Abonnez-vous à notre newsletter !

Sortie du 7 septembre 2012 par befakali Pic de Bure (2709m) par la Combe d’Aurouze, descente par la Combe de Mai - Tête de la Cluse (2683m)

Une superbe sortie, la montée et la descente se font par deux superbes combes sauvages et préservées. Une fois sur le plateau, on se demande si on n'a pas atterri sur la lune !!!?. Les radio-télescopes de l'observatoire accentuent ce sentiment !

Vous consultez actuellement une sortie. Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, rendez-vous sur le topo de référence.

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Publicité

  • Sac de couchage Deuter Exosphere (...) PROMO

    210 € 158 €

  • Doudoune hybride en Primaloft et (...) PROMO

    230 € 184 €

  • Chaussures de Randonnée - Homme - (...) PROMO

    289 € 269 €

  • Sac à Dos Airbag - Jetforce BT 25 L (...)

    1120 €

Conditions météo

Ciel voilé au départ, puis les nuages se sont faits de plus en plus présents.

Récit de la sortie

En ce vendredi 07 septembre 2012, nous voici partis (Galice et moi), pour l’ascension du fameux Pic de Bure.

Au départ, il est 9h45, les premiers mètres de cette balade sont agréables et nous font traverser une forêt de mélèzes.

A l’approche de la Fontaine du vallon, les arbres se font plus rares et l’ambiance minérale de cette sortie se dévoile.

La montée dans la combe d’Aurouze s’effectue par un sentier qui serpente en lacets jusqu’au plateau de Bure.

Arrivés sur le plateau, le décor lunaire des lieux est surprenant, et les radio-télescopes de l’observatoire accentuent cette dimension.

Une fois au sommet, nous avons un joli panorama sur le Dévoluy, mais le reste du panorama restera bouché par un ciel voilé... Quel dommage !!!

Après une pause casse-croûte bien méritée, nous reprenons notre chemin en direction de l’observatoire pour voir de plus près ces étranges radio-télescopes. Au pied de ces derniers on se sent alors tout petit.

C’est après avoir lu les fiches explicatives sur ces bijoux de technologie, que je me rends compte que j’aurais dû éteindre mon portable (que j’utilise comme tracker GPS). J’ai me dit alors que j’ai dû mettre un sacré "brin" dans leurs mesures, je file donc vite vers la combe de Mai pour ne pas gêner plus les observations.

Dès l’entame de la descente, Galice repère un chamois sur un rocher tout proche. Je m’approche alors un maximum sans l’effrayer, puis me pose quelques minutes pour voir un peu ce qui va se passer.

Le chamois ne bouge plus, nous regarde intrigué. Peu après il est rejoint par un de ses congénères. Là encore, il se passe quelques minutes avant qu’ils ne se décident à descendre dans la combe de Mai.

Finalement, ils seront rejoints par un troisième larron, avant de rejoindre un autre groupe de 5 individus déjà présent dans la combe.

Là, nous prenons le temps d’observer l’ensemble de la harde, qui ne manque pas de faire de même à notre égard.

Enfin, la descente dans la partie la plus raide de la combe de Mai, qui s’effectue en grande majorité dans un pierrier de petites
à moyennes tailles, fut bien amusant pour moi et descendu à vitesse "grand V", provoquant quelques petits éboulis et la stupéfaction des chamois environnants.

En résumé, ce fut une très belle sortie, assez consistante tout de même..... La cerise sur le gâteau, la vue de plusieurs chamois dans la combe de Mai. Et moi, j’adore çà !!!

Dernière modification : 12 septembre 2012

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de cette sortie :

Site web : befakali youtube channel

Randonnée réalisée le 7 septembre 2012

Publiée le 12 septembre 2012

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (4).
  • par Le 12 septembre 2012 à 07h34

    Jolies photos de chamois en effet. Quel est le comportement de Galice en pareil cas ?

  • par Le 12 septembre 2012 à 11h32

    J’aimerais te dire que Galice en pareils circonstances est irréprochable...mais ce ne serait pas la vérité. Déjà, 9 fois sur 10 c’est elle qui répère l’animal (qu’il sagisse de chamois, moufflons, chevreuils et autres marmottes). Ensuite, il faut savoir qui nous randonnons en mode cani-rando (chien en attaché à la ceinture par une laisse élastique).
    Donc dés que Galice a repéré l’animal, elle me tracte alors de toute ses forces pour aller dans sa direction.
    Il me faut alors user de mon autorité avec des "Doucement !!!....Stop !!!!... Pas bouger !!!...etc. Bien souvent cela suffit a la calmer. Néanmoins, elle manifeste son envie de les "courser" par quelques petits gémissements...signe de ses instincts prédateurs.

  • par Le 12 septembre 2012 à 12h41

    Tu te fais tracter ! Eh bien c’est du joli !

  • par Le 12 septembre 2012 à 13h23

    Oui , effectivement c’est du joli....c’est un secret inavouable !....je compte donc sur votre discrétion pour garder cette info secrète ;-)

  • par heremeLe 12 septembre 2012 à 14h44

    Tes photos tombent à pic (de Bure) pour l’itinéraire de randonnée que j’ai indiqué (l’itinéraire) la semaine dernière à une tierce personne.

    Et s’il n’y a pas de chamois, qui tire l’autre ?

    Quant à la discrétion, cela se paye : obligation de créer d’autres topos et sorties.

  • par Le 12 septembre 2012 à 19h28

    Va pour ce deal !!!.... j’espère que les termes du contrat seront respectés et que ce secret ne fuitera pas...

    Hormis ce trait d’humour, et pour répondre à ta question, je m’efforce de faire marcher Galice à mon rythme , idéalement laisse détendu.
    Le gros piège à éviter, c’est que Galice impose son rythme, çà arrive quelquefois (souvent au départ d’une randonnée), je me retrouve alors très vite dans le rouge et contraint (sous peine d’un arrêt cardiaque ;-) ) de reprendre les commandes du rythme de marche.
    Gare aussi aux descentes, mes fesses pourront témoigner qu’elle m’a déjà envoyé vers de belles gamelles !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !