Le Pilat Sortie du 4 mai 2012

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Conditions météo

Beau temps. Soleil se voilant après mon arrivée au sommet.

Récit de la sortie

Accès

De la Grand-Croix, village de la Vallée du Gier, on remonte la petite vallée du Dorlay. On passe à St-Paul-en-Jarez et on continue jusqu’à la Terrasse-sur-Dorlay.

Dans le village, prendre une route droite en direction de Doizieux et de la Croix du Collet (panneau). On passe sous la digue du Barrage du Dorlay. Au niveau du barrage, prendre tout droit, la direction de Doizieux.

A l’entrée du village, prendre à gauche une rue qui descend vers le Dorlay. Un pont sur la rivière donne accès au parking.

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP25 2933ET
  • Tracé IGN
  • Départ : 580m
  • Crêt de la Perdrix : 1430m
  • Dénivelée : 850m
  • Heure de départ : 9h50
  • Crêt de la Perdrix : 11h55
  • Retour Doizieux : 14h30
  • Distance : 13,5 Km

Balisage

  • Du départ à la cote 826 : marron/blanc.
  • De la cote 826 à la traversée du ruisseau : blanc/jaune.
  • De la traversée du ruisseau jusqu’à la Jasserie : pas de balisage
  • Retour par l’itinéraire classique : marron/blanc.

DESCRIPTIF

De Doizieux à la cote 826

Du parking, se diriger vers le centre du village. Une petite rue, la rue de la Tour, se dirige vers... la Tour.

Un panneau est apposé sur un mur et indique la Jasserie à 6,5 Km, en fait 5,5 Km.

On passe sous l’église et peu après, on tourne à gauche. Un chemin permet de rejoindre une petite route. Prendre à droite, et suivre la petite route sur quelques mètres.

Prendre à gauche, un chemin qui va rejoindre la même petite route à la cote 700. Prendre à droite et remonter cette petite route, qui fait un virage, sur 150m. Prendre à droite un chemin qui va de nouveau rejoindre cette petite route vers 755m d’altitude.

Suivre la petite route sur 200m, et prendre le chemin de droite.

A la cote 826, on arrive vers une bifurcation. (photo)

De la cote 826 au Crêt de la Perdrix

A droite, c’est l’itinéraire classique, balisage marron/blanc. Prendre le chemin de gauche, balisage blanc/jaune, qui va traverser une zone de prairies pour arriver sure petite route venant du hameau de la Roche.

  • A noter que l’on atteint la route et que l’on prend tout de suite à droite, un bout de chemin qui rejoint la route quelques mètres plus loin.

Suivre cette petite route (photo) vers la gauche, sud, jusqu’à son terme, un carrefour de plusieurs pistes, a la cote 933. (photo)

Prendre en face, le chemin qui se dirige au sud. On arrive vers un ruisseau que l’on traverse à gué. (photo) Continuer ce chemin sur quelques mètres, puis prendre sur la droite, un chemin qui va monter parallèlement à au ruisseau en rive droite. On abandonne ici le balisage blanc/jaune. (photo)

On arrive sur la grande piste forestière venant du Planil. La traverser pour continuer par un raide sentier qui continue à longer le ruisseau. (photo)

Le ruisseau à tendance à s’étaler sur le chemin. Vers 1100m d’altitude, le chemin traverse le ruisseau. Prendre de suite une sente dont le départ est marqué par un cairn et qui va longer le ruisseau en rive gauche. (photo)

Vers 1190m, on arrive sur un chemin horizontal. Le suivre à gauche, sur quelques mètres, puis prendre à droite une sente qui poursuit l’ascension. (photo 1) (photo 2)

Plus haut, on retrouve un sentier libre d’eau. Mais cela doit dépendre de l’état d’avancement de la fonte des neiges. Une sente longe le sentier.

On arrive sur un chemin au bas de la prairie au nord de la Jasserie. (photo) Prendre le chemin à droite, il rejoint le GR7 et l’itinéraire "normal" qui arrivent à la Jasserie. (photo)

Traverser le parking de la Jasserie, direction sud, et prendre le chemin qui traverse les prairies. Il traverse la route de la Jasserie, monte dans les prairies et atteint la grande coursière, la "Route des Crêtes".

Traverser la coursière et prendre le chemin évident qui se dirige vers le Crêt de la Perdrix et sa table d’orientation.

Retour

  • Par le même itinéraire
  • Par l’itinéraire "normal", itinéraire ICI.
  • Par le collet de Doizieux, itinéraire ICI.

La randonnée.

Cet itinéraire constitue une variante importante de l’itinéraire classique.

Je l’ai trouvé encombré d’arbres déracinés ou cassés, mais praticable. Il faut dire que le le Haut-Pilat a connu une grosse (plus d’1m) chute de neige lourde et quelques jours plus tard, un déchaînement d’Éole.

  • Dans mon village : toitures envolées, arbres déracinés, rafales à plus de 100 km/h. En altitude cela ne devait pas être de la rigolade !

Cette variante, à mon sens est à déconseiller en hiver, les parties humides, pouvant se transformer en patinoire.

Par contre, dès le printemps, on bénéficie de la fraîcheur apportée par le ruisseau.

Ce ruisseau, qui cascade dans un versant très raide, apporte un petit plus par rapport à l’itinéraire classique.

On ne vantera jamais assez la beauté de cette randonnée qui débute dans un petit village à 580 mètres d’altitude, traverse tous les étages de végétation, pour atteindre l’univers sauvage des Crêtes du Pilat.

Un univers qui change constamment : avec les jonquilles, comme en cette journée, avec la pousse des feuilles sur les arbres, avec les myrtilles en automne, avec la première neige, avec le gel qui jaunit l’herbe...

  • Merci à "Geof", qui a tenté cet itinéraire deux jours après la grosse chute de neige du 15 avril 2012. Cela m’a permis de le découvrir.
Dernière modification : 16 mai 2012