Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Soleil, vent, nuages, et beaucoup de boue !

Récit de la sortie

  • Où cela fait du bien de se secouer !

Après avoir tergiversé un peu trop devant le ciel pas vraiment bouché, pas vraiment beau,
je me suis décidée : direction Aillon le Jeune et après on verra...

Au col des Prés le Colombier me semble bien plâtré !
Peu importe, je me dirige sur la station, au pire je me contenterai du col de la Cochette ; j’ai déjà fait le Colombier mais je ne m’y suis jamais aventurée par ce côté-ci !

Départ donc du parking de Praz Gélat, la neige a fondu, le sentier est humide, boueux. Je grimpe dans la forêt direction les chalets de la Fullie. A une intersection je laisse le sentier balisé pour en suivre un sur la gauche qui me semble plus logique. En progressant je me rends compte qu’il était balisé à une époque, je parviens sous les chalets après m’être embourbée à l’approche du col de la Fullie.

La montée entre sapins et mélèzes s’avère agréable, l’arrivée au col après le passage de quelques plaques de neige, se fait "au sec" et j’attaque la montée de l’arête. La sente, plutôt grasse dans un premier temps, m’oblige à progresser dans l’herbe, mais peu à peu elle devient praticable.

L’arrivée au sommet se fait dans la neige, accompagnée d’ un vent froid qui n’incite pas à la contemplation. Après un tour d’horizon je descends par l’arête N/W, plus douce, mais ce jour la sente est recouverte de plaques de neige soufflée ; plus bas elle est franchement boueuse et glissante : un vrai toboggan, quant au passage rocheux, mouillé et enneigé, sa descente s’avère un peu délicate.

Plutôt que de descendre jusqu’au col du Colombier et au chalet de Rossanaz je rejoins la piste en coupant à travers l’alpage, entre neige et touffes d’herbes.

Pour le retour, quitte à faire un brin de marche sur la route, je suis revenue par le parking du Muret. La descente dans la forêt par la piste est facile et j’arrive finalement à la voiture le pantalon bien crotté.

Dernière modification : 9 novembre 2012

A propos

Auteur de cette sortie :

Le soleil n’est jamais si beau qu’un jour où l’on se met en route. (Giono) il existe un monde d’espace, d’eau libre, de bêtes naïves où brille encore la jeunesse du monde et il dépend de nous, et de nous seuls, qu’il survive. Samivel

Randonnée réalisée le 3 novembre 2012

Publiée le 9 novembre 2012

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !