Deux jours autour de la Pointe des Cerces Sortie du 29 juillet 2012

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Magnifique randonnée avec nuit en bivouac dans la vallée de la Clarée.

Conditions météo

Soleil et quelques nuages le dimanche.
Grand soleil le lundi.

Récit de la sortie

Jour 1

En ce dimanche 29 juillet, nous voici partis (Galice et moi) pour notre première randonnée sur 2 jours et notre premier bivouac.

Au départ, il est 10h30, et dés les premiers mètres, mon sac de 18kg m’annonce qu’on va tout de même un peu en baver. En effet, pendant l’ascension menant au col du Chardonnet, j’ai l’impression que ce dernier me scie les épaules.

Arrivés au col du Chardonnet, nous en profitons pour casser la croûte au bord du lac de la Mine, après avoir pleinement apprécié la splendide vue sur la montagne des Agneaux et la Barre des Écrins.

Le sentier en balcon qui mène jusqu’au pied de la Roche des Béraudes est un superbe belvédère sur les Écrins tout proche.

Ensuite, la montée jusqu’au col des Béraudes fut pour moi la partie la plus pénible de ces deux jours. La raideur de la pente ajouté au poids du sac furent bien éprouvant pour mes jambes.

Heureusement, la beauté du lac des Béraudes nous a vite fait oublier les petites souffrances endurées pour l’atteindre.

Après avoir effectué la descente, je décide de bivouaquer dans la vallée de la Clarée, juste un petit kilomètre avant le refuge des Drayères. Le coin y est propice.

Jour 2

Vers 7h du matin j’ouvre les yeux, le beau temps est, comme prévu, au rendez-vous pour cette deuxième et ultime journée.

Mon petit déjeuner avalé, je ne traîne pas plus, je range ma tente et tout mon bazar...car cette journée s’annonce grandiose avec tous ces lacs au programme.

Après avoir remonté la vallée de la Clarée nous arrivons au bout de 20 min au refuge des Drayères. La montée jusqu’au lac de la Clarée est très agréable sous ce superbe soleil du matin.

Le lac de la Clarée, s’est bardé de ses plus belles couleurs pour nous accueillir.

Ensuite, ce sont les lacs Rond et du Grand Ban qui nous illuminent par leur beauté.

A ce moment, il nous reste encore 2 cols à franchir et 3 lacs au programme.

C’est après avoir franchi le col des Cerces, que le lac du même nom nous dévoile ses merveilles.

De là nous gagnons le col de la Ponsonnière avant de casser la croûte au dessus du Grand lac avec les Écrins en arrière plan.

Le casse croûte fini, nous avons évité la partie câblée emprunté par manu dans son topo, et nous sommes plus ou moins redescendus par le vallon emprunté le premier jour.

En résumé, c’était deux superbes journées, avec des lacs et des marmottes à profusion et mon premier bivouac en prime.

Bref une randonnée inoubliable !!!

Dernière modification : 3 août 2012