Gouffre d’Enfer et Pas du Riot, Tour des barrages, Belvédère (831m) et Roche Corbière Sortie du 28 février 2012

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Conditions météo

Journée lumineuse.

Récit de la sortie

Encore un site magnifique que j’aurais aimé revoir en plein hiver, au cœur de la vague de froid. Malheureusement je ne pouvais pas être partout !

Le redoux est arrivé brutalement et c’est par une journée douce que je revisite ces lieux.

Presque plus de neige, certaines cascades ont gardé leur gangue de glace, d’autres non. Les lacs, eux, sont encore gelés.

C’est bien connu, l’air froid est plus sec que l’air chaud. Et la région est en déficit pluviométrique. Le lac de retenue du barrage du Pas de Riot est loin d’être à sa cote maximale. Et le Pilat est peu enneigé cet hiver.

Plusieurs surprises pendant cette balade !

Cet îlot au milieu du Lac du Pas du Riot et qui apparaît en raison du niveau des eaux qui est bas.

Ce héron cendré qui est venu se poser sur cet îlot.

Près de la digue du barrage du Pas du Riot, se trouvent quelques rochers, exposés au nord, avec habituellement un faible mais large ruissellement d’eau, dû à une source. Cet hiver, ces rochers sont recouvert d’une belle et impressionnante sculpture de glace de presque 10 mètres de haut.

Dernière modification : 5 mars 2012

Photos « Gouffre d’Enfer et Pas du Riot, Tour des barrages, Belvédère (831m) et Roche Corbière »

La petite cascade du près du départ. Le sentier aménagé. Petit pont. La deuxième cascade. Le mur du barrage du Gouffre d’Enfer. Le moindre ruissellement s’est transformé en amas de glace. Le peu d’eau du lac est gelé. La digue du barrage du Gouffre d’enfer et le belvédère. Comment le froid peut modifier l’aspect... ...d’un simple ruissellement d’eau. Descente vers le barrage du Pas de Riot. Barrage du Pas de Riot. Le lac de retenue gelé. Le niveau est bas et un îlot apparaît. Passerelle et changement de rive. A l’ombre, c’est encore l’hiver. Fragile pont de glace. La rive ensoleillée... ...contraste avec la rive opposée. Surprise ! Un héron cendré est venu se poser sur l’îlot. Crevasses. Le dégel pourrait commencer ici. Le Pont de la Barbarie doit son nom... ...au ruiseau éponyme qui cascade vers le lac. Les 4 épicéas géants vus de la digue du barrage du Pas du Riot. Le deversoir du lac, gelé. Sur le chemin du retour, cette cascade a perdu sa carapace de glace. Le belvédère. Le chemin aménagé du belvédère. La Roche Corbière. Les séquoias géants.