Roc de Toulau (1581m) Gorges d’Omblèze et Chute de la Druise Sortie du 6 octobre 2012

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Roc de Toulau pour le brame du cerf.

Conditions météo

Beau temps en début d’après-midi puis couvert en soirée.

Récit de la sortie

Rendez vous avec Christine sur le parking du grill à St-Quentin-sur-Isère à 10h. 10h, vous me direz que c’est tard pour partir en randonnée, d’accord avec vous. Mais du 15 septembre au 15 octobre, c’est la période de reproduction ou brame du cerf.

Pendant cette courte période, les mâles cherchent à se constituer un harem de biches par d’impressionnants cris, à l’aube et au crépuscule, dans les clairières de la forêt d’Ambel.

Il fait beau dans le Royans, on gare la voiture peu avant le tunnel du col de la Bataille, versant Léoncel, il est 11h 30. On emprunte la piste vers le Pas du Gouillat, puis on s’engage sur la crête vers le nord, crête que j’avais parcourue en descente il y a quelque temps. On entend déjà bramer le cerf.

13h 15 au sommet du roc de Toulau, on poursuit vers le nord, à la cote 1509m, jusqu’au sentier permettant de descendre au col de la Bataille. On a du temps devant nous, on décide de rester sur le plateau. On longe le bord du ravin jusqu’à rejoindre un monticule à la cote 1516m. Il y règne un vent très gênant pour casser la croûte, on continue notre petit tour sur le plateau, en direction de la butte cotée 1544m, où on trouvera un coin propice pour s’alimenter.

Je trouverai à l’est de la butte cotée 1544m, une arche en contrebas. Pas bien large son ouverture, mais je m’empresse de faire quelques photos. Le temps se couvre, il est temps de descendre, même s’il est encore bonne heure, il est 15h. On papote avec un randonneur au col de la Bataille et nous prenons la route.

On s’engage plus tard, à pied dans la forêt de Malatra, un vieux chemin nous emmène vers un poste de chasseurs. On y reste une bonne demi-heure dans cette cabane perchée dominant une clairière, puis on remonte vers le belvédère sur la combe de Bouvante. Là, toute une file de voitures, il est 18h30. On s’engage sur un chemin avec des poteaux donnant accès à des postes d’affût permettant d’observer les cervidés. On en aperçoit un, trop loin pour les photos, trop sombre aussi, nous le scrutons à la jumelle, c’est une très belle bête, il y a trop de monde en ce samedi d’automne.

Il faudra revenir en semaine, mais nous avons entendu leurs cris impressionnants.

Dernière modification : 11 octobre 2012

Photos « Roc de Toulau (1581m) Gorges d’Omblèze et Chute de la Druise »

Regard sur la vallée de la Gervanne Peu après le départ, derrière nous le tunnel du col de la Bataille Le roc de Toulau depuis sa crête sud Sur le plateau, on aperçoit en arrière-plan le Grand Veymont Sur le plateau, au loin la combe de Bouvante Regard sur le col de la Bataille et son tunnel Regard sur la crête de Comblezinne et la combe de Bouvante Regard sur le plateau d’Ambel Arche ! Roc de Toulau et col de la Bataille Vue depuis le poste de chasseurs Poste de chasseurs dans sa clairière, au loin le Serre de Montué