Tête des Chaudières (2029m) et Rochers de la Balme (2063m) par le Pas de la Balme Sortie du 16 août 2012

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Aujourd'hui, c'est la grisaille pour franchir ces vires superbe donnant accès au Pas de la Balme, un des nombreux passage du Vercors.

Conditions météo

Grisaille sur tous le parcours, il fallait monter plus haut.

Récit de la sortie

Parti tard ce matin, mal dormi cette nuit, sûrement la chaleur de ces derniers jours. Il a plu une grande partie de la nuit, je regarde par la fenêtre, il est 5h45, et il pleut, je me rendors.

Je ne me rendors pas longtemps d’ailleurs, je regarde en face de chez moi, la Chartreuse est bien chargée de nuages, au-dessus de ma tête le Vercors ce n’est pas mieux.

Mon sac est prêt depuis la veille, il ne me reste plus qu’à remplir ma poche à eau et prendre mon casse-croûte. 9h, je me décide enfin, même si les nuages persistent, départ 10h de La Chènevarie.

Depuis le hameau de départ, c’est la grisaille, je ne vois même pas la barrière du Vercors. Là-haut d’ailleurs c’est la même chose, j’aperçois de temps à autre le Dévoluy, et la Grande Moucherolle. 3 femelles bouquetins et leurs petits s’amusent sur les vires.

Toujours superbe ces vires du Pas de la Balme, j’aurai croisé quelques randonneurs/euses aujourd’hui, c’est ma dernière rando avant de reprendre le boulot le 18 à 5h du mat.

Dernière modification : 23 août 2012

Photos « Tête des Chaudières (2029m) et Rochers de la Balme (2063m) par le Pas de la Balme »

Dans la purée Sur la vire du Pas de la Balme Bouquetins Depuis la cote 2063m des Rochers de la Balme, vue vers le sud Dévoluy sur mer de nuages Depuis la cote 2063m des Rochers de la Balme, vue vers le nord la Grande Moucherolle et Grande Sœur Agathe Un petit tour à la descente vers Le lieu-dit Les Chaudières pour visiter une grotte qui n'en ait pas une Les Chaudières et le replat 1836m La Tête des Chaudières depuis le Pas de la Balme Au Pas de la Balme Moins de purée au retour Depuis le hameau, le Vercors se découvre