Sortie du 17 juin 2009 par lakiki Pointe de Méan Martin (3330m) par le Pont de la Neige, le Col du Pisset et l’arête nord-ouest

Rando commune avec l'équipe Thomas. Notre ami JM ayant dû, malheureusement, faire demi-tour avant le col de Bézin suite à son problème de dos. Une petite pierre supplémentaire a été déposée au cairn sommital pour lui.

Vous consultez actuellement une sortie. Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, rendez-vous sur le topo de référence.

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Publicité

  • Tentes de rando
  • Sacs de couchage
  • Chaussures de rando
  • Sacs à dos

Conditions météo

Temps très couvert au départ, se dégageant rapidement pour laisser place à un superbe ciel bleu. Vent frais ayant permis un bon regel nocturne. Neige bien transformée à la descente. Quelques skieurs dans ce secteur, mais on sent bien que pour eux la saison se termine.

Récit de la sortie

Accès

De Bonneval-sur-Arc (Maurienne), remonter la superbe route qui mène au Col de l’Iseran et se garer au Pont de la Neige (2525m).
De beaux névés persistent encore à cette altitude et permettent de chausser raquettes ou skis dès le parking.

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP25 3633 ET Tignes - Val d’Isère
  • Altitude Départ : 2525m
  • Arrivée : 3330m
  • Dénivelé :1250m
  • Distance : 17km
  • Participants : 4+

Matériel

Nécessaire de sécurité du glacier.

Itinéraire

Remonter dans toute sa longueur la large Combe de la Jave, dominée de part et d’autre par plusieurs sommets à plus de 3000m (Arselle et Pélaou à droite, Jave, Trétête et Met à gauche) et où de jolis lacs bleu émeraude sont en formation.

Vers 2800m, laisser à main droite l’accès au col des Fours et continuer jusqu’au fond de la combe pour monter au Col de Bézin (2929m) où s’accroche encore une jolie corniche de neige.

Basculer alors en direction du Vallon des Fours et, sans trop perdre d’altitude, effectuer la longue traversée de l’ensemble du Glacier des Fours. L’itinéraire est encore très bien enneigé et de ce côté aussi les lacs se forment en fond de combe.

Vers 3000m, passer sous un petit éperon rocheux qui marque véritablement le début des choses un peu plus sérieuses. Les pentes se relèvent progressivement (35° sur 200m) et permettent de passer le bombement (déjà en glace apparente) au milieu du glacier.

Pousuivre l’ascension, sans grosse difficulté, et déboucher sur la large arête mixte (neige et dalles de schiste) d’où se révèle un extraordinaire panorama sur la Vanoise (sommets et vallons, dont celui de la Femma, et glacier des Roches Blanches).

Terminer en franchissant l’ultime corniche de neige (45° sur quelques pas) qui donne accès au plan incliné final parsemé de pierres plantées. Une courte arête de neige et de blocs permet d’accéder au gros cairn final (une boite aux lettres est coincée dans les blocs), d’où la vue plonge sur l’ensemble de l’itinéraire.

Ce sommet, particulièrement esthétique et varié, offre une vue éblouissante et imprenable aussi bien sur la Vanoise que sur la Haute Tarentaise et la Haute Maurienne.

Retour par le même itinéraire en "savourant" les deux pentes à remonter sous le soleil (celle vers le Col de Bézin ou le Col des Roches qui débouche aussi, et celle, plus courte, vers l’Ouille de la Jave).

Dernière modification : 19 juillet 2018

A propos

Auteur de cette sortie :

Une alchimie particulière à laquelle je ne m attendais pas. Les montagnes de Savoie (et quelques autres en Isère) et mon cocker anglais Simba. Douze années de montagne partagées sans aucune exception. Quelquefois dans des lieux où il n aurait peut-être pas dû se rendre pour cause de territoire protege, mais quelquefois aussi dans des courses difficiles ou il semblait inimaginable d amener un tel (...)

Randonnée réalisée le 17 juin 2009

Publiée le 18 juin 2009

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !