Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Grand beau, chaud, pas de vent, à peine brumeux.

Récit de la sortie

Départ à 8h du matin, pour profiter d’une magnifique journée de beau temps. Etant dans la région, je voulais faire un grand sommet. Le ciel étant particulièrement clair, il fallait que celui-ci soit haut, pour profiter du panorama distant...

Montée dans l’ombre fraîche jusqu’au lac du Goléon, qui commençait tout juste à recevoir le soleil. Non sans auparavant avoir fait la photo hyper-classique de la Meije se reflétant dans le lac, je suis parti dans l’immense vallon en faux-plat, profitant encore de la verdure avant que la caillasse ne règne en maître plus haut...

Après la traversée un peu scabreuse du torrent glaciaire, le bas du glacier est atteint vers 11h30. Le glacier est essentiellement recouvert de neige sur les bords, mais la glace bien fondante apparait au milieu. Crampons pas nécessaires, mais confortables pour marcher à l’aise...

Arête atteinte à 12h, puis facilement parcourue pour le sommet à 13h. Je l’ai trouvée plus facile que celle de la Muraillette... Une pleine heure de pause photo et contemplation en haut...

Mon plan initial était de tenter la descente par la face sud... Mais ne voyant pas l’itinéraire de manière évidente, j’ai sagement renoncé... On retentera un autre jour dans le sens de la montée !

Descente par le même chemin sans problèmes... Couper la moitié inférieure de l’arête en descendant sur le glacier est tentant, mais fortement déconseillé, car quelques crevasses, et surtout une petite rimaye coupant la pente sur toute sa largeur se trouvent sournoisement cachés sous la neige à cet endroit là. Pas conseillé, surtout au milieu de l’après-midi ! Il faut sagement continuer l’arête sur toute sa longueur jusqu’à son point bas pour profiter de la réputation "sans crevasses" du glacier Lombard...

Plus bas, la traversée du torrent, gonflé par la fonte de la chaleur de l’après-midi fut encore plus scabreuse... La descente du long vallon en faux-plat s’est faite les pieds un peu mouillés... Retour au lac paisible vers 17h, petite sieste dans un recoin à l’ombre... Un grand troupeau de moutons passe...

Reprise de la descente à 18h, et fin de ballade à 19h. Jolies lumières de fin de journée sur la Meije.

Dernière modification : 30 décembre 2012

A propos

Auteur de cette sortie :

Des paysages sauvages, même si il faut marcher loin... Des panoramas grandioses, même si il faut grimper haut... Des couchers de soleil colorés, même si il faut redescendre tard...

Randonnée réalisée le 7 août 2012

Publiée le 30 décembre 2012

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 31 décembre 2012 à 00h49

    Bien sûr que c’est tentant de rejoindre le glacier au plus près. Tentant et j’ai été tenté. Et j’ai mis un pied dan le trou ! Un réflexe salvateur m’a fait plonger en avant. Mais sans corde, il vaut mieux vivement de continuer l’arête comme le conseille Pascal. J’ai modifié le topo de l’itinéraire par la face sud (et descente par la face nord) en conséquence.
    Merci à toi Pascal.
    La face sud est plus évidente à la montée.
    Toutefois, on peut commencer à descendre la facile arête sud sur une distance d’une centaine de mètres. Un gros cairn (environ 30 à 40 cm) indique l’endroit où il faut descendre.
    Ensuite, c’est au "feeling".

  • par Le 16 août 2013 à 11h22

    Salut,
    Belle ballade en effet, on a beaucoup aimé.
    C’est hallucinant comme le glacier a dénneigé en l’espace de quelques jours !
    C’est a peine reconnaisable par rapport au 2 Août !
    Bonne rando.
    Patrick

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !