Bric de Rubren ou Mongioia (3340m) et Mont de Salsa (3328m) Sortie du 4 août 2012

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Une des plus belles randonnées du coin, un sommet à plus de 3300m, une sortie éprouvante mais chargées de moments inoubliables. Sortie accomplie en deux jours avec bivouac au lac du Longet.

Conditions météo

Samedi : beau temps jusqu’à l’approche du pas de Mongioia, puis de plus en plus orageux en fin de journée.
Dimanche : beau temps jusqu’à l’approche de la cabane de la Blave puis orageux.

Récit de la sortie

Jour 1

En ce samedi 4 août 2012, me voici parti pour l’ascension du mythique Bric de Rubren. Pour cette sortie, je suis accompagné par deux très bons amis, Bernard et Béranger.

Au départ il est 8h30, nous traversons tout d’abord le très joli plan de Parouart, avant de prendre à gauche pour rejoindre la cabane de la Blave et ses ânes.

Nous prenons quelques forces aux abords de la bifurcation qui mène au vallon du Longet ou à la cabane de Rubren.

Aprés une petite pause, nous reprenons notre marche et commençons réellement à prendre de la hauteur. Quand surgissent juste en contrebas du sentier 3 sangliers courant à vive allure. Un instant, nous redoutons qu’ils nous viennent dessus, mais heureusement il n’en sera rien.

Quelques minutes après avoir passé la cabane de Rubren, nous arrivons dans l’étonnant vallon de Rubren. C’est après avoir traversé ce dernier, que l’on se retrouve devant cet ultime "raidar" qui nous mène au pas de Mongioia.

Arrivés au pas de Mongioia à 13h30, nous cassons la croûte aux abords du lac de Mongioia tout proche.

Nous repartons une heure après et arrivons au sommet vers 15h30. Un fois au sommet, une vue étendue sur la vallée de l’Ubaye, le Queyras et les Écrins s’offre à nous. Le mont Viso est quant à lui, complètement caché par les nuages.

Nous fêtons alors dignement ce sommet en ouvrant une bouteille de génépi.

Vers 16h15 nous entamons la descente vers la lac de Mongioia avant d’entamer la montée vers le pas de Salsa pour Béranger et moi, tandis que Bernard dans un ultime effort est allé faire l’ascension du mont de Salsa.

Nous l’attendons un bonne demi-heure au pas de Salsa, puis entamons tous ensemble la descente vers le lac du Longet , synonyme d’arrivée pour ce premier jour. Nous bivouaquons donc au bord de ce lac sous un ciel menaçant.

Jour 2

6h45, nous ouvrons les yeux et décidons d’aller jusqu’au col du Longet pour voir tous ses petits lacs. Nous laissons notre bivouac en place et partons pour une petite balade matinale à la frontière italienne.

Une petite heure après, nous retournons au camp de base où un patou nous attend dans l’espoir fructueux d’obtenir quelques friandises.

Notre prenons donc notre déjeuner avec notre improbable compagnon, puis levons le camp vers 8h15 pour entamer la descente finale.

Pendant la descente du vallon du Longet nous pouvons voir un nombre incalculable de marmottes et marmottons. Enfin nous rejoignons la cabane de la Blave et redescendons jusqu’au parking par le sentier emprunté au départ.

En résumé, ce fut une superbe et éprouvante sortie. Mais à coup sûr une de mes plus belles de l’année.

Dernière modification : 7 août 2012