Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Beau et chaud.

Récit de la sortie

On prend les mêmes et on recommence, après notre escapade du 04 aout, dans le Dévoluy sur la Tête de Garnesier, on change aujourd’hui de massif.

Sur le parking, il fait frais ce matin dans cette vallée des Ecrins, le soleil n’est pas encore levé, en face , c’est la Cascade de la Froide Pisse, notre sentier d’après la carte passe à proximité.

Nous voilà sur le sentier, il monte raide, et passe comme prévu sur la rive droite du torrent. On découvre bientôt l’alpage du Pin et son refuge, la montée se fait moins raide momentanément. Tiens, voilà les lacets qui franchissent le verrou, pour accéder à la superbe Vallée de la Mariande.

Un bon sentier permet d’y descendre, puis le long de la rive gauche du Ruisseau de la Mariande, on atteint le fond du vallon, où il faut repérer un cairn dans ce décor très minéral. Le souffle est court, sur la raide arête, une ligne de cairns nous permet d’atteindre le replat sous la Langue de Terre Rouge.

Dans un décor très sauvage et toujours très minéral, on découvre après une longue traversée vers le sud le petit lac glaciaire de La Mariande. Le soleil chauffe un peu, même à cette altitude, une petite douceur règne, on décide alors de casser la croûte au bord du lac.

De retour à la cote 1850m, on décide ensemble un retour par la rive gauche du Vénéon.

Voilà une belle randonnée sauvage, nous n’avons rencontré que quelques randonneurs dans le vallon, mais seul un couple de randonneurs pyrénéens montait derrière nous sous la Langue de Terre Rouge, couple que l’on retrouvera sur le parking plus tard, je leur donnerai quelques conseils et renseignements pour le lendemain, il doivent faire l’ascension du Lac des Rouies dans la Vallée de la Muande plus à l’est.

Un regret tout de même, c’est de ne pas avoir bifurqué à droite pour rendre une visite au Lac du Salude ; le Lac de la Mariande est déjà une belle escapade alors que notre but de la journée était l’ascension du Col de la Haute Pisse.

Dernière modification : 23 février 2012

A propos

Auteur de cette sortie :

"va avec confiance dans la direction de tes rêves, vis la vie que tu as imaginé". "Laisse ton esprit s’évader et tes pieds suivre tes rêves".

Randonnée réalisée le 10 août 2011

Publiée le 23 février 2012

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par marchalLe 17 avril 2012 à 19h17

    rude ballade, si l’on part de saint christophe en oisans . Au fond du vallon de la mariade , la montée ( et descente) dans la moraine est très très pénible ( à faire à la fraîche) bonne chaussures impératif ! !! on y observe des hordes de chamois ! autre lac un peu plus isolé : le lac de Saludre magnifique pour un bivouac ! le lac est gelé très tard ( aout) hors chemin, non balisé sauf quelques cains ! bon sens de l’orientation conseillé !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !