter le chemin carrossable pour le pont de la Gaubie.

Dénivelé total de la randonnée 1524m.

Dernière modification : 5 décembre 2011

A propos

Auteur de cette sortie :

Deux frères normands qui ont attrapé le virus ! Randonnées, treks, via ferrata... Tout est bon pour prendre du plaisir !

Randonnée réalisée le 24 juin 2011

Publiée le 5 décembre 2011

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 5 décembre 2011 à 00h47

    Défi relevé (voir commentaires en bas du topo original : https://www.altituderando.com/Col-et-Pic-de-Madamete-2657m) et brillamment gagné ! Bienvenue David, sur AltitudeRando.

  • par Le 5 décembre 2011 à 13h36

    Oui ! Bienvenue David ! Belles photos ! Et bonjour à la Normandie !

  • par Le 28 décembre 2011 à 12h23

    Belles photos. Biens colorées. Sympa celle au raz du fog !

  • par heremeLe 28 décembre 2011 à 23h22

    Splendide promenade effectivement, mais pour ceux qui aiment connaître la distance, en supposant que c’est plat (!), cela représente quand même environ 22 km.

    Petite note étymologique (je suis un passionné de langues en tous genres, tous pays et toutes époques : l’étymologie raconte pourtant l’aventure de l’occupation humaine géographique.
    Il m’est arrivé de conduire en montagne des personnes qui n’avaient jamais été intéressées auparavant par celle-ci, car pour elles rien ne ressemble plus à une montagne qu’une autre montagne. Cependant en leur faisant remarquer la signification des noms de lieux, leur apprenant la flore, la faune, la géologie, et les tours de force des anciens quant à l’aménagement montagnard (alpages - réseau extrêmement de sentiers parfois aériens conçus non pour se promener mais pour des nécessités d’élevage, de captage de sources, d’approvisionnement en bois de construction et de chauffage - creusement de canaux parfois à haute altitude pour l’irrigation, ...) beaucoup sont revenus de leurs appréciations premières et devenus depuis passionnés de montagne Je pense qu’Alain ne me contredira pas.

    Le terme "laouchet" n’est peut-être pas connu de tout le monde.

    Il est plutôt d’origine suisse romande et savoyarde, et signifie petit lac ou étang, avec tendance marécageuse (diminutifs bas latin *lacellus, lacu[s]cellus du latin lacus, « eau dormante, lac, étang », lacusculus, « fossé, fosse, flaque d´eau », même origine que le gaulois locu, lacu, « lac, étang », racine indo-européenne *laku-, « trou d´eau, lac, mer ».

    Le terme lac(s) du/des Laouchet(s) est donc un pléonasme. Notez d’ailleurs que David à écrit "Passer plusieurs laouchets ...", en omettant bien sûr le mot "lac".

    Puisse ce petit laïus inciter toute personne qui "tomberait" par hasard sur le site Altituderando, et profane en la matière, à découvrir ce monde merveilleux qu’est la montagne et se convertir aux saines joies de la découverte de ce milieu où l’on voit les choses de haut et où l’on peut se remettre en question face à soi-même.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !