Abonnez-vous à notre newsletter !

Sortie du 3 mai 2012 par PierreDL Montagne des Princes (935m), circuit sud-ouest

L'enneigement important en montagne, exceptionnel à cette période de l'année, nous empêche de monter au dessus de 1500m d'altitude, sauf à ressortir raquettes ou skis...! Les collines de l'Albanais ne dépassant pas les 1000m étaient donc toutes désignées pour accueillir une de nos premières randonnées printanières. Dominant le confluent du Rhône et du Fier, la Montagne des Princes culmine à 935m.

Vous consultez actuellement une sortie. Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, rendez-vous sur le topo de référence.

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Publicité

  • Sac de Couchage - Hyperion 0C / 32F (...)

    400 €

  • Doudoune isolante et respirante - (...)

    210 €

  • Chaussures de randonnée - Femme - X (...) PROMO

    140 € 115 €

  • Sac à dos de Randonnée Sportive - (...)

    105 €

Conditions météo

Très beau temps localement, mais tous les massifs d’altitude sont restés dans les nuages.

Récit de la sortie

Nous démarrons au "Pont du Fier", à proximité du confluent.

Une première grimpette de mise en jambe nous amène au village de Vens, niché sur un plateau verdoyant. À la sortie du village, les choses sérieuses commencent et une montée rude nous attend.

Dans la forêt encombrée de buis le chemin est raide et quelque peu humide.

Sur la crête dominant la "Combe de Vens", les ruines d’une tour romaine sombrent dans une végétation envahissante.

En continuant de suivre la crête en question, nous arrivons au lieu-dit "Platabosson", où de beaux points de vue nous permettent d’admirer la large vallée glaciaire du Rhône traversant le bassin de Seyssel et le confluent entre le Rhône et le Fier.

Après encore une centaine de mètres de dénivelé, notre sentier va suivre une longue vire en balcon surplombant le Val de Fier. Puis un dernier ressaut raide dans les rochers nous fait prendre pied sur le plateau supérieur.

De beaux alpages "vert-tendre" nous accueillent et c’est au milieu des prairies fleuries que nous atteignons la "Ferme du Comte", point culminant de ce chaînon, qui géologiquement fait partie du Jura, tout comme le massif du Grand Colombier, de l’autre coté du fleuve et la montagne de l’Épine un peu plus au sud.

Une brume persistante nous empêche de bien voir les autres massifs au loin, Bauges, Bornes, Mont Blanc.

A peine installés pour la pause "pique-nique", nous voilà assaillis par un troupeau de vaches "Montbéliardes", curieuses comme pas deux, dont certaines ont même décidé de venir fouiller dans nos sacs...! Il a fallu dans un premier temps repousser l’attaque, puis mettre en place "une garde" pour permettre à notre petite troupe de manger tranquillement !

A deux pas de là, au hameau en ruines du Pantet, une stèle rappelle qu’en ce lieu, des hommes refusant la soumission à l’envahisseur se sont regroupés et ont combattu pour leurs libertés et la nôtre par conséquent.

Puis après avoir cherché les traces des Princes inconnus ayant laissé leurs noms à la montagne, nous dégringolons jusqu’au bord du Rhône en passant par les hameaux de Prairod.

En suivant le cours du fleuve majestueux, nous revenons tranquillement à notre point de départ.

Récit plus complet ICI.

Dernière modification : 21 juin 2012

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de cette sortie :

Site web : montagnesdepierre

Randonnée réalisée le 3 mai 2012

Publiée le 21 juin 2012

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !