Le Pilat : la "Route des Crêtes" Sortie du 10 février 2012

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Conditions météo

Nuages et brouillard, quelques éclaircies sur le retour. Vent du Nord : V12 Turbo, 48 soupapes !

Récit de la sortie

Si chez moi, à Saint-Héand, le brouillard était de la partie, la Webcam du Col des Supeyres, à 1366m d’altitude, montrait un grand ciel bleu.

N’étant pas encore allé sur les Crêtes du Pilat en 2012, j’ai pensé qu’au parking, situé à 1380m d’altitude, je serais également au-dessus du brouillard.

Erreur ! Erreur ! Erreur !

En fait le Soleil régnait en vallées. Les brouillard et les nuages, vicieux, se formaient sur les montagnes, pour se désagréger aussitôt la ligne de crête franchie. Intéressant pour un météorologue, moins pour un randonneur.

C’est à dire que sans beaucoup de Soleil, avec une température extérieure, mesurée par mon véhicule de -12°C et un furieux vent du Nord, la balade a été vivifiante.

Quelques belles et fugaces éclaircies, des arbres croulant sous la neige et le givre, un vent transportant la neige en un fin brouillard auront quand même rendu la balade intéressante. J’ai quand même évité l’aller-retour au très venté Crêt de la Chèvre.

Mais cette neige, virevoltante, collante sous la pression du vent, s’incrustait partout.

C’est un glaçon qui à regagné sa voiture 3h00 plus tard !

Dernière modification : 15 février 2012

Photos « Le Pilat : la "Route des Crêtes" »

Les arbres croulent sous la neige et le givre. Hêtre. Que du blanc... ...que du blanc. La route blanche. Eclaircie. Eclaircie. Crêt de l’Etançon. Vers les Crêts du Rachat et de Botte. Le Chaux de Toureyre. Le Crêt de l’Œillon. Le Crêt de l’Œillon. La Croix du Crêt de l’Œillon. Le Chaux de Toureyre et le sauvage versant du Dorlay. Le Pic des Trois Dents. Retour dans le blanc. Chalet Bourguisan. Epicéa. Que du blanc. Le Crêt de la Perdrix. Le Crêt de la Perdrix. Regard arrière. Le fin brouillard de neige soufflée. Le Crêt de la Perdrix.