Aiguille de l’Épaisseur (3230m) Sortie du 31 juillet 2012

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Un 360° garanti !

Conditions météo

Matinée lumineuse et quelques cumulus l’après-midi.

Récit de la sortie

Ascension projetée depuis longtemps, mais je n’étais jamais dans les environs de Valloire pour la réaliser.

Basé au camping d’Arsine, il me suffisait de "sauter" le Galibier pour me retrouver à Bonnenuit.

Nuit courte puisque je suis au départ de l’ascension à 6h00, pour essayer d’arriver au refuge avant le lever du Soleil. Ce versant est est très ensoleillé.

Le Soleil me rattrape un peu avant le refuge que j’atteins à 7h30.

J’entame aussitôt l’ascension finale. Malgré le Soleil, il ne fait pas très chaud et la montée est agréable sur une sente bien tracée.

Deux antécimes me font croire au sommet. La troisième pointe est la bonne et je l’atteins à 9h40

Le sommet, un peu pataud, comme l’indique son nom, vu de l’est est en réalité une crête étroite et assez aérienne qui "tombe" brutalement sur le versant de Saint-Sorlin d’Arves.

Panorama fabuleux : Mont Blanc, Grandes Jorasses, Grand Paradis, Vanoise, Mont Viso, Pic de Rochebrune, Chambeyron, Font Sancte, Etendard, Ecrins, Goléon, Belledonne etc.

Mais bien entendu, le "clou" du spectacle est constitué par la merveilleuse trinité des Aiguilles d’Arves dont j’ai gravi l’Aiguille Centrale.

Je commence ma descente à 11h10 peu après l’arrivée d’un groupe de jeunes. ce ne sont pas eux qui me chassent du sommet, mais plutôt la formation des quelques cumulus qui commencent à altérer le panorama.

Arrivé sur l’antécime, je prends toute la bande en photo et leur crie que le cliché sera sur AltitudeRando. L’un d’eux me répond : AltitudeRando ? Je connais, on trouve de belles photos !

Sympas ces jeunes !

Descente en croisant beaucoup de monde qui montent péniblement en plein cagnard.

Beaucoup de randonneurs n’ont pas compris que le corps souffre moins en partant tôt. Que la visibilité est meilleure. Que l’on peut rester plus longtemps au sommet.

Descente du sommet en prenant mon temps, 12h55 au refuge, puis, plus rapide jusqu’au parking, où j’arrive à 14h00, après avoir traversé un magnifique vallon, mais, hélas, parsemé d’une quarantaine chalets de en ruine.

  • Panoramique personnel ICI. Cliquez sur l’image qui s’affiche dans votre navigateur et utilisez la barre de défilement horizontale.
Dernière modification : 25 août 2012