Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Temps de foehn, chaud pour la saison, venté, assez brumeux, bancs de nuages élevés accrochant les hautes chaînes. Neige assez transformée en bas, couche verglacée sur fond de poudreuse en haut.

Récit de la sortie

Je ne connais pas bien le Beaufortain... En transit par Albertville, je voulais rentabiliser un peu le voyage...

Beau, chaud, trop chaud même pour vraiment se faire plaisir sur la neige... Je voulais un objectif assez élevé et panoramique, mais suffisamment débonnaire pour être fait à pied ou en raquettes sans risque malgré la stabilité incertaine du manteau neigeux... Allons donc jeter un coup d’œil du côté du Grand Mont d’Arêches !

Départ d’Arêches à 13h, montée en télésiège jusqu’au plateau de Cuvy, puis à pied le long des pistes de ski... Assez rébarbatif, mais efficace pour parcourir la grande distance qui me sépare du col de la Forclaz, atteint à 14h45.

A partir du col, l’ambiance était tout de suite beaucoup plus sauvage... La neige était couverte d’une plaque glacée assez épaisse mais pas portante (pluie verglaçante la veille ?), ce qui rendait la marche assez pénible malgré les raquettes. Le parcours était aussi rallongé par quelques détours pour éviter confortablement les zones potentiellement instables (ne prendre aucun risque surtout quant on est seul). Mais le décor en valait le coup : Malgré la brume, les sommets du Beaufortain et de la Vanoise se découvraient dans une lumière particulière, et la brume ajoutait même à l’ambiance...

Sommet à 15h45 dans un vent violent, mais heureusement pas trop glacial... Tour d’horizon, la splendide vue vers l’est contraste avec la brume vers l’ouest...

Descente à 16h, rapidement expédiée alors que le sommets alentours jaunissaient, orangissaient, rougissaient... Descente en pelle à neige sur les pistes de ski désertées, puis à pied lorsque la piste se faisait raide. Retour à Cuvy à 17h45. Evidemment le télésiège était fermé, mais la neige au bord de la raide piste de retour sur Arêches était juste molle comme il faut pour descendre efficace à la lumière de la lune. En bas à 18h15.

Dernière modification : 26 décembre 2012

A propos

Auteur de cette sortie :

Des paysages sauvages, même si il faut marcher loin... Des panoramas grandioses, même si il faut grimper haut... Des couchers de soleil colorés, même si il faut redescendre tard...

Randonnée réalisée le 23 décembre 2012

Publiée le 26 décembre 2012

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !